Recherche avancée       Liste groupes



    


[-] 2022
Concerts en folie !
Par NESTOR
Le 28 Septembre 2022

Du changement sur NIME & FP
Par CHIPSTOUILLE
Le 25 Juin 2022

VANGELIS ou l'homme orchestre multi-directionnel
Par AIGLE BLANC
Le 30 Mai 2022

Klaus Schulze : Un génie faillible mais si attachant
Par AIGLE BLANC
Le 6 Mai 2022

Le soulèvement des machines - Partie III : Et après ?
Par CHIPSTOUILLE
Le 5 Mai 2022

Le soulèvement des machines - Partie II : Etat des lieux
Par CHIPSTOUILLE
Le 4 Mai 2022

Le soulèvement des machines - Partie I : Comment les IA composent ?
Par CHIPSTOUILLE
Le 3 Mai 2022

Décès dans la famille de FP
Par ERWIN
Le 26 Avril 2022

Le référendum 2021 de la rédaction
Par NESTOR
Le 19 Avril 2022

Il y a un demi siècle 1972
Par NESTOR
Le 12 Avril 2022

Darren WHARTON (DARE) - Interview
Par GEGERS
Le 29 Mars 2022

J'ai un secret...
Par CHIPSTOUILLE
Le 5 Janvier 2022

City Woodpeckers – 16/04/2016
Par GEGERS le 22 Avril 2016 Consulté 3230 fois

City Woodpeckers – 16/04/2016 (Vif)

Ce n’est pas tellement une question de qualité sonore que d’ambiance. A Vif (Isère), samedi soir, la sonorisation n’était peut-être pas excellente. Mais elle a suffi à mettre en valeur le talent combiné des quatre rockers de City Woodpeckers qui, le temps d’une demi-douzaine de morceaux, ont fait montre d’un talent et d’un savoir-faire très appréciables. Sans être pour autant des vieux de la vieille, les quatre musiciens trainent leurs amplis depuis plus de deux décennies (malgré une longue interruption) sur les scènes de la région lyonnaise et d’ailleurs, et ont à cœur de se faire les auteurs d’un rock énergique et racé, porté par une guitare omniprésente, une section rythmique très carrée et un chant habité.

Malgré quelques soucis techniques (un son « salle des fêtes », une basse récalcitrante), les City Woodpeckers ont prouvé qu’ils maîtrisent leur propos et sont dotés d’une belle énergie communicative. Il y a de la distorsion et de l’envie sur ces titres enlevés et bariolés qui constituent leur répertoire. La guitare, omniprésente, virevolte et se déchaîne sur un « No Soy Un Tonto » hispanisant à souhait, qui fait taper du pied et bouger des fesses. Plus abouti encore est sans doute l’exceptionnel « Sois Beau Sois Fort », un rock urgent doté d’une incroyable montée en intensité, qui dégage une émotion parfaitement retranscrite par des musiciens précis et un chanteur tout en nuances.

On en ressort séduit, aux sonorités plus légères d’un « Butterfly » final, qui met fin à un concert de haute volée, mené de main de maître par un quartet qui sait captiver son auditoire au son de ce rock à la fois énergique, moderne, classique et virtuose. Un groupe de vieux briscards qui savent encore botter des culs !

Prochaines dates :

* 9 Juin : Lyon (Blogg Café)
* 11 Juin : Salaise / Sanne (Skate Park)
* 15 Octobre : Bourg les Valence (Salle Quai de Scène)

Quelques liens :
http://citywoodpeckers.com/
http://www.facebook.com/citywoodpeckers/?fref=nf




             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod