Recherche avancée       Liste groupes



      
SOFT ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Chris REA - Auberge (1990)
Par AIGLE BLANC le 1er Mars 2015          Consultée 423 fois

Avec la sortie d'Auberge en 1991, Chris Rea offre un digne successeur au fameux Road To Hell. Ce ne sont plus cette fois les paysages états-uniens qui inspirent ces nouvelles compositions, mais les paysages familiers de notre hexagone national, CHRIS étant un adepte de nos auberges et de nos rivières. Musicalement, nous retrouvons les influences californiennes et parfois Rhythm & Blues que le chanteur anglais affectionne tant.

Auberge s'invite comme la bande sonore idéale de vos vacances, le genre de musique relaxante qui aime à bercer les enceintes de votre voiture quand vous sillonnez les routes de traverse, sous des forêts de chênes, ou en longeant de douces rivières dont le murmure titille votre fibre de pêcheur du dimanche.

CHRIS assure comme un dieu les parties de guitare slide et d'orgue Hammond. Il nous offre de belles ballades comme "Gone fishing" (tout un programme ce titre, non ?) ou "Looking For The Summer" (une merveille mélodique et second tube de l'album). A moins que la composition ne flirte davantage avec le Rhythm & Blues de "Red Shoes" (amusante utilisation des cors) ou d'"Auberge" (1°single de l'opus) qui débute l'album idéalement par 2 minutes de bruitages quotidiens où l'on entend CHRIS sortir de l'auberge après avoir salué les aubergistes, se diriger vers sa voiture et mettre en marche le moteur. Après cette introduction immersive, "Auberge" démarre sur des stridences de guitare slide imitant les ratés du moteur. Avant que n'interviennent des cuivres revigorants sur un rythme soutenu.
Bien sûr, un disque de CHRIS ne serait pas un disque de REA sans l'habituelle chanson d'amour, ici la très sentimentale "Sing A Song Of Love To Me" où sa voix rauque fait des merveilles.

Pour ma part, le chef d'œuvre d'Auberge reste "Set Me Free", le titre qui traduit le mieux la joie libératrice du départ en vacances. La chanson est construite comme la progressive "Telegraph Road" de DIRE STRAITS. Une première partie classique avec Couplets et Refrains, plutôt calme, magnifiée par la voix rauque de CHRIS, et une seconde partie instrumentale qui se déploie comme une digression improvisée avec les percussions, la guitare slide puis les trompettes qui entament un crescendo de toute beauté: un orgasme musical. Frissons garantis!

A lire aussi en ROCK par AIGLE BLANC :


The GATHERING
Nighttime Birds (1997)
Quand Metal se conjugue avec Poésie




MIRANDA SEX GARDEN
Iris (1992)
Un spleen pervers, rageur et sulfureux


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   AIGLE BLANC

 
   (2 chroniques)



Non disponible


1. Auberge
2. Gone Fishing
3. You’re Not A Number
4. Heaven
5. Set Me Free
6. Winter Song
7. Red Shoes
8. Sing A Song Of Love To Me
9. Every Seconds Counts
10. Looking For The Summer
11. And You My Love
12. The Mention Of Your Name



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod