Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
5 commentaires notés  
[?]



Led Zeppelin
The Song Remains The Same
Page  1 | 2 |

le 19 Août 2017 par SID LE VICIEUX


LED ZEP, un dinosaure, en 76 ? Dixit les Punks !
Et bien force est de le constater, et cette vidéo en est la preuve.
On parvient même, au visionnage, à caractériser l'espèce précise : le "Mégalo-don"... "don don don digue don daine"...
Finalement, Bonham a bien fait de mourir, tiens... Avec sa frappe de mulet, c'est le meilleur service qu'il ai rendu au groupe, "don don don digue don daine"...

le 15 Août 2017 par LEO


Pour ce que je pense du film, pas la peine d'en tartiner des tonnes, c'est un navet. juste que le groupe et les réalisateurs auraient dû s'attarder uniquement sur le concert et pas sur les séquences hors-scène qui sont complètement ridicules et inutiles.
Pour ce qui est de la bande-son, LED ZEP n'est pas non plus à son avantage, le groupe ayant été capturé en toute fin de tournée (donc passablement épuisé après 9 mois de concerts non-stop au Japon, en Europe et aux Etats Unis entre Octobre 1972 et Juillet 1973).
Pour ne rien arranger, les musiciens étirent péniblement leurs morceaux jusqu'à l'overdose. "Dazed And Confused" frisant ainsi les 30mn !, "Moby Dick" qui sert juste de prétexte pour l'obligatoire et éprouvant solo de batterie de 11mn et "Whole Lotta Love" qui se traîne lamentablement durant 13mn.
"No Quarter" et "Stairway To Heaven" ne sont pas en reste également avec plus de 10mn au compteur pour chacun. heureusement, ces 2 là passent un peu mieux que les 3 titres cité précédemment, mais on sent le groupe complètement léssivé, y compris sur "Rock And Roll" le morceau en ouverture !
Le double 33t paru à l'Autômne 1976 (soit un peu plus de 3 ans après les faits), ne comprenait alors que 9 titres et ne rendait pas compte de la set-list réelle. le Remaster de 2007 vient rectifier quelque peu le tir avec 6 morceaux supplémentaires: "Black Dog", "Over The Hills And Far Away", "Misty Mountain Hop", "Since I've Been Loving You", "The Ocean" et "Heartbreaker" (manque toujours "Thank You" qui servait de 2ème rappel sur la dernière date).
C'est grâce à l'apport de ces 6 titres manquants à l'origine, que la bande-son de The Song Remains The Same retrouve un peu d'intérêt, cependant LED ZEPPELIN n'était pas au mieux de sa forme sur ces enregistrements au Madison Square Garden fin Juillet '73.
Le triple album How The West Was Won (publié en 2003 et enregistré fin Juin 1972 sur 2 dates en Californie) démontre que la formation était bien plus au point 13 mois auparavant, néanmoins les longueurs et digressions étaient déjà de la partie, et pour moi aucun live de LED ZEP ne vaudra un de leur album en studio, où l'inspiration était canalisée et condensée un minimum à l'inverse des concerts où le groupe versait dans la pomposité et l'autosatisfaction dans des impros à n'en plus finir.

le 20 Novembre 2016 par BLAQUèME


Merci pour ton commentaire, Amadeus. Tu sembles être autant un fin connaisseur de musique classique que de rock. Et il est vrai que la comparaison des concerts du zep en 1973 et l'invitation annulée au final du pseudo rapper Black M a verdun est tout à fait pertinente.
Je souhaiterais connaitre ton avis sur les différentes formes de musique savante et populaire de ces deux derniers siècles, et le dégré de décadence que tu leur attribues.

Sinon, pour ce qui est de cet album, il ne s'agit pas du groupe au sommet de sa forme. Ils restent néanmoins impressionnants. Sauf pour les séquences fiction cheval/épée/magie!

le 18 Novembre 2016 par TOMTOM

@Guillaume The Elder

Merci pour ton commentaire !

Ce film a marqué les fans du Zep, tu as parfaitement raison. Il a même rencontré un beau succès au cinéma. Bien sûr aussi, les scènes dont je me moque (gentiment) sont raccords avec l'imagerie que le groupe voulait véhiculer à l'époque. The Song Remains The Same a une importance historique indéniable.
Je suis un grand fan de Led Zeppelin. Néanmoins, là où j'accroche aux pochettes, aux paroles, aux chansons, je trouve que ce "film" loupe sa cible car il est très loin du niveau d'exigence dont nous a habitué ce qui restera comme un des plus grands groupes de la décennie. Même Peter Grant l'a qualifié, a posteriori, de "film amateur le plus cher de l'Histoire". Pour moi, justement, une part de la magie Led Zeppelin se fissure avec ce machin.
Je ne pense pas que ce soit un problème de "vision". Bien sûr que le temps joue, mais The Song Remains The Same a également servi de défouloir à tous les antis Led Zeppelin de l'époque (dont une partie des rock critics). 1976, les punks sont aux portes de la citadelle hard, tout de même ! Et en un sens, ce film est un argument en or pour flinguer le dirigeable qui est alors en perte de vitesse.

le 18 Novembre 2016 par LUDWIG VON AMADEüS

Boursouflé !
Ridicule !
70's !
Cette génération fait décidemment (et avec le recul) honte à la Musique.
Dire qu'en 25 ans on est passé de la musique Classique, symbole absolu de la forme musicale la plus aboutie, à cette mauvaise farce obscène et simiesque. Bonobesque, pour résumer le tout !
C'est le symbole de la décadence putride d'une civilisation entière, dont l'aboutissement est l'invitation du rappeur raciste et anti-kouffar BLACK M à Verdun, où est mort mon arrière grand-père.
Quel champ de ruines !














1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod