Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
3 commentaires notés  
[?]



Noir Désir
En Public
Page  1 |

le 10 Août 2012 par KINGKILLING


Noir Désir est un excellent groupe live, on ne peut en douter. Son premier effort sur scène retransmit sur disque donne naissance à "Dies Irae", sorti en 1994, durant l'âge d'or du combo. Un live intense, où l'énergie se dégageait à chaque note jouée.

"En Public" est donc le deuxième album live du groupe. Vu les parutions d'albums live de Noir Désir, on ne peut qu'attendre un excellent résultat à chaque sortie. Cet album couvre tout les albums de Noir Désir, on retrouve des titres de chaque skeud studio.
On retrouve les classiques comme "One Trip / One Noise", "Les Ecorchés" (avec les terribles "Walawalé"), "Tostaky (Le Continent)", "Comme Elle Vient" (quelle fin !) ou "Le Fleuve" (une version supérieure à celle figurant sur "Veuillez Rendre L'âme à Qui Elle Appartient"). L'ensemble est bien interprété, mais certaines chansons ne passent pas le cap live. "L'Homme Pressé" par exemple, qui ne ressemble en rien à la version studio. Revisiter une chanson est cool, encore faut-il le faire bien.

Les titres figurant sur "Des Visages Des Figures" passent bien le cap live. "Le Grand Incendie" (superbe ligne de basse), "A l'Envers, à l'Endroit" et "Le Vent Nous Portera" sont proposées dans de superbes versions. Même les titres faibles de l'album sont plutôt agréables sur "En Public" ("Des Armes", "Bouquet De Nerfs").
Et quel plaisir de retrouver "Pyromane", "A l'arrière des Taxis" et "La Chaleur" joués ! Des vieux titres de Noir Désir qui ne prennent aucune ride en live (en studio non plus d'ailleurs).
Les musiciens sont en grande forme, même si Bertrand Cantat peine quelque fois (il s'en sort quand même très bien sur "Tostaky (Le Continent").

Un bon live, mais qui reste assez inégal. La faut à quelques titres faibles et mal interprétés. Jetez vous plutôt sur "Dies Irae".


le 19 Avril 2006 par 7O$7@KY


C'est le premier album que j'ai eu de Noir Désir et c'est vrai que écouter les version studios des titres présents sur le Live font un drôle d'effet. Et c'est en écoutant les premiers disques que l'on voit la base de leur rock sombre et déchaînant. Ecouter leurs disques, c'est aussi étudier, réfléchir, essayer de comprendre d'où vient le contexte de l'album. Que de questions auxquelles des réponses seront trouvées. Merci Barz pour ces chroniques superbes.

le 28 Octobre 2005 par RENAUD STRATO


Je ne connais pas toute la scéne française d'aujourd'hui, mais une chose me parait évidente:depuis la fin prématurée de l'ére NOIR DESIR (on ne reviendra pas sur les causes du drame), le rock français est mal, trés mal.
Le niveau est descendu d'un cran et la reléve n'est pas prête de prendre le relais avant un bon bout de temps et autant de classe.
Rien que pour les interprétations dantesques de Bertrand sur les magnifiques "Bouquet de Nerfs" et "Des Armes", l'écoute en devient obligatoire pour faire taire ces pseudo artistes de la télé-réalité qui ne possédent dés lors plus l'ombre d'une once de talent.
Le dernier concert auquel j'avais assisté était fin janvier 97 sur la tournée de 666.667 Club et je ne ne pensais vraiment pas, aprés avoir décroché quelque peu, retomber autant sous le charme d'un groupe de rock français.
Grande réinterprétation d'anciennes chansons d'où une maturité rarement atteinte par le combo, quatuor à cordes du plus bel effet sur d'autres...bref un live rare et tout sauf commercial.

Note : 4,25/5













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod