Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

A Perfect Circle
Eat The Elephant
Page  1 |

le 01 Juin 2018 par AZER


Penchant un peu plus vers Emotive et ses vélléités atmosphériques que des deux premiers albums du combo, Eat The Elephant emprunte également à son grand frère direct sa malheureuse hétérogénéité quant à la qualité intrinsèque de ses morceaux. Si "Dillusioned" et "The Doomed" sont des singles honnêtes et sans surprises, ni déceptions, il est difficile d'en dire autant du titre éponyme et de "Contrarian", qui pêchent par un cruel manque d'inventivité et trainent en longueur sans se renouveller. "So Long, And Thanks..." ainsi que "TalkTalk" font assurément partie des bonnes surprises, le premier empreintant le son de ses guitares à U2, le second se parant d'un refrain assez élégant, assez typique de ce que le groupe proposait sur "Mer de Noms".

Si l'album cultive tout au long de ses pistes une ambiance plutôt vaporeuse, portée par la voix de Maynard (qui signe, comme à son habitude, une excellente performance malgré l'âge commençant à pointer le bout de ses narines), j'ai beaucoup de mal à le considérer comme autre chose qu'un regroupement de morceaux sans agencement particulier tant la qualité des morceaux est fluctuante. La consitance n'a certes jamais été la marque de fabrique du groupe (Mers de Noms et Thirteen Step, bien qu'excellents, possédaient chacun leur lot de déchets) mais elle bât ici sont plein, sans compter un agencement des morceaux des plus particuliers (je me demance toujours quel est l'intérêt de DLB à cet endroit dans la tracklist). Si "Feathers" et "Delicious" sont de bons morceaux, ils se perdent au milieu d'un flot de tentatives assez dispensables de recoller à l'ambiance du titre éponyme (qui n'a de sucroit rien d'extraordinaire).

Autant dire que l'on s'ennuie un peu. Un peu dans la lignée de Puscifer quelque part, une poignée de morceaux sympathiques côtoyant des expérimentations pas toujours nettes et pas franchement ragoutantes. Un album moyen.













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod