Recherche avancée       Liste groupes



SACRIPAN
Profil consulté 3321 fois
Répartition des notes :
= 1
= 1
Moyenne = 4.5
Ici depuis : 2010

Date de naissance : 26/04/1983
statistiques
Chroniques écrites : 2 (120ème)
Somme des lectures : 5706 (109ème)

Total des écrits : 2 (122ème)
Somme des lectures : 5706 (115ème)
albums de référence
METALLICA - Black Album
4° Metal : écouter aussi BLACK SABBATH et SLAYER
IRON MAIDEN - Piece Of Mind
5° Heavy Metal : écouter aussi JUDAS PRIEST, DREAM THEATER
IMMORTAL - Sons Of Northern Darkness
6° Black Metal : écouter aussi EMPEROR et DARKTHRONE
BB KING - Anthology
1° Blues : écouter aussi JOHN LEE HOOKER et MUDDY WATERS
ELVIS - Anthology
2° Rock'n'roll : écouter aussi CHUCK BERRY et JOHNNY CASH
ACDC - If You Want Blood (you've Got It)
3° Rock Moderne : écouter aussi les BEATLES et LED ZEPPELIN
divers

RETOUR VERS LE FUTUR

Un jour je regarde "Retour vers le Futur" pour la 36 milliardième de fois : la scène où Marty vient voir son père pendant la nuit pour le convaincre d’inviter sa mère au bal de fin d’année du lycée. Marty est avec sa grosse combinaison anti-radiations jaune, son masque à gaz, il pose les écouteurs de son walkman sur les oreilles de son jeune père endormi. On le voit glisser une cassette dans son walkman, mettre "play" et là, un solo guitare d’enfer retentit qui réveille en sursaut le pauvre Georges Mc Fly...
Là je mets pause, frappé soudainement par la curiosité, et je reviens en arrière jusqu’à la scène de l’introduction de la cassette dans la fente du walkman (scène sensuelle s’il en est...). J’avance progressivement la vidéo jusqu’à pouvoir voir distinctement apparaître le nom du groupe que Marty avait noté sur sa cassette. Au bout d’un moment j’arrive à lire : Edward VAN HALEN...
Le lendemain, chez mon disquaire, je pars à la chasse et je regarde ce qu’ils ont de cet étrange VAN HALEN. "For Unlawful Carnal Knowledge" est en promo, la pochette est classe et me parle à priori plus que les autres : je lâche la monnaie. De retour chez moi, la première piste me conforte dans mon choix. C’est tout ce que je recherchais : le son est hyper moderne, ça pète la classe et ça décoiffe un max (d’autant que j’adorais le jeu virtuose et insolent du gratteux, ses cris de guitares impétueux (VAN HALEN dont je ne connaissais encore rien à ce moment...). Ensuite, sur la deuxième piste, un frisson me parcourt qui me surprend innocemment et je suis scotché, mis littéralement K.O. par le refrain surpuissant qui répond à toutes mes attentes, me transportant de bonheur, me faisant tout simplement prendre mon pied, headbanguer comme jamais je n’avais headbangué auparavant !!! Depuis ce jour tout ira très vite (comme le tapping d’Eddie sur son manche à sa six cordes) : j’achète tous les albums de VAN HALEN et je fais plein d’autres découvertes en parallèle que toujours j’approfondis.
Dès lors, tout mon argent passe en CDs. À tel point que mes parents ne voudront plus me laisser seul avec le moindre centime, de peur que je ne le conserve pour m’acheter d’autres CDs.
Au lycée, à l’internat, un assistant me fait découvrir le Metal et le Heavy Metal avec MACHINE HEAD, HELLOWEEN. J’écoute mon premier METALLICA (Kill’em All. Mon premier soufflet), mon premier MAIDEN (Piece of Mind. Le début d'une grande histoire d'amour). À l’université mon meilleur pote me fait découvrir le Black Metal avec "Sons of Northern Darkness" d’IMMORTAL. Et je me dis que ce n’est pas si sorcier que ça, finalement, la Black Metal... Ce n’est pas si violent ! Au contraire, c’est hyper intéressant ! Et d'autant plus puissant !
Ensuite, c’est la traversée du désert. Après avoir écouté tout ce me passait sous la main, après avoir claqué tout mon argent dans des groupes perdus au fin fond des rayonnages des disquaires ou dans les albums dispensables de mes groupes préférés, je me suis rendu compte que je ne me suis rien mis sous la dent de vraiment neuf, de vraiment transcendant, depuis un sacré bon bout de temps. En plus, les combos que je défendais dans mon petit coin commençaient à me décevoir les uns après les autres alors que je les sponsorisais jusqu’à mon dernier centime.
Jusqu’au jour où je me décide enfin à reconnaître que j’ai toujours aimé ELVIS et CHUCK BERRY, que j’écoute sans arrêt le "#1" du premier et qu’il serait bientôt temps que j’achète l’"Anthology" du second (paru en 2000). Alors ces génies me font retrouver la flamme et la curiosité qui m’avait animées quand j’étais gosse. Tout est reparti de plus bel : j’ai pris d’assaut le Rock’n’roll et le Blues, me disant que je repartais pour un cycle, pour de nouvelles aventures, à la recherche de mes origines, de tout ce j’aimais jusqu’à présent.
C’est en préparant un jour un exposé en anglais pour l’université sur l’histoire du Rock que je me suis rendu compte, avec toutes les données dont je disposais maintenant, après toutes ces années, que le Rock était une grande famille (dont tous les membres ne se reconnaissent pas toujours malheureusement). Une grande famille constituée de 6 grands genres (ayant eux-mêmes des sous-genres), 6 grands genres du Rock qui sont (dans leur ordre chronologique d’apparition) : le Blues, le Rock’n’roll, le Hard-Rock, le Metal, le Heavy-Metal et le Black-Metal. L’avènement du numérique faisant que mes piles de CDs se retrouvaient comme par magie téléchargées sur mon lecteur MP3, je me suis rendu compte que c’était la plus simple et la plus claire façon de présenter le Rock sans avoir à me prendre la tête avec les sous-genres. Car si on commence à se dire que chaque groupe a son propre genre alors on se retrouve avec autant de sous-genres qu’il y a de groupes, et on n’est pas sorti de l’auberge...
C’est aussi grâce au numérique que j’ai pris conscience qu’il n’y avait pas que les albums dans la vie, il y a les singles aussi ! Symptôme bien connu des rockeurs génération vinyles/CDs/cassettes. Car qu’est-ce qu’on fait des classiques de groupes dont l’histoire n’a retenu finalement que quelques morceaux ? Qu’est-ce qu’on fait d’eux ? À cause du format CD sommes-nous condamnés à ne jamais les écouter ? Le numérique m’a permis au contraire d’écouter plein de morceaux d’anthologie, aussi bien contemporains qu’anciens, autant de Black que de Blues. C’est pourquoi je vais proposer sur Forces Parallèles autant de chroniques d’albums que de chroniques d’anthologies, de Best Of et de compiles, pour que nous puissions passer d’excellents moments en écoutant des albums comme on regarde des films, et que nous puissions aussi garder contact avec nos racines, notre famille, nos références, nos classiques, dont nous connaissons déjà beaucoup de choses sans même nous en rendre compte ! C’est un formidable moyen, en plus, pour continuer à découvrir de nouvelles choses encore !
Ça fait depuis quelques années maintenant que je suis l’actualité du Rock sur le net. Nightfall in Metal Earth et Forces Parallèles sont de loin les sites de chroniques en ligne les plus ambitieux, les plus clairs et les plus sûrs que je connaisse. Nightfall m’a beaucoup appris en matière de Metal, de Heavy et de Black. Je lui en suis d’ailleurs infiniment reconnaissant ! Je suis très fier de leur travail. J’y laissais jusqu’alors des commentaires par ci par là mais je suis très fier aujourd’hui de pouvoir faire parti de l’équipe de Forces Parallèles. À mesure que j’écoute du Rock je me rends compte de l’intérêt, surtout en France, d’un site de chroniques en ligne basé sur l’éclectisme. Si nous voulons que le Rock reste vivant et continue de se développer comme il n’a jamais cessé ces dernières années, il faut défendre et encourager l’éclectisme !

Maintenant vous savez tout de mon rapport avec le Rock. Vous voyez un petit peu comment je fonctionne. Chacun sa façon de voir les choses et c’est comme ça que je les vois. Après à chacun de clarifier ses idées, du moment que ça nous permet d’avancer clairement et sereinement dans le Rock. J’espère que vous aurez autant de plaisir à me lire que j’en aurais à vous écrire.

top ten des consultations
MUSE
Neutron Star Collision (love Is Forever) (3020)
The CRANBERRIES
Bualadh Bos (2687)
ses dix dernières chroniques
MUSE
Neutron Star Collision (love Is Forever) (27/11/2010)
The CRANBERRIES
Bualadh Bos (03/10/2010)
ses cinq dernières kros-express


           



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod