Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
17 commentaires notés  
[?]



Yes
Tales From Topographic Oceans
Page  1 | 2 | 3 | 4 |

le 31 Janvier 2019 par NONO

C'est dommage que cet album soit apparemment si peu apprécié (je ne l'ai jamais écouté, mais lu nombre de critiques au mieux mitigées), car le titre de l'album est très poétique et suggère donc une belle oeuvre !
Ne pas se fier aux apparences....
De toutes façons , de Yes, je ne connais que "90125" que j'adore, et "Drama" que j'aime bien. Et j'ai aussi écouté des extraits de "Big Generator", que je déteste.
Je ne suis jamais arrivé à entrer dans leurs autres albums. Trop abstrait, trop compliqué pour moi. Et pourtant j'aime le progressif (j'adore Genesis par exemple) mais Yes, c'est pas pareil.

le 31 Janvier 2019 par LEO


Tales From Topographic Oceans est un cas à part ! c'est bien simple, je n'ai jamais vraiment su quoi en penser.... oscillant en permanence entre ennui et intérêt tout relatif.
Ce sixième album en studio de YES me laisse perplexe à vrai dire.
Dans le cas de Close To The Edge c'est clair, je peux dire sans me tromper que je n'ai jamais accroché à cet album volontairement mal fagoté. mis à part le plus énergique et sympathique "Siberian Khatru", je ne trouve aucun charme au morceau-titre inutilement alembiqué ni au mollasson "And You And I", mais Tales From Topographic Oceans est encore un autre cas d'école.
Ce double album est pour le moins intriguant car objectivement, il a tout pour me déplaire. il comporte quatre suites épiques réparties sur une face chacune. musicalement, c'est un peu un salmigondis de Close To The Edge multiplié par deux. mais curieusement, malgré son aspect bric-à-brac rebutant et foisonnant d'idées toutes plus improbables les unes que les autres, je ne peux m'empêcher de trouver un certain charme à pas mal de passages de ce mastodonte.
"The Revealing Science Of God" et "The Remembering" sont sans doute les faces les mieux agencées et les plus compréhensibles.
"The Ancient" est pour moi la plus décousue avec ses thèmes assez foutraques dans lesquels YES se prend parfois pour King Crimson (c'est en tous cas l'impression que ça m'a toujours donné, et dans ce style le groupe s'en sortira bien mieux sur Relayer !).
"Ritual (Nous Sommes Du Soleil)" est un peu un concentré de tout ça, mêlant thèmes accrocheurs et d'autres bien plus incohérents.
Au final, malgré ses nombreux défauts (beaucoup trop de longueurs, inspiration en dents de scie, côté mystique désagréable) je ne déteste pas Tales From Topographic Oceans (qui contient tout de même de bonnes idées même si pas forcément bien finalisées) mais je ne peux pas dire que je l'aime pour autant. il faut juste que je sois dans de bonnes dispositions pour l'écouter d'une traite.

le 22 Janvier 2019 par SGT JAKKU


Tales from...naît dans la période la plus grandiloquente et la plus ambitieuse de Yes. C'est d'ailleurs l'exemple parfait à présenter quand on veut se moquer du rock progressif. Tales...est donc la deuxième grande oeuvre de Yes entre CTTE et Relayer et la plus contestée. Cette fois-ci, le public sera un peu décontenancé par la radicalité de l'objet.
En effet, Tales...est l'oeuvre la plus personnelle du groupe, un véritable album d'auteurs, un poème rock et pop qu'on peut rapprocher de l'oeuvre symphonique "La Mer" de Debussy.
Mais l'album présente quelques faiblesses : les faces 2 et 4. Ici, les thèmes tardent trop à se développer, des longueurs qui finissent par perdre un peu l'auditeur, là où le premier mouvement et le troisième sont parfaitement écrits, équilibrés et relancent constamment l'intérêt.
Tales...n'est pas raté pour autant. Sa grande force réside dans ces moments poétiques incroyablement beaux et rares. Les pages les plus immersives et évocatrices du monde aquatique sont les plus belles de toute la carrière du groupe. Rien que pour ça, cette grande oeuvre imparfaite mérite la meilleure note.

le 29 Janvier 2018 par CLANSMAN57


J'en remets une couche, ce double me transcende.
Pas facile de s'y connecter, il est pourtant plus simple techniquement qu'un "Relayer", un "Close To The Edge" ou même un "Fragile" assez trompeur au final.
Quatre chansons, ou mouvements comme ils disent eux même, qui font plus ou moins 20 minutes, c'est très long pour du Rock, le risque de décrocher est énorme.

Le concept n'aide pas des masses non plus, car trop spirituel.
Cependant, dans le livret, chaque mouvement est brièvement expliqué, comme si le groupe distribuait des images pour faciliter l'évasion de l'auditeur.
Et ces petites notes explicatives font beaucoup pour établir une connexion avec l'oeuvre.
Par exemple, "The Ancient", qui est selon moi la partie la plus expérimentale (surtout ses 12 premières minutes), devient bien plus digeste lorsqu'on sait de quoi il en retourne, la magie opère.

J'en démords pas, c'est pour moi une très grande oeuvre du Rock Progressif.
Par ailleurs, la première fois que j'ai entendu Jon Anderson (sur "The Yes Album"), je n'ai pas du tout aimé son timbre.
Aujourd'hui, il compte parmi mes préférés, j'adore son timbre innocent.
Chris Squire était vraiment fabuleux à la basse (adjectif très faible pour le définir) et Steve... Howe mon Dieu: un maître à la guitare, qu'elle soit en mode électrique ou acoustique.
Alan White a fait de très belles expérimentations sur cette Odyssée et Rick Wakeman, il me semble qu'on le surnomme le Magicien (je peux me tromper) et c'est pas pour rien.

Pour finir, je tenais à écrire que ça fait du bien d'entendre un groupe qui ne se la joue pas névrosé ou torturé.
Leur musique est vraiment très belle.
Comme quoi, on peut donner dans la technique et en parallèle proposer un véritable périple sonore qui emmène très loin, tout en distribuant du bonheur.

"Nous sommes du Soleiiiiiiiil!!!"




le 29 Février 2016 par CéDRIC


un excellent album mais assez difficile d´accès il faut plusieurs écoutes pour apprivoiser tales from topographic oceans













1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod