Recherche avancée       Liste groupes



    

Le référendum 2018 de la rédaction
Par BAAZBAAZ le 27 Janvier 2019 Consulté 1521 fois

Comment savoir si une année a été musicalement immense, médiocre ou misérable ? Aimer un disque dépend de facteurs tellement subjectifs… L’envie du moment, la convergence entre un type de son et une humeur, la somme des expériences passées et les choses déjà mille fois entendues, les pressions culturelles, l’enthousiasme des proches, ceux dont l’avis compte : bref, tout ce qui va déterminer pourquoi en quelques secondes, le temps de deux ou trois accords, on va se laisser prendre au jeu d’une mélodie, d’un rythme, ou bien rester froid, extérieur. Alors sur une année entière… Qu’est-ce qui fait qu’une dizaine, voire une centaine de disques vont nous sembler suffisamment bons pour qu’on décide que les mois écoulés ont été véritablement importants ou décisifs ?

Avec le recul, c’est plus facile : il y eut par le passé de très grandes années, des périodes hautement créatives et révolutionnaires, des moments clés, des albums historiques. Mais là encore le consensus objectif n’est pas si simple à atteindre. Comme beaucoup de gens, j’aime 1966 et 1967, les années légères, mélodiques et psychédéliques. Par contre je n’aime pas 1969, pas assez Beatles et trop Stones, trop roots. J’aime 1977, 1984… Et à mes yeux 1991 est incontestablement l’un des plus grands crus. Mais là je sais pourquoi : j’étais jeune, et j’avais l’impression que toute l’industrie musicale travaillait précisément à mon service, à sortir des albums qui étaient exactement ceux dont j’avais besoin. Mais plus on se rapproche du temps présent, plus il est difficile d’en juger.

Dans tous les cas, mon hypothèse est que 2018 est la pire année de l’histoire de la musique.

A vrai dire, par-delà le plaisir d’être péremptoire, je suis prêt à nuancer : je ne saurais me prononcer sur les nouveautés en matière de Jazz (que j’aime beaucoup, mais sans m’intéresser à l’actualité) de Rap ou de musique électronique (ma dernière Rave remonte à 1996). Je ne parle donc que du Rock et de la Pop. Et là je suis assez sûr de mon coup : 2018 fut pitoyable.

Je ne suis pas à 100% décliniste. J’écoute énormément de nouveautés et je m’enthousiasme volontiers. Je pense d’ailleurs que la première moitié des années 2010 a vu l’émergence de très bons artistes. Les revivals psyché, West Coast ou 80s ont été réjouissants et les bons albums ont été abondants. L’Indie se porte bien, la variétoche aussi. Mais depuis un an, rien à faire. J’ai écouté tout ce que j’ai pu, j’ai lu les magazines, les blogs, j’ai guetté les sorties, j’ai regardé les charts. En vain. Alors bien sûr, c’est sans doute là-aussi subjectif : je me suis peut-être simplement lassé de la musique actuelle. On connait tous, j’imagine, ces périodes où le repli vers le passé est la solution la plus satisfaisante. Mais ce n’est pas faute d’avoir essayé et d’avoir ouvert mes oreilles. Non, décidément, 2018 fut pourrie.

Mais même dans ce cas, il y a un aspect positif : quand on aime la musique, on ne se contente pas d’être décliniste ou pessimiste. Non : on cherche. On rouvre les vieux hors-séries consacrés aux meilleurs disques de tous les temps, on s’intéresse aux albums qu’on a négligés… On fouille des heures entières sur Bandcamp, on suit le fil d’un style, d’un artiste, d’un producteur (Tommy Lipouma en ce qui me concerne !)… On cesse de faire une fixation sur un genre de musique spécifique, on se laisse surprendre. On fait ce qui constitue à mon sens la chose la plus vertueuse : on décide consciemment de s’ouvrir à de nouvelles perspectives, on fait un pas de côté, on accepte l'épreuve de l'altérité et on change ses habitudes. Nouveauté ou vieilleries, dès lors peu importe. Les périodes de disettes nous forcent à être plus actifs, à prendre des décisions, à être maîtres de nos goûts.

Pour moi 2018 fut donc une terrible année – et 2019 commence à l’identique – mais aussi une année très riche. Avec, à la clé, une conclusion très fleur bleue pour vous remonter le moral et pour regarder la neige tomber avec sérénité : il y a toujours encore un bon disque à découvrir…

Le référendum 2018 de la rédaction :

__________ __________ ___________

BaazBaaz

Top 5 albums

1. MGMT - Little Dark Age
L'album qui a fait croire que l'année 2018 serait un bon cru… Disque très inégal mais la première face comporte deux ou trois des meilleures chansons de la décennie. Une ambiance indéfinissable, troublante, qui dépasse de loin le carcan néo-80s.
2. THE GOON SAX - We're Not Talking
Les bouseux australiens que l’on croyait très ennuyeux sortent un second album inouï : entre minimalisme pop et désinvolture punk, avec un arôme Sea Shanty qui rappelle les premiers DECEMBERISTS.
3. THE ESSEX GREEN - Hardly Electronic
De l’indie très 2000s, avec tout le cahier des charges de l’époque : mélange entre guitares nerveuses, ambiances néo-baroques et folk psychédélique… Mais surtout des chansons minutieusement construites, épiques, aux harmonies qui tuent.
4. ED MOTTA - Criterion of The Senses
Le STEELY DAN brésilien sort un excellent cru, parfaitement en phase avec le revival Yatch Rock. Un Jazz-pop ultra-smooth, ultra-produit et délicieux. Ce n’est pas Aja mais ça permet de compenser le fait qu’il n’y aura jamais plus d’album comme Aja.
5. THE FERNWEH - The Fernweh
Alors qu’on pensait que 2018 était pliée, Liverpool se réveille en décembre dans la dernière ligne droite et nous rappelle que depuis les 60s, tout n’est que déclin. Folk, pop, psyché…. Dommage que la production ne soit pas tout fait à la hauteur.

Chansons de l’année
1. SUPERORGANISM (une hype un peu surévaluée cependant)
2. KADHJA BONET (mais tout l’album est magnifique, même si un poil soporifique et snob)
3. THE RODEO (pop française à chanteuse – c’est dans l’air du temps et il faut faire le tri)
4. YOUNG GUN SILVER FOX (pour les nostalgiques des DOOBIE BROTHERS période MacDonald)

Surprise musicale de l'année
TY SEGALL et son Freedom's Goblin
Je pensais détester à jamais cet horrible bonhomme qui pisse dix projets par ans, tous aussi bruyants et mal fichus les uns que les autres. Mais ô surprise il a finalement décidé de nous sortir des tubes à la T. REX sur un album excellemment produit et presque parfait.

La déception musicale de l'année
Déception ? 2018 est clairement la pire année de l’histoire pop-rock (pour les autres genres de musique, je n’en sais rien). Minable, vide, terne. La plupart des disques de mon top 5 n’auraient pas figuré dans mes classements précédents… Alors oui, les déceptions sont innombrables : John Grant a perdu son sens du beau, les Lemon Twigs continuent de gâcher leur talent, Macca est devenu ennuyeux et même Jonathan Wilson a sorti un disque moyen ! Et que dire des buzz infâmes autour de seconds couteaux comme les Parcels… Année horrible.

Espoir 2019
Aucun pour les nouveautés. J’espère juste continuer à découvrir des artistes ou des disques que j’ai jusqu’ici négligés. Cette année ce fut le Donald Byrd des Mizell Brothers, Michael Franks, les O’Jays et le très bon Donald Fagen de 2012...

__________ __________ ___________

Baker

Top 5 albums

1. THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA - Sometimes the world ain't enough. Totalement rétrograde et putassier, mais si j'ose dire, je suis client, et même fidèle. Le groove, les refrains, mais surtout la joie de jouer transpirent dans ce disque.
2. IHSAHN - Amr. Encore plus accessible que son prédécesseur, Amr mélange les bourrasques de violence parfois intimidantes et de sensationnelles plages presque pop où notre chanteur fait preuve d'une belle générosité.
3. KIM WILDE - Here come the aliens. Là aussi, c'est un retour vers le futur, avec beaucoup de bons titres et une vraie passion pour la création pop.
4. BRUCKEN / FROESE - Beginn. Une production somptueuse, une voix câline, quelques mélodies fortes, un très bon disque inattendu.
5. BETWEEN THE BURIED AND ME - Automata II. Bien que le côté coupé en deux soit discutable, BTBAM réussit à passionner à travers des chansons longues mais bien construites, avec un morceau d'anthologie en plein milieu.

Chansons de l’année
1. BETWEEN THE BURIED AND ME - Voice of trespass
2. SATAN JOKERS - Quand les héros se meurent (version 2018)
3. Brad MEHLDAU - Prayer for healing
4. THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA - Paralyzed
5. POETS OF THE FALL - My dark disquiet

Surprise musicale de l'année
La synthwave très orchestrale et fortement fun de HOLLYWOOD BURNS, qui s'il arrive à s'épanouir pourrait bien faire de l'ombre à CARPENTER BRUT, dont la livraison 2018 m'a un peu déçu.

La déception musicale de l'année
Outre le POLNAREFF dont le son m'empêche toute écoute entière sans pause salvatrice, il faut bien avouer que le MYLENE FARMER m'a laissé un sale goût dans la bouche. Mentions spéciales au Klaus SCHULZE ennuyeux, et à MUSE dont la dégringolade risque de ne pas passer inaperçue.

Espoir 2019
Euh, changer de métier. Sinon, musicalement, je n'attends sincèrement plus rien de personne. Mais je mentirais si je disais ne pas fonder quelques espoirs sur le Alan Parsons, peut-être un autre Jarre (qui sait), le coffret TANGERINE DREAM 74/77, le Emmanuel Moire même si c'est moyennement parti, et puis si, ça serait bien que sorte * ENFIN * à la fois l'album des TEARS FOR FEARS et ce p...... de coffret remaster de Seeds of Love !!!

__________ __________ ___________

Derwijes

Top 5 albums

1. GHOST - Préquelle
Je ne reste pas insensible aux charmes de Ghost, et leur dernier album me plaît tout simplement de bout en bout.
2. ALICE IN CHAINS - Rainier Fog
Peut-être leur meilleur album depuis leur retour, qui contient l'essentiel de la recette AIC.
3. JUDAS PRIEST - Firepower
Du bon gros Heavy Metal. Rien de compliqué, mais c'est juste ce qu'il faut de bourrin, un sacré défouloir.
4. Joan BAEZ - Whistle Down the Wind
Un au revoir sobre mais émouvant et qui rend finalement un bien meilleur hommage à la Reine du Folk que ne l'aurait fait un départ en fanfare.
5. Charlie WINSTON - Square 1
J'ai un faible pour cet artiste depuis ses débuts, quelle joie de le voir revenir en grande forme après un déluge de problèmes personnels et un album bien décevant !

Chansons de l’année
1. GHOST - Dance Macabre
2. GHOST - Rats
3. ALICE IN CHAINS - Drone
4. ALICE IN CHAINS - Rainier Fog
5. JAIN - Alright

Surprise musicale de l'année
Nils Petter MOLVAER - Nordub
Un grand merci à Streetcleaner pour cette découverte ! D'habitude je n'accroche pas du tout au dub, mais avec Nils Petter Molvaer aux commandes ça va tout de suite mieux !

La déception musicale de l'année
A PERFECT CIRCLE - Eat the Elephant
Un album que j'attendais beaucoup, mais que je continue de trouver plat malgré les écoutes...
Je rajouterais aussi Kamasi WASHINGTON. J'ai bien aimé ses deux derniers albums, mais il les fait toujours beaucoup trop long, l'overdose empêche de bien les apprécier et trahit une certaine répétition dans l'écriture.

Espoir 2019
GHOST, encore eux ! Ils ont promis quelque chose pour 219, Live, EP ? Ils ont en tout cas ma confiance ! Et peut-être un nouvel album d'IRON MAIDEN ? Certes, The Book of Souls n'était pas leur meilleur, mais ils volent toujours haut par rapport au reste de la compétition !

__________ __________ ___________

Erwin

Top 5 albums

1. SKALMOLD - Sorgir
2. ENSEMBLE MINISYM - Moondog New Sound
3. IHSAHN - Amr
4. Anna VON HAUSSWOLF - Dead Magic
5. Rod STEWART - Blood red roses

Chansons de l’année
1. ENSEMBLE MINISYM - Vercingétorix
2. SKALMOLD - Mara
3. IHSAHN - Lend me the eyes of the new millenia
4. Rod STEWART - Blood red roses
5. SKALMOLD - Hondin Sem Veggina klorar

__________ __________ ___________

Gladius

Top 5 albums

1. MAC MILLER – Swimming
Marquant, touchant, cet album nous aura proposé la plus belle face de Malcolm McCornick, qui s'éteindra quelques mois plus tard. La vie est peut-être moche, mais cet album est beau.
2. SCH – Jvlivs
Les albums concepts, dans le rap français c'est assez rare. Alors quand SCH nous gratifie d'une telle perle, relevant d'un grand niveau d'écriture et de production, on ne peut qu'adhérer.
3. DAMSO – Lithopédion
Plume acérée, DAMSO a su s'approprier le monde du hip-hop et créer ses propres codes. Lithopédion est la confirmation de son succès, mais surtout de son talent.
4. J COLE – KOD
Je l'ai noté 3/5 à chaud, cependant force est de constater des mois plus tard que c'est l'un des albums phares de l'année 2018. Hip hop pur et dur, J COLE nous gratifie de son talent de production et de lyriciste sur KOD.
5. KOKIA – Tokyo Mermaid
La chanteuse japonaise dont je parle depuis quelques mois sur le site continue à me surprendre en 2018 avec un album qui fait certainement parti de ses meilleurs. Les curieux, foncez.

Chansons de l’année
1. DENZEL CURRY – Clout Cobain
2. JID – Slick Talk
3. LOMEPAL – 1000 degrés
4. CHILDISH GAMBINO – This is America
5. 93 EMPIRE – Iencli

Surprise musicale de l'année
La surprise aurait pu être l'album biblique de Snoop DOGG, tant il était inattendu et à mille lieues d'un tel personnage. Ç'aurait tout aussi bien pu être XXXTENTACION parce qu'il a donné une toute autre dimension à son émo-trap en décédant pendant l'année. Mais non, je préfère donner cette palme à MIGOS qui a inondé toute plateforme d'écoute musicale. Leur présence en 2018 est totale. Leur production est plus maitrisée qu'auparavant, et même si l'album n'est pas exempt de tout reproche, la supériorité de MIGOS en 2018 est pour le moins étonnante et indéniable.

__________ __________ ___________

Le Kingbee

Top 5 albums

1. Bettye LaVette - Things have changed.
2. Champion Jack Dupree - Rocks
3. Jimmie Vaughan Trio - Live at C-Boys
4. The Staple Singers - For what it's worth- the complete Epic recordings 1964 -1968
5. Prof. Harold Boggs - Lord Give Me Strenght - Early recordings 1952-1964

Surprise musicale de l'année
Delgres: Mo Jodi

__________ __________ ___________

Marco Stivell

Top 5 albums

1. Alan STIVELL - Human~Kelt. Son album le plus ambitieux depuis la Symphonie Celtique (1980) et le plus réussi depuis Au-Delà des Mots (2002). Fan devant l'éternel !
2. LUNEAR - Many Miles Away
3. Nolwenn LEROY - Folk
4. THE ACES - When My Heart Felt Volcanic

Et le meilleur de tous :

5. Phil COLLINS - Plays Well With Others. Il était vraiment le seul musicien, instrumentiste et chanteur, pour qui il était possible de réaliser un tel projet (et qui aurait pu sans doute comporter un ou deux CDs de plus), à un tel degré de popularité, de diversité... Fan devant l'éternel !
La totalité des 4 CD m'a accompagné il n'y a pas longtemps, lors de mon trajet jusqu'à Bourgoin-Jallieu pour la dédicace de mon livre. Je suis parti très tôt le matin, et sans prendre l'autoroute. Il y a eu quelques sensations magiques, comme le morceau de Robert PLANT ("In the Mood") sous la lune éclairant une route dégagée, à la fois sereine et mystérieuse, un peu avant Montélimar...

Espoir 2019
Le nouveau Steve HACKETT, le deuxième HEGOA, et bien sûr, le futur TRI YANN !!

__________ __________ ___________

Nestor

Top 5 albums

1. TAMINO – Amir
Une voix magnifique, des ambiances féériques, et l’ombre du regretté Jeff Buckley : envoutant !
2. DELGRES - Mo Jodi
Très belle surprise que ce blues chanté en créole avec une orchestration aussi élémentaire qu’originale.
3. SKA P - Game Over
Un joli retour avec toujours ce ska festif et entrainant. Le groupe continue de susciter l’intérêt dans un style qui a pourtant un peu tendance à tourner en rond.
4. TRUST - Dans le même sang
Piétinant mes à priori négatifs cet album est probablement ce que le groupe avait de mieux en faire en 2018 : efficace, varié, puissant.
5. ZIGGY MARLEY - Rebellion Rise
Sans surprise, mais avec efficacité, Ziggy nous offre une petite collection sucrées de titres Reggae très agréables.

Chansons de l’année
1. DELGRES - Monsieur Président
2. TAMINO - Habibi
3. ALPHA BLONDY - Cigarettes
4. HOSHI - Comment Je vais faire
5. SKAP P - LA Fabrica

Surprise musicale de l'année
TAMINO - Amir.
Je n’imaginais pas en 2018 retrouver les mêmes sensations que l’lorsque le Grace de Jeff Buckley s’est posé sur ma platine 24 années plus tôt. Et pourtant, ce fut le même frisson.

La déception musicale de l'année
L’IMPERATRICE - Mata Hari
Les singles diffusés les mois et années précédentes m’avaient enchantés et j’attendais beaucoup de ce premier album qui, pour bon qu’il soit, n’est pas parvenue à combler mes espérances.

Espoir 2019
Une reformation de The Cardigans ?

__________ __________ ___________

Ramon Perez

Top 5 albums

1. ARTHUR H - Amour chien fou
Superbe album fort inspiré, assez audacieux. Arthur se bonifie tel le grand vin.
2. GIEDRE - GiedRé est les gens
Du grand art. La demoiselle a peaufiné son style ces dernières années et va un cran plus loin cette fois-ci avec son premier album concept. Galerie de portraits borderline pour la chanteuse de la déviance. Au moins trois chefs d’œuvres dedans.
3. LES OGRES DE BARBACK & LE BAL BROTTO LOPEZ - Quercy Pontoise
Témoignage de la tournée de 2016, pour accompagner la reprise à l'été 2018. Un joli mélange entre la chanson aux accents world des ogres et le trad du bal BL. Quelques jolies revisites. Ca donne envie d'y retourner.
4. CLUTCH - Book of bad decisions
Le groupe le plus solide du Maryland revient avec cet album qui prend des allures d'introspection populaire. Recherché, efficace, puissant. Comme d'hab.
5. SOVIET SUPREM - Marx attack
Silvester Staline et John Lenine repartent à l'assaut ! Un poil plus hip hop, mais néamoins de très bons moments. Un mélange détonnant pour un trip assumé toujours davantage.

Surprise de l'année
Faut plutôt aller du côté des concerts et je dirai L'Xtrem Fest, en particulier les ricains de Converge. Du hardcore de très haut vol, de la grande couture. Ou le concert anniv d'HFT, très grand moment... plein de surprises !

La déception musicale de l'année
La mort d'Higelin. Y a des choses qui devraient être interdites.

Espoir 2019
Que Têtes Raides revienne, il est temps !

__________ __________ ___________

Red One

Top albums

1. JUDAS PRIEST - Firepower
2. IMMORTAL - Northern Chaos Gods
3. VULCAIN - Vinyle

__________ __________ ___________

Richard

Top 5 albums

1. LOWTIDE - Southern Mind
Un excellent groupe de shoegaze-dream pop de Melbourne qui confirme avec ce deuxième album tout le bien que l'on pense de lui depuis 2010. Ambiance d'ether cotonneux pour les amoureux de SLOWDIVE.
2. MOTORAMA - Many Nights
Les Russes fer de lance du revival cold wave réchauffent un peu leurs paysages sonores avec des couleurs plus douces, plus pop. Déroutant puis rapidement addictif.
3. THEM ARE US TOO - Amends
Difficile de ne pas penser à COCTEAU TWINS (période GARLANDS). Même sensation de ne jamais voir le bout du tunnel. Très fort.
4. WILD NOTHING - Indigo
Retour aux sources pour Jack TATUM. Élégance des mélodies, variété des émotions. De la belle ouvrage.
5. THE DAYSLEEPERS - Creation
Dix ans d'attente pour cet album, mais quel album. Un classique à l'évidence (déjà) des univers dream pop.

Chansons de l’année
Une seule en fait, écoutée des dizaines et dizaines de fois.
LOWTIDE - A.C

Surprise musicale de l'année
TWINS TRIBES - Shadows
Duo texan qui convoque THE CURE, CLAN OF XYMOX et qui vous fait indubitablement secouer vos plumes de vieux corbac. Pas nécessairement novateur, mais carré et au final 27 minutes de bonheur noir.

La déception musicale de l'année
TRISOMIE 21 : Elegance never dies
Comment le projet culte des frères LOMPREZ peut sortir un album de cet acabit ? Electro cold pouet pouet qui possède un effet semblable aux somnifères.
Aux oubliettes et vite.

Espoir 2019
THE CURE. Robert SMITH a annoncé que l'inspiration lui était revenue. On croise les doigts car l'arlésienne et CURE, c'est un pléonasme. Pour faire oublier l'ultra faible dernier album de 2008.

__________ __________ ___________

Streetcleaner

Top albums

1. Nils Petter MOLVAER / SLY & ROBBIE – Nordub
le concert du mois de novembre à Lille était excellent, à l'image de l'album, il faut toutefois être réceptif au groove et à la musique qui vous met en transe. Mais si vous ne bougez pas là-dessus c'est qu'a priori vous n'êtes pas un être humain.
2. ALL THEM WITCHES – ATW
le groupe de Nashville est un habitué des albums de qualité. Excellent blues-rock à base de pédale de fuzz.
3. ONSÉGEN ENSEMBLE – Duel
la bonne surprise de cette année. Un groupe de post-rock finlandais discret qui demande à être découvert tant leur musique est captivante.
4. THE SLEDGE – On the verge of nothing
les Danois sortent là un album de stoner sérieux qui a beaucoup tourné sur ma platine.
5. KING BUFFALO – Longing to be the moutain
Entre stoner et rock psychédélique, il s'agit du second album des Américains (NY) d'une qualité égale du début à la fin. Dommage que l'achat physique de l'album coûte si cher en frais de port (problème récurrent pour les imports US) et que la plupart devront se rabattre sur la version digitale.
6. SLEEP – The sciences
Stoner / Doom particulièrement lourd. Un album inattendu et réussi.
7. FÉROCES – Joséphine
Oui c'est français, c'est du post-rock et ce dernier EP est encore une fois bien foutu.
8. SOMALI YACHT CLUB – The sea
Impossible de ne pas inclure dans cette liste cette découverte de 2018 a qui beaucoup tourné chez moi. Les Ukrainiens ont sorti un très bel album de Stoner (mais pas que), leur second, qui démontre leur talent d'écriture musicale. Un indispensable de cette année.
9. NIK BÄRTSCH' S RONIN – Awase
Seule sélection jazz de cette année 2018 mais il faut dire que j'en ai aussi moins écouté que les années précédentes. En tout cas, un bel album de groove music !
10. ENSEMBLE MINISYM – Moondog New Sound
Une belle découverte et je dois dire que ces travaux me plaisent encore plus que les albums de Moondog en général.

Chansons de l’année
Je n'achète que des albums et les singles ou titres isolés ne représentent pas vraiment d'intérêt en ce qui me concerne. Toutefois, cette chanson de HALO MAUD a pas mal tourné, et ce n'est pas étonnant que j'aime puisque c'est un son proche de celui de MELODY'S ECHO CHAMBER ; ici, en live « Des bras »
Lien

__________ __________ ___________

Walter Smoke

Top 5 albums

1. ANGÈLE - Brol
La révélation majeur de 2017 qui sort un album quasi-parfait dans le fond comme sur la forme, c'est un grand oui pour moi. Et tout est beau chez elle
2. YES feat. ARW - Live at the Apollo
Alors oui, c'est un live, mais un live permettant de retrouver LE Yes, le seul et unique, et pas seulement parce que Jon Anderson est au chant
3. JEAN-MICHEL JARRE - Equinoxe Infinity
Je sais qu'il ne fait pas l'unanimité et qu'il aurait pu plus tirer sur la corde passéiste, mais d'un autre côté, j'ai quand même pris mon pied et apprécié certaines originalités musicales, donc je dis oui
4. David BYRNE - American Utopia
Le dernier album des Têtes Parlantes co-écrit avec ce génie d'Eno, c'est le genre d'album qui ne réinvente pas la roue mais reste rafraichissant et permet d'apprécier la plume toujours solide de Byrne
5. The PIROUETTES - Monopolis
Là aussi, je ne m'attends pas à ce que les masses plébiscitent mon avis, mais la synthpop bobo-parisienne-pouet pouet chantée en français, j'avoue, c'est un poil un plaisir coupable
Surprise de l'année
Le crémant de Colmar

La déception musicale de l'année
J'aurais pu citer Klaus SCHULZE ou Mylène FARMER, mais c'était prévisible à des kilomètres qu'ils allaient être nuls. Non, la vraie déception, c'est High as Hope de FLORENCE + THE MACHINE. Alors que Ceremonials (2011) et How Big How Blue How Beautiful (2015) me paraissent tels des joyaux dans le cosmos, leur successeur a été oublié à peine une semaine après l'écriture de la chronique.

Espoir 2019
La victoire des Bleues à la coupe du monde de foot



Le 25/02/2019 par FRANçOIS

Pour rebondir sur l'édito, cela fait plusieurs années maintenant que je ne suis plus l'actualité musicale (j'ai 44 ans). Le disque le plus récent de ma discothèque (grosso modo 120 pièces) date je crois de 2011. Plusieurs raisons à cela : tous les styles sont saturés et cela est harassant, surtout lorsque l'on n'a pas que ça à faire (obligations professionnelles ou autres, autres passe-temps...). La techno et le rap sont les deux derniers grands courants musicaux apparus et ça date des années 90, depuis plus rien, recyclage à tous les étages. Du coup, je préfère fouiner dans le passé, autant retourner à la source. Plus on avancera dans le temps et sauf "accident", moins il y aura de trucs excitants qui apparaîtront. Je n'en tire pour autant aucune aigreur, c'est comme ça et tant mieux si d'autres trouvent leur bonheur dans notre époque.



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod