Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
3 commentaires notés  
[?]



Santana
Love Devotion Surrender
Page  1 |

le 28 Décembre 2017 par ALEX F


Pour ceux qui aiment les impros interminables, et le déballage de notes sans queue ni tête... En écoutant ce disque, on comprend pourquoi certains ont une mauvaise image du jazz rock.

le 09 Mai 2012 par LE MERLE MOQUEUR


À propos LOVE DEVOTION SURRENDER


Le titre déjà de cet album réalisé d'Octobre 1972 à Mars 1973
est tout un programme ...

Remettons nos pendules à l'heure... l'Époque ...

... c'est la fin des tueries au Vietnam (300 soldats américains
y perdaient leur vie chaque semaine et les estimations les plus
basses aujourd'hui font état de 4 millions de civils vietnamiens
tués. Heureusement les accords de Paris en Janvier 1973 puis
l'interruption du conflit vers Avril - Mai 1975 mirent fin à
cette boucherie. Fermons la parenthèse)

Des musiciens auront eu à cœur de dénoncer cette folie
humaine. Joan BAEZ , Bob DYLAN et bien sûr Jimi HENDRIX
dont l'interprétation de l'hymne américain reste pour
beaucoup inoubliable.
Les musiciens noirs , eux , auront dans l'ensemble une
révolte plus musicale liée par ailleurs à la couleur de leur peau.
C'est là qu'interviendront John COLTRANE et Miles DAVIS ,
tous deux feront l'humiliante expérience du racisme.

À partir du festival de Woodstock , été 1969 ,
musiques , contestations et aspirations à une
autre vie FUSIONNENT dans la jeunesse
des villes américaines et européennes.

Rêves d'évasions , de communautés ,
d'autres croyances...



Santana est en admiration devant Coltrane
et fan de Miles quant à John McLaughlin
il a eu la joie de participer aux albums " In A
Silent Way et Bitches Brew avec ce dernier...

LOVE DEVOTION SURRENDER est une orgie
joyeuse de deux guitaristes hors pair...
qui fédèrent le rock au jazz avec des
rythmiques afro-américo-cubaines dignes de
PAN... et pour cause on retrouve des
Billy COBHAM , des Don ALIAS , des Larry YOUNG
(voir et entendre toujours Bitches Brew)
sans oublier Michael SHRIEVE
(Ah ce SOUL SACRIFICE d'antan !)

Le LOVE SUPREME de COLTRANE
alliant la spiritualité à une musique qui
débouchera sur le free-jazz sera le fil
d'Ariane de nos deux guitaristes qui
adeptes des horizons hindouistes n'auront
de cesse de lancer dans l'espace des artifices de sons
de notes , de phrases musicales... d'engendrer
des débauches frénétiques d'accords , de bruits , d'échos
de gémissements stridents ... oui du délire pour atteindre
une jouissance d'ordre quasiment mystique...

et en dernier lieu dans un égrainage de notes aboutir...

en decrescendo au silence de la méditation... ... ... ... ... ... ... ...

le 11 Novembre 2010 par 1M75


Je craignais le pire quand j'ai vu le nom de John Mc Laughlin sur l'album : Que ce soit casse bonbon et ce fut le cas pour moi ...
Pourquoi ? Tout simplement parce que j'aime le Mahavishnu Orchestera c'est pas ça la question mais je n'aime pas ses impros, et ici ce n'était que ça, des genres de jam (peut être un peu revus) en veux tu en voilà, et c'est toujours la même rengaine, j'adore le jazz surtout le jazz rock, fusion, mais cet album est énervant, des cris et des cris de guitare une fois l'un, une fois l'autre à sa façon, j'adore Santana mais les deux ensemble c'est pas fameux. Si seulement ils avaient fait des trucs un peu plus sérieux, ici c'est impro sur impro, par exemple The Lord Divine commence super bien, puis 3 minutes après c'est repartit pour les mêmes délires, ok ce sont de très bon guitaristes de jazz tout les deux mais c'est trop bourrin ...













1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod