Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
9 commentaires notés  
[?]



Led Zeppelin
Celebration Day
Page  1 | 2 | 3 |

le 22 Janvier 2017 par CHRIS06


Franchement, ne boudons pas notre plaisir : la magie est toujours là. Certes, la voix de Plant n'est plus aussi puissante, Bonham est mort, Page ne fait plus d'impro. Mais ce sont toujours de grands musiciens jouant un répertoire qui a marqué son temps. La prestation reste énorme pour des types qui n'ont plus joué ensemble depuis plus de 20 ans.
Ca fait peut-être bon genre maintenant de décrier ces types mais on restera toujours en face d'un monument n'en déplaise à certains.

le 23 Octobre 2013 par ECLECTIC


Les reformations, ce n'est souvent que de l'affectif.....On se souvient qu'on aimait, alors on voudrait aimer encore... Parfois ça marche, mais force est de reconnaitre que Led Zep a tiré ses meilleures salves et qu'aujourd'hui, c'est un peu difficile. Page a perdu en précision et Plant force pour convaincre. Toutefois, l'ensemble garde encore de la magie due en grande partie à ces merveilleuses compositions qui restent parmi les meilleures que le Hard-Rock ait engendré.

Par contre Mr Baazbaaz, affirmer que Plant est un "screamer de seconde zone", ou bien encore que Page était un guitariste "tape-à-l'oeil" est parfaitement gratuit de votre part. De plus, c'est faux. Il suffit d'écouter les albums pour le savoir.

le 19 Septembre 2013 par BAAZBAAZ


Mauvais concert, faux groupe, vraie arnaque.

Passons rapidement sur la piètre qualité du truc. Plant ne sait plus chanter, le roi est nu. Ce screamer de seconde zone qui passa sa vie à caricaturer Steve Marriott n'est aujourd'hui bon qu'à susurrer sur de la country bas de gamme. Page, lui, n’a plus le niveau. Moins fluide, moins rapide, moins concerné. Mais tous les guitaristes tape à l’œil de l’époque ont mal vieilli.

Passons, car ce n’est pas le pire. Le pire c’est que des gens soient réellement persuadés qu’un concert de LED ZEPPELIN sans John Bonham soit authentique. A ma grande stupéfaction, certains pensent réellement avoir vu « Led Zep » ce jour-là. Comme si le défunt batteur n’était qu’un membre secondaire, accessoire, dont l’absence ne détruisait pas l’essence même du groupe.

Je n’aime pas LED ZEPPELIN. Mais je sais reconnaître que l’union de ses quatre membres constitua l’un des groupes les plus soudés, les plus complémentaires et les plus emblématiques des années 70. Un tel groupe, à l’image des BEATLES, est absolument indissociable de ses membres. Croire le contraire, c’est se fourvoyer et cautionner une vaste supercherie. Pour voir Led Zep en concert, il fallait être là avant 1980.

Sur ce Celebration Day, on entend un groupe bricolé pour l’occasion qui reprend du Led Zep. Pourquoi pas. Mais ce groupe n’est pas LED ZEPPELIN.

Il y a des groupes girouettes qui changent de membre tous les ans. Très bien. Mais il y a des groupes qui méritent mieux que ça. Leur force, leur place dans l’histoire, ils la doivent à des individus qui sont irremplaçables. John Bonham était irremplaçable.

Demain Macca et Ringo Starr décident de tourner avec DAVID GUETTA et d’appeler ça les BEATLES. Combien de gogos iront en concert tout émoustillés, des étoiles plein les yeux, en se persuadant d’avoir vu un groupe de légende ?

Des millions iront. C’est ça, le monde dans lequel on vit.

le 01 Mars 2013 par RAMON


Evidemment l'événement organisé en 2007 à l'O2 de Londres à l'occasion de concert en hommage à Ahmet Ertegun président de la firme Atlantic décédé un an auparavant a fait l'effet d'une bombe dans le landernau rock et bien au delà: Led Zeppelin, ou le retour du dinosaure le plus imposant et le plus sulfureux des seventies allait (enfin) offrir à la planète ébahie un véritable show!!!
Passons rapidement sur les prestations écourtées et catastrophiques offertes par le trio survivant au Live Aide et à l'occasion des quarante ans d'Atlantic Records, il eut bien mieux valu qu'elles n'eussent jamais lieu!
Par contre, pour ceux (dont je fais partie) qui avaient eu l'occasion d'aller applaudir le duo Page/Plant en concert à la fin des années quatre-vingt dix, cette reformation inespérée laissait augurer de belles promesses.
Fin 2007 une mauvaise nouvelle tombe, Jimmy Page se fracture un doigt peu avant le show initialement prévu le 26 novembre 2007, la poisse...Le concert a finalement lieu le 10 décembre.
Il faut tout de même attendre 5 longues années pour que la prestation captée ce soir là soit enfin disponible à l'ensemble du monde, soit pour les 19 millions 980 mille fans qui n'ont pas été tirés au sort et tous les autres qui n'ont pas participé à la loterie.
5 ans un temps très long pour vous mais très court pour Led Zeppelin, résumera laconiquement John Paul Jones.
And so? Was it Worth? Of course (à pieds)!
Jimmy Page s'est érigé en gardien du temple depuis fort longtemps et il veille à ce que chaque sortie soit d'une qualité au-dessus de tout soupçon, pas question de ternir la légende du dirigeable après les lamentables épisodes d suscités plus haut! Le son est ENAURME comme il se doit, pachydermique même.
J'ai bien lu ça et là des réserves émises sur sa production...eh, les gars, oubliez le 5.1 sur le DVD, ça sépare tout et ça gâche la cohésion, repassez au Dolby PCM, vous entendrez la différence. La version CD est super, quant à celle en (triple) vinyle...quel pied!
On peut aussi gloser sur ce qu'il n'y a pas et je ne vais pas m'en priver: La p*** de partie acoustique!!! Où sont passés les Tangerine", "That's the Way" et autres "Going to California" irrémédiablement suivis par un "Gallows Pole" de feu qui jadis ramenait l'électricité ?
Un seul titre du Led Zep III...pourtant l'album s'appelle bien Celebration day?
Bon on peut comprendre que Percy ne veuille plus s'époumoner sur Immigrant song, mais Gallows Pole, il la chante à chacun de ses concerts solo.
Malgré tout force est de constater que malgré quelques défauts mineurs (le groupe peine à se lâcher sur les premiers titres, Plant est à la ramasse au moment du refrain de Good Times, Page, peut-être encore handicapé par son accident préfère assurer, pour assurer, il assure!...), c'est à une prestation de haute volée qu'on assisté les spectateurs de l'O2 ce soir là: Trampled Underfoot, No Quarter, The song remain the same, Misty mountain Hop, Whole lotta love, Rock'nroll, sont autant de tueries...et que dire de ce Kashmir absolument Impérial?
Alors bien sûr tout le monde s'attendait à la suite, c'est à dire à la tournée des stades du monde entier afin de faire partager l'expérience avec les fans qui recouvrent la planète, et puis non...
Robert Plant dans le rôle du "bad guy", n'a pas tardé à faire savoir qu'il était déjà investi dans son projet avec Alisson Krauss, et lui a donné la priorité. Franchement après avoir vécu leur concert magique donné au Grand Rex en mai 2008, je me suis bien gardé de lui jeter un quelconque projectile. Quelques grammys récoltés (et amplement mérités) plus tard et c'est même la profession qui s'est rangée à son avis. Ensuite ce fut l'(encore) excellent Band of Joy qui accaparait son planning.
Pendant ce temps, Page, Jones et Bonham fils, faisaient des essais avec Steven Tyler ou Myles Kennedy, histoire de donner une suite à l'histoire mais choisirent raisonnablement de laisser tout cela dans les cartons, alors que Jones partait rejoindre Them Crooked Vultures.
Janvier 2013, Robert Plant est interviewé par une journaliste australienne qui finit par lui reprocher d'avoir fait capoter la reformation des ex dieux des stades, et que lui répond notre affable bonhomme? Qu'il n'a rien de prévu en 2014!!!
Nom d'une pipe, serait-ce...possible?

le 30 Décembre 2012 par RED ONE


@ POWERBEAUF :

Si tu veux tout savoir, mon cher Powerbeauf, je ne partage PAS DU TOUT l'avis de mon cher collègue Bayou concernant la carrière actuelle de Deep Purple et de Black Sabbath, et d'ailleurs tu dois t'en douter si tu as lu mes chroniques en la matière. Effectivement, que peux-t-on sérieusement reprocher à des groupes comme Purple et Sabbath qui, malgré des changements de line-ups assez fréquents depuis 25 ans (et en la matière, Black Sabb' est empereur), nous sortent des albums d'excellente facture encore aujourd'hui ... Ils sont encore vivants, ils jouent encore la musique qui a fait leur succès et continuent de composer, je trouve ça admirable. Après chacun pense ce qu'il veut, et Bayou a le droit de penser le contraire, évidemment ...

Pour en revenir au Zepp', je suis d'accord que cette prestation du LED ZEPPELIN reformé de façon éphémère n'égalera jamais les prestations mythiques des années 1970, mais personnellement je m'en contente car j'ai entre les mains un bon live classe de rock bien péchu, avec des classiques joués par mes idoles. Je n'en demande pas plus. Le 5/5 est pour moi logique, vu le plaisir ressenti.













1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod