Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
5 commentaires notés  
[?]



Linkin Park
Minutes To Midnight
Page  1 |

le 09 Décembre 2016 par AZER


"Vois tu, petit, le monde se divise en deux catégories. Ou trois. Voir même quatre, dix, une infinité, dépendant de ce que l'on considère. Mais une chose est sûre, quelque soit ta position dans ces catégories, les faits sont têtus. Ce qui varie c'est la capacité de tout un chacun à les reconnaître."

Il y a 6 ans cet album était mon préféré. Je l'écoutais en boucle, persuadé que rien de meilleur n'existait. Il m'a tenu compagnie durant de nombreuses veillées toutes adolescentes, et je me persuadais un peu plus à chaque fois que chacun de ses morceaux étaient géniaux, et que LINKIN PARK avaient accouché d'une œuvre intemporelle. Jusqu'au jour où, lassé, je me suis lancé à le recherche d'un autre artiste à écouter. Et un autre, et encore un autre. Jusqu'à sortir du Métal pour écouter de la musique électronique. Puis du Rock. Puis de la pop. Puis du rock progressif, de la musique contemporaine, et ainsi de suite.
Ma culture musicale (et générale) a évoluée, chaque œuvre supplémentaire étant une étoile de plus dans ce qui commençait à ressembler à une galaxie. Galaxie donc chacune des branches se classait selon les astres qu'elle contient,plus ou moins brillants. Le monde est resté identique, seule ma façon de le percevoir a évolué.
Cet album est resté le même, malgré les années. Mais si son contenu n'a pas changé, mon recul par rapport à la lumière qu'il émet, est lu, bien plus important. Et que cet astre est terne, étriqué, commun, par rapport aux superbes nébuleuses gorgées d'étoiles scintillantes dont l'espace regorge. Il eut été dommage de rester fasciné par une naine bleue quand il suffisait d'un peu se reculer pour contempler tant de lumières plus intenses.

Il est facile de se dire que l'on connaît le monde si l'on n'observe que ce qui demeure sous notre nez. Plus notre vision se fait nette et affûtée, plus cette impression illusoire de tout savoir s'efface, pour laisser place à l'appréhension et l'angoisse de l'inconnu, heureusement secondé par l'émerveillement que ce dernier suscite.

A bien y réfléchir, il n'y a que les simples d'esprits pour se contenter de ce qu'ils voient. La vérité se cache bien au delà de la ligne d'horizon.


le 26 Avril 2014 par ANGEL D


On utilise encore les grands mots comme "expérimental".
Certes, la fusion rap/rock archi répétitive des début à laissé un peu place (sans abandonner non plus leur genre initial) à un rock simpliste qui injecte un peu tout ce qui est tendance (alternatif, électro et autre entourloupe "fusion").

Pour moi, voila à quoi se résume linkin park :

Linkin park , c'est pourtant gros ... en chiffre.
Une des élites du rock actuel , en chiffre ....
Mais sur le plan musical , est ce que c'est aussi gros ?On en est moins sur
Au mieux chez linkin park c'est sans intérêt , au pire c'est très médiocre

Des arguments ?

Pourquoi commencez à faire du néo métal en 2000 avec l'album "hybrid théory" : les gars, c'est un genre qui était quasi déjà à l'agonie à cette époque et allait crever quelques année après ?

Pourquoi fusionnez le hip hop et le métal quand on n'est pas réellement doué dans aucun des deux genres?

Pourquoi avoir deux chanteur dont ce soit disant rappeur pour proposez si peu de variété avec toujours les mêmes lignes de chant?

Pourquoi enchainer un album remix et un live au Texas et un mini live avec "jay z" quand on a produit seulement deux album studio auparavant ?

Pourquoi appelez "rick rubin" qui à produit "slayer ou "public enemy" pour faire un album commerciale à 2 francs ?
Pourquoi ce son aussi plat avec des album financé à grand coup de dollars ?

Avec linkin park , on pourrait se poser tout autant de question avec toujours la même réponse : la facilité, l'argent et peut être le manque de réel talent, d'envergure (la marque des grands).

Après un début basé sur une recette rap métal globalement sans grande saveur, le groupe à racolé des élément pop et électro à partir de cet album.

Un véritable gloubi boulga prétentieux et extrêmement plat qui montre que ce n'est pas n'importe qui peut approchez tous les genres et les transcendez avec classe.

Faussement rebelle à leur début, grand public aujourd'hui avec des tubes numéro 1 mais qui seront oublié d'ici quelques année...
Bref linkin park quoi.

Un groupe surproduit qu'a jamais cassé des brique en live avec des musiciens qui en fond des tonnes.
Des instrumentistes peu inspiré avec un jeu approximatif de mur de saturation à deux balle à la gratte, une basse en mousse et des passage surjoué et mièvre.

J'ai eu l’occasion de voir un live en dvd (le "live in texas") avec ces zicos qui se trémousse et qui saute partout mais qui reste très timide dans l'approche de leur instruments .

Aucune émotion dans le jeu, ces mecs n'arrive pas à faire sonner une note.
C'est de la pisse tiède joué en pilotage automatique .
Ceci dit, il on su écrire quelque petit "hit" à peine au dessus ce que je décris , c'est un fait.
Mais franchement qui peu encore supporté ce genre de musique javelisé, ce pop rock d'ascenseur ?
Le rock, une musique chaude et fiévreuse issue du rythme n blues et de la country à la base !!!Merde

Ici, tout n'est que plastique .
On dirait que ce groupe à conservé leur son pauvre et brouillon de leur début tout y en ajoutant le son racoleur des derniers black eyed peas couplé à du lady gaga avec un zeste de mauvais U2.

Qui aime ? (encore ?) :

cette alternance de voix niaise / et faussement gueulé avec parfois quelques voix filtré pour un effet à gerber ?
ces arrangement téléphoné avec une production surfaite .

Ce petit rock prétentieux ni rebelle ni virtuose ni goove ni que dalle
Qui peut encore bouffer ce machin là ?

le 19 Août 2012 par BABAR


Non Non Non et encore Non ! 5 étoiles ça veut dire excellent ! Selon ce site, 5 étoiles ça veut dire l'égal (entre autres) de Revolver, Sgt Peppers ou London Calling. 5 étoiles ça veut dire mieux que Blonde On Blonde (déjà que 4 étoiles pour Blonde On Blonde c'est au mieux étonnant au pire un scandale), Exile On Main Street ou Love Over Gold ! Mais m***e quoi en quoi ce truc est si bon que ça ? Que ce soit efficace... euh... c'est pas mon avis mais bon admettons. Mais un album efficace n'est pas pour autant un grand album. Alors oui Linkin Park ça s'écoute, OK. J'admets c'est pas le plus insupportable. Rien à voir avec le bruit que propose certains groupe de métal ou les horreurs du R'N'B (moderne j'entends). Mais bon... Musicalement c'est... Mauvais. Et alors au niveau mauvais le summum est atteint avec "Shadow Of The Day". C'est pas une pure copie de U2 ça ? "What I've Done" c'est pas une pure connerie de trois accords en boucle qui n'ont même pas le courage d'être efficace.
Bref, je n'ai pas la force de les faire une par une tellement le manque de variation est évident, chaque fois que j'écoute cet album (une fois tous les 3 ans pour me rappeler de ce que ça fait) j'en souffre et je le coupe bien avant la fin. C'est plat, c'est chiant... Bref, vraiment aucun intérêt. Je fais pareil sans trop de difficulté. Dommage, j'aimais bien "Numb" et "In The End", c'était des morceaux assez sympa...

Par Forces Parallèles

Rassure-toi, tu n'es pas le seul à trouver cet album bien vide et peu intéressant :)
Streetcleaner.


le 09 Février 2012 par MACAREUX


Merci Dark Panda Lebowski (Duc ?) pour cette chronique...

Sincèrement, je me considérais plus comme une sorte de puriste musicalement que comme un candide.
Sans arriver à m'expliquer :
- mon insatiable curiosité de nouvelles expériences (musicales) qui confine à une frénétique boulimie d'écoute/achat,
- la largeur étonnante (inquiétante ?) de ma musicothèque qui comporte essentiellement du heavy metal mais aussi du rock "classique", du punk, de l'ambient techno, du rap, de la musique classique, du folk, du français, ...
- la présence de "verrues" commerciales (entendre par là des disques au succès international en terme de ventes) peu ou pas innovantes mais vers lesquelles je reviens avec un plaisir (honteux ?) non dissimulé...
"Minutes to midnight", je ne m'en lasse pas. Contrairement aux premiers albums de LP. Coups de coeur : "Shadow of the day" et "Leave out all the rest". Sirupeux, guimauve, ... Je m'en fous, ces titres, à l'image de l'album, sont justes magnifiques et envoient des frissons titiller mon coeur musical à tous les coups.

Merci d'avoir éclairé la lanterne de ma connaissance et de m'avoir mis sous le nez le pourquoi du comment : je dois certainement être un hybride !!! ;-)))

Pour en revenir à l'album, tout est dit dans la chronique. C'est déja entendu, c'est peu innovant, mais ça sonne juste. Et l'assemblage hétéroclite de pièces sans réelles innovations donne un assemblage étonnament cohérent et sincère...
Et là il ne reste plus qu'à reconnaitre cette qualité à moins d'être de mauvaise foi.
Histoire d'ajouter une petite cerise sur le baba, ça reste "easy listening". Comprenez par là qu'il n'est nul besoin de se poser dans un couffin musical et d'écouter au casque pour apprécier. En voiture, en balladeur MP3 dans la rue, ... Ca passe PARTOUT !!!
Seul inconvénient : on a juste envie de chanter à tue-tête! Gare au risque d'explosage des cordes vocales sur le final de "Given up", ou au regard chagriné des amis qui vous prenaient pour un puriste...

Musicalement bien à vous ...

le 08 Février 2012 par MOONDREAMER


Très belle chronique pour un album qui ne méritait pas les critiques lapidaires de la communauté métal à sa réception.

Un tournant, c'est certain mais même les single ("What I've Done" ou encore "Leave Out All The Rest") constituent des morceaux qui méritent qu'on s'attardent à leurs paroles et à leur construction!

Peut être pas un chef d'oeuvre mais un très bon album qui prouve que Linkin Park ne s'est pas enfermé dans le succès de ses albums précédents.













1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod