Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Ghost
Seven Inches Of Satanic Panic
Page  1 |

le 28 Novembre 2019 par CLANSMAN57

Dans le Rock Hard de Septembre 2015, le dernier que j'ai acheté par ailleurs, Tobias Forge parle des 10 albums qui ont changé sa vie.

1)Kiss: Love Gun
2)Twisted Sister: Stay Hungry
3)Rolling Stones: Let It Bleed
4)King Diamond: Conspiracy
5)Pink Floyd: A Nice Pair
6)Black Sabbath: Sabotage
7)Metallica: Ride The Lightning
8)Raped Teenagers: I Kräftans Klor
9)Possessed: Seven Churches
10)Daft Punk: Random Access Memories

Concernant les Doors, il les évoque dans ce passage:
"Je ne connais pas de théorie musicale et ne sais pas écrire de partitions, je ne saurais même pas dire les notes auxquelles correspondent les cases d'une guitare, mais je sais jouer de la musique, et écouter Pink Floyd ou les Doors a ainsi coloré ma manière de composer."

Perso, je ne saurais dire, je ne connais pas bien ce groupe.




le 28 Novembre 2019 par JASPER LEE POP

Moi, l'influence qui me saute surtout aux oreilles, elle vient de la patrie de Tobias Forge, c'est ABBA. Et dans la compo et dans les arrangements.

le 28 Novembre 2019 par LONG JOHN SILVER

@ FAN'OUILLE
"Contrairement à la chronique, je pense que ces deux titres auraient eu leur place sans rougir sur "Prequelle""

Eh bien je ne dis pas dans ma kro que ces titres aient à rougir vis à vis de ceux inclus dans l'album Prequelle, simplement que la production voulue par Seven Inches Of Satanic Panic prend une direction très différente de celle de l'album. Je parle de la forme plus que du fond. D'ailleurs il suffit d'entendre "Mary On A Cross" en live pour s'apercevoir qu'elle prend un aspect bien plus Power Ballad heavy, avec des guitares nettement plus présentes et un jeu de batterie typique Hard Rock.
Je ne suis pas vraiment convaincu non plus par la comparaison (souvent) faite avec les DOORS, notamment concernant le jeu des claviers sur "Kiss The Goat". Ray Manzarek jouait de façon bien plus déliée que ce qu'on entend ici. De plus, niveau son, les claviers sixties, pas encore branchés sur amplis comme le ferait Jon Lord, sonnaient de façon bien plus cristalline, moins compacte qu'ici. C'est -aussi- pourquoi la référence à Arthur Brown me semble plus appropriée. Le ton y est déjà plus monolithique, mais là encore on est loin du compte. Tobias me semble bien plus convaincant quand il s"approprie les 70's et les 80's, années qui sont son véritable terrain de jeu.
La pop/rock Psyché des origines, celles des JEFFERSON AIRPLANE, des BEATLES ou celle qui commence à tourner à la gueule de bois des DOORS n'est -pour le moment- pas son ère/aire de prédilection. Les deux titres restent -eux- de fort belle facture.
Bien à toi et merci pour ton com'.

le 27 Novembre 2019 par FAN'OUILLE


Plus Pop, c'est impossible. Contrairement à la chronique, je pense que ces deux titres auraient eu leur place sans rougir sur "Prequelle", surtout "Mary..." Le potentiel tubesque est à son summum, au détriment d'une certaine authenticité peut-être ? Qu'importe, le but est atteint : faire kiffer l'espace d'une dizaine de minutes, asseoir le lore de GHOST et ajouter deux tubes aux setlists des concerts. On est clairement loin du son d'un "Opus..." ou de mon préféré, "Infestissumam", mais c'est frais, ça doit envoyer en live et ça permet à Tobias Forge de rendre un (léger) hommage au son 60s et 70s (on n'est pas loin de certaines sonorités de DOORS par exemple).

Ca se mange sans faim, comme diraient nos grands-mères !














1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod