Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK SIXTIES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Les Wampas
 

 Site Officiel (469)
 Site Des Wampas (344)

Didier WAMPAS - Taisez Moi (2011)
Par NESTOR le 28 Septembre 2018          Consultée 79 fois

Attention piège ! Ne vous fiez pas à la pochette de ce premier album solo de Didier WAMPAS. En effet, contrairement à ce que son illustration pourrait laisser penser, celui-ci ne donne absolument pas dans la sueur ni dans l’électricité. Le chanteur semble avoir pris le contre-pied de Les Wampas sont la preuve que dieu existe (2009), en délaissant l’orientation Punk énergique de ce dernier pour nous proposer 12 titres bien plus orientés d'un côté d'une pop doucereuse et de chansons mélancoliques.

Avec "Magique", "Ainsi Parlait Didier Wampas" ou bien "Le Mans", l’orchestration vire même au minimalisme en faisant la part belle au chant. Et lorsqu’on sait que le chant n’est pas la première qualité qui vient à l'esprit lorsqu'on évoque Didier WAMPAS (qui est pourtant parvenu à faire de sa voix si caractéristique une sorte de marque de fabrique), il y a lieu de craindre le pire. D’autant plus que nous ne constatons là aucune amélioration notable dans les qualités techniques vocales du bonhomme, qui au surplus ne peut ici pas se cacher derrière des instruments donnant dans la sobriété. Heureusement, le fait qu’il ne pousse pas sa voix rend le résultat très acceptable.

Au regard du format choisi, il est clair que les textes, empreints d’humour, de dérision et d’amertume sont un des atouts principaux de cet album. On se surprend ainsi à se laisser bercer par les mélodies intimistes, et ce recueil de chansons assez basiques s’impose doucement comme un disque qui, sans disposer d’éléments excessivement séduisants, parvient tout de même à s’installer dans nos têtes.

Pourtant, de prime abord, il n’est pas facile de vanter ces titres calmes et nonchalants, à l’image de "La folle de marvejols", qui lentement, au fil des écoutes, s’insinuent dans nos esprits. Tout au plus, peut-on louer le côté décalé, à la limite du surréalisme, et humoristique de textes de la trempe de "Chanteur de droite" qui rend hommage à Michel SARDOU. Et lorsque, en de rares occasions, le ton se durcit un peu avec "Eternellement" ou "Punk ouvrier", il ne faut pas croire pour autant que l’on va sombrer dans un Rock basique et pêchu. Didier nous emmène plutôt dans un pop-rock aux influences 60's qui renvoie parfois à l’esprit de la pop sucrée et mélodique des KINKS, orgue à l’appui.

Cet album est assez paradoxal tant il peine à livrer ses atouts tout en parvenant malgré cela à imposer ses morceaux imperceptiblement. Le fait d’avoir déjà été confronté à l’univers musical de Didier WAMPAS constitue tout de même une aide non négligeable pour l’aventurier décidé à explorer un album susceptible de révéler de nombreux charmes à quiconque prend le soin d’y consacrer un peu de temps.

A lire aussi en GLAM-ROCK :


Elton JOHN
Don't Shoot Me (i'm Only The Piano Player) (1973)
En attendant le suivant...




Joan JETT
Pure And Simple (1994)
La panthère du rock


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
   NESTOR

 
   (2 chroniques)



- Didier Wampas (chant)
- Ryan Ross (guitare)
- Kevin Harp (arrangements)


1. La Propriété C'est Du Vol
2. Eternellement
3. Magritte
4. Punk Ouvrier
5. Le Mans
6. Karmann
7. La Folle De Marvejols
8. Chanteur De Droite
9. Par Dessus La Troisième Corde
10. Mais Je Sais Très Bien
11. Magique
12. Ainsi Parlait Didier Wampas



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod