Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Frankie Goes To Hollywood
Welcome To The Pleasure Dome
Page  1 |

le 06 Janvier 2013 par POWERBEAUF


Un disque dantesque par les tubes extraordinaires qu'il contient, par sa plage titulaire-fleuve, par la voix unique de Holly Johnson et par la production signée Trevor Horn. Mais c'est aussi un disque victime de sa démesure... ou plutôt de la prétention de son producteur.

Pourquoi ? Parce que cet album a été réalisé dans l'urgence après le raz de marée "Relax". Trevor Horn somme alors ses poulains de bosser d'arrache-pied et convoque ses copains de YES et d'ART OF NOISE pour donner une caution artistique inattaquable au premier album du quintet. Il en résulte un double-album qui, comme tous ses congénères, contient de l'excellentissime, mais aussi du dispensable (en particulier la dernière face). Si Horn avait eu les yeux moins gros que la tête (en clair, si cet album avait été simple), alors ce disque serait inattaquable d'un point de vue critique. Ce n'est pas tout à fait le cas, mais quel disque, tout de même !

Concernant le contexte dans lequel ce disque est sorti, une précision s'impose. FRANKIE GOES TO HOLLYWOOD a effectivement cartonné au moment où de nombreux groupes ou artistes pop ont affiché ouvertement leur homosexualité et ont milité indirectement pour l'acceptation de leur différence : BOY GEORGE avant eux, BRONSKI BEAT peu après (cf l'excellent clip de "Smalltown Boy"). Pour autant, en 83-84, le SIDA est une maladie tout juste isolée qui reste méconnue du grand public. Rock Hudson n'a dévoilé sa maladie qu'en juillet 1985, soit quelques semaines avant sa mort. C'est cet événement qui va provoquer la médiatisation autour du virus, parallèlement à l'augmentation des décès qui lui sont dus.

le 06 Janvier 2013 par BENNETT


Un très très grand disque de la new wave, qui comme l'a souligné Erwin qui est à la vois varié, intelligent et blindé de tubes éternels comme "Relax" et sa rythmique planante. Mais je serais encore plus plus enthousiaste au sujet de leur second album "Liverpool", plus homogène et court que son prédécesseur mais surtout mieux produit, qui fait partie des disques que j'ai le plus écouté dans ma vie.

Mes coups de coeur : Relax, Power of Love, War, Two Tribes et la fofolle Krisco Kisses.













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod