Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Bruce Springsteen
Letter To You
Page  1 |

le 14 Mars 2022 par CSAMSA

Je me permets de vraiment te recommander ce Live in Dublin, si possible dans la version 2CD+DVD car la version filmée montre à quel point cette musique est pleine d'une ferveur communicative. L'intérêt est également d'avoir revisité des titres du répertoire plus ancien (Atlantic City en ouverture ou Blinded by the light et d'autres) à cette sauce folk totalement réjouissante. Un seul regret pour moi : avoir manqué le concert à Bercy en mai 2006 de cette tournée car j'imagine l'ambiance dans la salle avec un tel répertoire et une telle formation (17 musiciens plus le maestro sur scène me semble t-il).

le 14 Mars 2022 par POPOLOUTCHO

Exact CSAMSA, je n’ai pas cité « We Shall Overcome : The Seeger Sessions ».
Un album de reprises bien sûr mais tout à fait essentiel dans l’œuvre « hors E-Street Band » de Bruce SPRINGSTEEN. Un album qui a été salué à juste titre par la presse (musicale et autre) à sa sortie. Bizarrement, il n’est pas encore chroniqué sur ce site.
Il était pourtant évident qu’à un moment de son parcours, le Boss allait vouloir se frotter à ce répertoire Country-Folk. Il l’a fait en s’entourant de musiciens quatre étoiles. Les orchestrations y sont d’une grande richesse, allant puiser à diverses sources de la culture populaire musicale américaine : La country, bien sûr mais aussi le Gospel ou le Jazz (ce Jazz originel un peu bastringue, qui se jouait souvent dans la rue). Un album plaisant, récréatif, émouvant parfois, euphorisant souvent.
Par contre je suis désolé, je ne peux rien dire sur le Live à Dublin. SPRINGSTEEN a tellement sorti de Live... Celui-là, Je ne l’ai écouté qu’une seule fois. Je le connais donc très mal. Mais vu ce que tu en dis, je vais m’y intéresser.


le 11 Mars 2022 par CSAMSA

D'accord avec toi POPOLOUTCHO sur l'intérêt des albums "aventureux" du Boss (sauf pour « Devils & Dust » dans lequel je ne suis jamais vraiment rentré) mais pour moi, ce qui l'a surtout regénéré, ce sont les Pete Seeger Sessions avec une nouvelle troupe (et pourtant j'adore au combien le E-Street Band) . Avec le sompteux Live in Dublin, c'est une période faste (hélas, pas encore chroniquée sur le site), ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'il a conservé quelques musiciens (et sonorités, "Shackled And Drawn" sur Wrecking Ball parmi d'autres) pour enrichir la palette sonore. Ce qui manque un peu sur ce Letter to you à mon sens. Mais on comprend la démarche pour cet album : on réunit le groupe, on joue 3-4 jours et on met en boite.

le 11 Mars 2022 par POPOLOUTCHO


Je serai assez d’accord avec CSAMSA.
Ce énième album de Bruce SPRINGSTEEN se laisse écouter. Les chansons qu’il nous offre sont belles, souvent émouvantes (à l’exception de « House Of A Thousand Guitars » que je trouve bien en dessous du reste et même assez pénible). Le son est musclé. Le E STREET BAND assure en enfilant les morceaux comme on enfile des perles. Efficacement. Mais il faut le dire aussi, sans grande surprise. Le groupe fait ce qu’il sait parfaitement faire. C’est peut-être spontané mais ça manque d’un petit quelque chose qui nous donnerait envie d’y revenir régulièrement (l’originalité ?... La créativité ?).
Je me dis que finalement, depuis deux ou trois décennies, les albums les plus intéressants de SPRINGSTEEN restent ceux pour lesquels il s’est autorisé à faire un pas de côté afin de proposer des couleurs différentes : le récent « Western Stars », « The Ghost of Tom Joad », « Devils & Dust » (malgré son côté austère), « The Rising » ou « Magic » (pour une production et des arrangements plus travaillés)… J’écris cela en étant bien conscient que ce ne sont pas toujours les albums préférés des rockers fans du Boss. Mais chez moi, ce sont ceux qui, sur l’étagère, ne prennent pas trop la poussière (contrairement à d’autres assez récents).
Pour la note j’hésite : 4 étoiles me semblent un peu trop, mais comme il s'agit de SPRINGSTEEN...
(En vérité: 3.5)

le 08 Mars 2022 par CSAMSA


Tiens, pas encore de commentaire ? Une première écoute m’avait laissé une bonne impression, ce qui n’est pas forcément bon signe sur la durée, certains titres me semblant accrocheurs mais faciles. Puis quelques écoutes supplémentaires m’ont laissé un sentiment « pas mal, efficace, mais rien de bien neuf sous le soleil, on emprunte vraiment les sentiers balisés ». Après un peu de repos, une écoute récente me fait osciller entre le très bien et le « oui mais déjà entendu ». Au niveau positif, reconnaissons que l’ensemble de la troupe, Boss en tête, à la moyenne d’âge bien relevée pour des rockers, est en pleine forme et rien dans la performance ne distingue l’ensemble d’une prestation d’il y a 20-30 ans. Chapeau pour ça. Après un "Western Stars" plus aventureux (et donc moins consensuel), Springsteen revient à du rock basique avec un groupe qui assure largement plus que la moyenne mais dont les arrangements manquent un peu d’audace (faire un disque rapidement, c’est bien pour la spontanéité, pas toujours pour la créativité qui demande mûrissement parfois), il y manque le côté folk-bastringue que j’appréciais sur des albums précédents. Le titre d’ouverture est superbe, tout acoustique, pas représentatif de la suite (un peu comme l’ouverture de "Tunnel of love") et ensuite la machine déroule. Au final, des titres très bons et d’autres qui donnent l’impression d’un recyclage de savoir-faire, indéniable certes mais qui laisse un peu sur la faim. Bref, un album assez solide, au son nous rappelant parfois la période Darkness, avec un E-Street Band en forme mais légèrement en roue libre. La pochette est superbe, je trouve, l’automne de la vie, oui mais en bonne forme. 3,5.













1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod