Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  LIVE

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1974 Rush
1975 Fly By Night
  Caress Of Steel
1976 2112
1978 Hemispheres
1980 Permanent Waves
1981 Exit Stage Left
  Moving Pictures
1982 Signals
1984 Grace Under Pressure
1985 Power Windows
1987 Hold Your Fire
1989 Presto
1991 Roll The Bones
1993 Counterparts
1996 Test For Echo
1998 Different Stages
2002 Vapor Trails
2003 Live In Rio
2007 Snakes & Arrows
2012 Clockwork Angels
 

- Style : Kansas
 

 Site Officiel (356)

RUSH - Exit... Stage Left (1981)
Par ARP2600 le 28 Septembre 2012          Consultée 2081 fois

Le live Exit... Stage Left conclut la deuxième époque de Rush, la plus progressive et celle qui est considérée comme leur apogée. A deux exceptions près, les chansons proviennent des quatre albums parus depuis le premier live : A farewell to kings, Hemispheres, Permanent Waves et Moving Pictures. Que dire ? Rush est un groupe particulièrement professionnel et leurs performances en concert sont irréprochables, cet album montre leur maîtrise, vraiment optimale à l'époque, il constitue un exemple à suivre.

Non, vraiment, on ne peut faire que très peu de reproches. Peut-être un petit effet pervers de la trop grande richesse de la période abordée ? On peut en effet être déçu de ne pas trouver «A farewell to kings», «Cygnus X-1», «Different Strings», «Natural Science» ou, ce qui est plus curieux, les récents singles «Limelight» et «Vital Signs». Les morceaux présentés sont tout aussi légitimes bien entendu, il aurait simplement été cool d'avoir un triple album, si tant est que les titres que j'ai cités aient été joués lors de leurs tournées (pour des raisons techniques, on sait que ce n'est pas le cas de «Natural Science», par exemple).

A part ça, c'est un vrai festival, les versions des chansons retenues concurrencent les originales. Or, ici, peu de triche, ce qu'on entend était joué par le trio sur scène, les synthés étant déclenchés par les guitaristes au moyen de systèmes de pédales pour réussir à reproduire le plus fidèlement possible ce qui avait été ciselé en studio. Bien sûr, il y a un peu de production pour arrondir les angles, mais on peut croire que ce live est fidèle. Je dis chapeau bas, la performance est impressionnante et était reproduite sans faillir tout au long de leurs tournées. C'est ça aussi qui fait de Rush un des plus grands groupes de rock.

Il est impossible d'être surpris de trouver l'inévitable «The Spirit of radio» en guise d'ouverture. L'arrangement est un peu différent de l'original, un peu plus sobre mais ce n'est pas plus mal. Après une magnifique interprétation de «Red Barchetta» vient l'instrumental «YYZ». On y trouve l'obligatoire solo de batterie. A tous ceux qui n'aiment pas beaucoup cet exercice, je recommande de tout de même écouter celui-ci. Neil Peart est un grand batteur, et ceci en est une preuve flagrante. Il y utilise une panoplie sonore des plus étonnantes, mais ne fut-ce que la dynamique de sa vélocité avec les tambours est à couper le souffle. Signalons au passage que ces premiers titres ainsi que la deuxième moitié de l'album ont été enregistrés en mars 81 au Royaume-Uni, lors de la tournée Moving Pictures. Seuls les quatre suivants, constituant la deuxième face originelle, proviennent de concerts au Canada de juin 80.

Il faut dire que c'est là qu'on trouve les seules chansons d'albums plus anciens, «A passage to Bangkok» et «Beneath, between and behind». En ce qui concerne cette dernière, c'est la seule vraie injustice du premier live qui est réparée, et de manière délicieusement électrique. Ces deux-là sont entrecoupées par «Closer to the heart»... bien qu'il s'agisse d'un des seuls extraits de «A farewell to kings», il aurait sans doute été meilleur de choisir «Limelight» ou «Vital Signs». Ce n'est pas qu'elle soit mal interprétée mais le public est étrangement enthousiaste envers cette chanson. Je ne vois aucun intérêt à ne presque pas entendre Geddy Lee sur cette plage. Enfin, l'indispensable «Jacob's ladder» est introduite de façon amusante puis se déploie dans toute sa majesté, la grande phrase de guitare de Lifeson après le premier chant est plus bluffante que jamais.

La troisième partie commence par un petit solo acoustique du même Lifeson, s'enchaînant naturellement avec «The Trees». Mais ce ne sont que d'agréables broutilles car voici venir l'incontournable «Xanadu», forcément un grand moment. On retrouve dans son début instrumental une liberté sonore intéressante par rapport à l'original, qui n'est pas sans rappeler la version de «By-Tor» sur le premier live.

Quelques très bonnes cartes ont été gardées pour la fin : rien de moins que «Freewill», «Tom Sawyer» et «La Villa Strangiato», trois des tous grands titres de Rush. Pour être franc, ce sont des barres difficiles à effacer et, si ces interprétations sont fort satisfaisantes, elles sont peut-être un peu inférieures à leur modèle. On doit quand même saluer la performance de jouer en concert un instrumental aussi fou que «La Villa Strangiato», avec quelques petits ajouts et modifications pertinents.

Il va sans dire que Exit... Stage Left est un grand album live de rock, il est d'ailleurs le plus souvent reconnu comme tel. Je ne cache pas ma préférence pour l'énergie et la spontanéité de All the world's a stage mais les deux sont assez incontournables de toute manière. Cette fois, on se gardera de conseiller ce disque comme introduction à la période, il y manque trop de morceaux essentiels, mieux vaut s'intéresser aux quatre albums studio d'abord et constater ensuite leur incroyable aisance en concert.

A lire aussi en ROCK par ARP2600 :


GARBAGE
Not Your Kind Of People (2012)
Encore un retour réussi




NO DOUBT
Tragic Kingdom (1995)
Welcome to the tragic kingdom


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Geddy Lee (chant, basse, synthétiseurs, guitare rythmique)
- Alex Lifeson (guitares électriques et acoustiques, synthétiseurs)
- Neil Peart (batterie et percussions)


1. The Spirit Of Radio
2. Red Barchetta
3. Yyz
4. A Passage To Bangkok
5. Closer To The Heart
6. Beneath, Between And Behind
7. Jacob's Ladder
8. Broon's Bane
9. The Trees
10. Xanadu
11. Freewill
12. Tom Sawyer
13. La Villa Strangiato



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod