Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
Parallhit
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : The Boo Radleys
 

 Placebo City (1741)

PLACEBO - Placebo (1996)
Par FENRYL le 16 Novembre 2009          Consultée 684 fois

Un achat "hasard" à la FNAC pour un produit "prix vert" en 1996 allait bouleverser mon approche du rock...
Ce "Placebo" m'a offert une nouvelle voie, une nouvelle approche de cette musique si ronronnante et cadrée. Tout dans ce trio est magique: Brian et sa voix sublime qui sait exacerber les sentiments et les émotions, ce jeu de guitare très sec et agressif à souhait, cette batterie surmixée et mise en avance à outrance, cette basse discrète de Stefan, véritable métronome...
Sur ce premier opus, PLACEBO réussit l'alchimie parfaite: des tubes, des hymnes, du riff. Le groupe enchaîne les monuments comme autant de perles sur un collier hors de prix.

"Come home" claquant comme un coup de trique annonce la couleur, avant un "Teenage Angst" noir et mélancolique (très grosse caractéristique du combo) en adéquation avec "Bionic", entêtant (ce final avec la guitare de Brian qui meure, sauvé par la ligne de basse de Stefan).
Que dire des mega tubes "36 Degrees" (et de son clip !) et de "Nancy Boy" qui ne peuvent que faire mouche avant de toucher la beauté ultime d'un "Hang on to your IQ" et d'un "I Know" qui laissent éclater le talent de composition de nos lascars... Planant et bouleversant je vous le répète...
10 titres et rien que 7 morceaux absolument géniaux ! Le hold up parfait je vous le dit ! "Bruise Pristine", un poil moins inspiré (mais tout aussi violent) ou un "Lady of the Flowers" n'en sont pas moins de très bon titres (surtout le final de ce dernier)... C'est dire !

La bande à Molko assume ses sources d'inspiration (GAINSBOURG, BOWIE, PIXIES), s'en imprègne pour n'en extraire que le sublime. Un album référence qui se doit de figurer dans toute discothèque digne de ce nom. Non négociable...

A lire aussi en ROCK :


NO ONE IS INNOCENT
Utopia (1997)
Suerte no one, suerte !




The BYRDS
Younger Than Yesterday (1967)
L'envol


Marquez et partagez





 
   STEF

 
   FENRYL
   SUNTORY TIME

 
   (3 chroniques)



- Brian Molko (chant, guitare)
- Stefan Olsdal (basse)
- Robert Schultzberg (batterie)


1. Come Home
2. Teenage Angst
3. Bionic
4. 36 Degrees
5. Hang On To Your Iq
6. Nancy Boy
7. I Know
8. Bruise Pristine
9. Lady Of The Flowers
10. Swallow



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod