Recherche avancée       Liste groupes



Le 16 Novembre 2019


IRON MAIDEN - THE NUMBER OF THE BEAST

Le groupe a-t-il déjà eu des problème avec le morceau Run to the Hill?

Parler d'un génocide sur fond de mélodie enjouée et accessoirement d'un clip comique n'a pas dû être du goût de tout le monde...

(note aux admins: Je suis conscient que ce sujet peut être sensible à discuter mais j'aimerais vraiment connaître l'avis d'autres fans. Merci)





Le 16 Novembre 2019 par Nono (visiteur)

Une censure ? Ce serait étonnant car toute personne un minimum éclairée, comprend qu'il s'agit d'un texte ironique condamnant évidemment la bêtise colonialiste, ici dans le cas de l'Amérique. Il n'y aurait probablement que les puritains de Salt-Lake City (et peut être bien davantage, dans le pays de l'Oncle Sam...) pour censurer une chanson qui au final ne parle que de l'évidence !




Le 16 Novembre 2019 par François (visiteur)

Merci pour le fond de l'histoire que je ne connaissais pas. A vue de nez, je dirais que c'était l'Angleterre et les années 80. De nos jours, ils auraient peut-être des problèmes.




Le 18 Novembre 2019 par EskapeEskape (visiteur)

Je n'ai jamais entendu que Iron Maiden ait eu des pbs avec Run to the Hills.
Il en a eu avec Number of the Beast aux Etats Unis où les ligues de vertu brûlaient leurs disques en public et que les magasins les retiraient des bacs et des vitrines.

Anthrax a repris le même thème avec la magnifique chanson Indians sur l'album Among the Living.


Le 29 Octobre 2014


IRON MAIDEN - THE NUMBER OF THE BEAST

Ne trouvez-vous pas que la production est faiblarde par rapport aux autres albums de ce groupe (mis à part le 1er, qui est un peu à part) ?
Où est-ce une forme d'inadéquation entre la musique ici proposée, légèrement plus épique, et le style jusqu'alors pratiqué par le groupe, plus cru, dont il aurait néanmoins gardé le son ?
Quelque chose à toujours sonné faux à mon oreille à l'écoute de ce disque, que je trouve, du fait, assez surfait de réputation.





Le 01 Novembre 2014 par CHIPSTOUILLE

Sonner faux n'a jamais vraiment été un problème de production. C'est une question de tonalité, d'harmonie. Il y a toute une théorie au sujet de l'harmonie, que Jean-Philippe Rameau a couché sur papier et qui a depuis la moitié du XVIIIe siècle façonné la musique occidentale. Une histoire d'ordre des dièses et des bémols à la clé, fa do sol la ré mi si... ou si mi ré la sol do fa... Ca s'apprend en solfège. C'est casse-tête.
Quand on reste dans la gamme, ça sonne juste... Quand on passe du coq à l'âne, ça sonne faux. Plein d'artistes de rock psychédélique ou progressif, de free-jazz, de musique contemporaine et de quelques autres genres plutôt underground s'en donnent à coeur joie dans le non respect des règles, moi ça me fait saigner des oreilles...
Quelques astuces permettent de changer la tonalité sans en avoir l'air, un art que les compositeurs de l'époque classique ont usé jusqu'à la moelle et que quelques artistes modernes savent encore manier avec talent (DEPECHE MODE, PARADISE LOST) ... Quand c'est mal fait, ça sonne faux. Il y a également le cas des notes pas justes, ce qui arrive avec tout instrument ne jouant pas des notes fixes (ou non accordé) voir avec la voix, ça sonne faux...
C'est ce qui arrive à quelques rares moments sur cet album, chose à laquelle IRON MAIDEN est plutôt étranger sur le reste de sa discographie (quoique ça se discute sur le Live after death ou sur Lord of the flies...)

Donc voilà, Invaddeeeers, ça sonne faux, gangland ça sonne faux aussi, parfois. C'est dommage...

Sur la question de la production, en revanche, il n'y a pas grand chose à redire. Je connais un Jean-Pierre (si tu me lis, j'ai perdu ton numéro) qui a une théorie intéressante, expliquant que la production d'un album sur deux de Maiden est ratée. C'est pas faux, ça concerne les albums impairs, à l'exception de number of the beast donc. L'ordre n'est pas tout à fait respecté... Et entre Number et Piece, c'est bien Piece qui propose une production un peu plate, et qui fait en général du quatrième rejeton de la bande à Eddie le "mal aimé" des 7 premiers nés.





Le 01 Novembre 2014 par rikkit (visiteur)

Je sais pas. Piece of mind justement propose une prod bien originale par rapport aux autres de l'époque. Feutrée, ronde, puissante. Je sais pas, l'ambiance vraiment chaude de l'album le rend vraiment particulier. NOTB, pour le coup propose quelque chose de puissant et pas trop léché.




Le 01 Novembre 2014 par Ramon (visiteur)

Quand je lis que quelque chose sonne faux, je comprends "ça n'est pas eux" plutôt qu'ils jouent faux (ce qui fait référence à des codes harmoniques assimilés par l'auditeur) ou même que les morceaux sont mal foutus (ce qui est un point de vue déjà plus subjectif).
Quand on a connu et apprécié l'ère Di Anno en direct (comme moi) ce fut un choc d'apprendre son débarquement, mais Harris visait plus large, beaucoup plus et il a mis tout le monde d'accord avec "Run to the Hills" accompagné de son clip rigolo et passe partout. En réussissant son pari, MAIDEN qui s'apprêtait à devenir grand, devient énorme d'un coup.
Je préfère aussi la production de Piece of Mind à celle de NOTB.
L'arrivée de Dickinson a provoqué un gros bouleversement ; le groupe tourne sans relâche depuis son premier disque, il enchaîne studio et tournées sans faire de pause, le recul artistique manque, c'est pourquoi ce disque me laisse (un peu) sur ma faim.





Le 02 Novembre 2014 par Rikkit (visiteur)

Et si, je suis d'accord, faux dans le sens, qui sonne pas comme Maiden. C'est mon avis aussi, la patte du groupe est moins présente sur NOTB. Album de transition, tournée harassante, le groupe propose pour la première que de nouvelles compos, il manque un certain recul artistique comme l'explique très bien Ramon.

Même si Number of the Beast propose son lot de classique et reste un très bon album, c'est bien le plus faible des 80's à mon sens.








1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod