Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Alice Cooper
Dragontown
Page  1 |

le 18 Mai 2021 par FEELGOOD


Six longues années s'écoulèrent entre «The Last Temptation » et « Brutal Planet ». Un peu plus d'un an après la "planète brutale" sortit ce « Dragontown ».
« Brutal Planet » avait surpris son monde par son radicalisme et sa rupture avec les disques des années 90. Jamais Alice Cooper n'avait sonné ainsi. De plus, l'album comportait un sacré paquet de compos solides (le morceau-titre, « Wicked Young Man », « Sanctuary », « Blow Me A Kiss », « Pessi-Mystic », « Gimme », « It's The Little Things » et le fabuleux « Pick Up The Bones »). Qu'elle était loin la période FM de « Trash » et de « Hey Stoopid » ! Ce virage Metal Indus allait comme une nouvelle peau (de boa) au Coop'. Cet habillage sonore, plus Heavy, collait parfaitement aux thématiques sombres de l'album.
« Dragontown », c'est « Brutal Planet » sans l'effet de surprise et avec des titres moins mémorables. Dans un registre très différent, c'est l'équivalent de KISS sortant « Unmasked » après « Dynasty » !
L'album n'a pas la fraîcheur du précédent. Aussi plaisant soit-il, l'introducteur « Triggerman » n'est que du Alice en pilotage automatique. « Deeper » vaut surtout pour ses chœurs gothiques. En revanche, le morceau-titre s'avère réussi. J'apprécie aussi le refrain de « Fantasy Man », accrocheur en diable et le côté mégalo de « I Just Wanna Be God » ainsi que le sympathique « It's Much Too Late », très chantant. Mention spéciale au pastiche d'Elvis, « Disgraceland », au titre explicite qui rappellera « Ubangi Stomp » aux plus anciens.
Malgré d'indéniables qualités, «  Dragontown » demeurera un album un peu bâclé, proposant trois/quatre morceaux entraînants noyés dans un ensemble inabouti. Bref, un album secondaire vers lequel on revient rarement et qui n'aura marqué ni les esprits, ni les charts.













1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod