Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
3 commentaires notés  
[?]



Grimes
Miss Anthropocene
Page  1 |

le 07 Juillet 2020 par KID66


Si j'avais dû chroniquer ce disque j'aurais volontairement omis de parler de la vie personnelle de Claire Boucher, qui n'a vraiment rien à voir avec la choucroute effectivement. Après pour ce qui est de "séparer la personne de l'artiste", c'est un autre débat que nous n'aborderons pas ici...

Mon côté chiant espérait un Art Angels 2 mais la décéption fut de courte durée (le même côté qui critique les artistes qui ne se renouvellent pas). Sans atteindre les sommets de plaisir coupable de l'opus de 2015, je trouve que Miss Anthropocene a subi le courroux de la critique de manière très injuste. Plus posé, plus sombre mais toujours très varié et à forte personnalité, on se prend bien vite à écouter en boucles certaines pépites anthropoceniques. "So Heavy I Fell" est fantastique, tout comme "My Name Is Dark" ou l'addictive "You'll Miss Me". Attention énormes tubes en vue avec "Violence", ou encore "Delete Forever" (coucou OASIS), aussi surproduite et que délicieuse.

La fin est également belle avec un "Before The Fever" planant à souhait et "IDORU", qu'on aurait aimé voir plus décoller au début, et qui finalement nous ravi sans peine. En fait seule "4AEM" me barbe un peu.

Du coup une seule chose à faire : aller écouter sans à priori cette petite perle d'electro pop ! Un gros 3,5/5.

le 27 Juin 2020 par FRAN BRANCO


Il a fallu un peu de temps pour apprivoiser cet album quand même bien plus dark que les précédents, moins évident dans ses harmonies, mais plus constant dans sa qualité.
La trame y est plus linéaire et il contient le meilleur titre à mon sens de cette jeune artiste :"Violence ".
Claire Boucher est une artiste vraiment à part : clivante comme peu d'autres (un album pour "rendre fun le réchauffement climatique " ...) barrée (trop?), on ne peut cependant lui dénier un immense talent pour créer des mélodies qui font mouche, accompagnées d'un bouillonnement créatif dans les instrumentations électro.
Tout cela a parfois du mal à être canalisé, mais l'artiste propose une oeuvre brute et intransigeante, assez unique dans l'électro-pop.
A écouter sans préjugés. Une découverte que je dois à F.P !

le 26 Juin 2020 par POLéMIQUE VICTOR

Je n'écoute plus du tout de nouveautés et cet album me conforte dans l'idée que... j'ai raison... :-)

le 26 Juin 2020 par WALTER SMOKE


Je n'écoute pas assez de nouveautés (hélas), mais cet album me réconforte dans l'idée qu'à défaut de quantité, je tombe sur de la qualité.

Avec Miss Anthropocene, Grimes parvient à maintenir en effet un délicat (et donc fragile) équilibre entre noirceur/cynisme typique des millenials et attrait pop pouvant parler à tou(te)s. En particulier, je retiens "Violence", certes facile voire évident, mais aussi "You'll miss when I'm not around", au refrain marquant.

Cela étant, je dois avouer préférer la sensation naïve du précédent Grimes, Art Angels (2015), sans compter les tubes immédiats qui y sont plus présents. Mais je pinaille, et même si certains morceaux sont perfectibles ("Delete Forever", "Idoru"), Miss Anthropocene a le bon goût de ne pas durer plus de 45 minutes.













1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod