Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Joseph Haydn
Symphonie N°53 L'impériale (harnoncourt)
Page  1 |

le 13 Mai 2013 par CHIPSTOUILLE

Bonjour à tous.

Une nouvelle fois j'ai procédé à quelques réécritures, comme pour Beethoven et Mendelssohn. La chronique historique des symphonies 30, 53 et 69 a donc été remplacée par une chronique de la symphonie 53 seule (pour tenter d'être synchro avec le seul et unique commentaire qu'on a eu, merci Erwin :) )
Des chroniques individuelles des symphonies 30 et 69 sont déjà écrites et donc à paraître.

A noter que les années correspondent donc à celles de composition (présumée) ou d'arrangement (cas de l'oratorio des Sept Paroles du Christ, dont Haydn a lui-même réalisé 3 versions différentes)

Prochaine, étape, Mozart!

le 08 Février 2007 par CHIPSTOUILLE

Merci pour tes félicitations, mais je découvre au fur et à mesure que je chronique. Je suis né dedans on va dire, mais je dois avoir 40 disques d'avance sur mes chroniques à tout casser (ceci dit, ça représente la plus grande partie de mes achats en ce moment, donc le stock augmente plus vite que mes écrits...)

Par contre, s'empiler toutes les symphonies de Haydn à la suite?
Au fou!

Non, il faut y aller par petites touches, par petits pas, sinon c'est l'indigestion assurée, à moins de tomber sur le chef d'oeuvre des chef d'oeuvres, et encore...
Il faut se fixer sur quelques oeuvres pour vraiment s'imprégner de leurs spécificités, sinon on ne retient rien. Ca devient de la musique de fond et à la fin c'est comme de la musique d'ascenseur...
C'est l'époque qui voulait ça, les musiciens étaient considérés comme des artisants, on composait une symphonie comme un ébeniste fabriquait une armoire... Une armoire de fabrication artisanale, ça peut avoir du cachet. Alors qu'une pièce en étant remplie, chacune perd tout de suite son intérêt, à moins d'être réellement passionné (enfin là ça devient du fétichisme).

Les conseils sont les mêmes en ce qui concerne les concertos de Vivaldi ou les Cantates de Bach, il faut savoir se modérer pour réellement apprécier.

le 08 Février 2007 par ERWIN


Ce petit comment pour te féliciter Chips, d'être aussi calé sur la musique classique. Avec Haydn, on s'attaque à l'obscurantisme quasi moyenageux! Mais il est vrai que notre homme est le grand précurseur de la musique symphonique. A ce titre, je me suis lancé dans l'écoute de son intégrale symphonique... Je ne m'en suis pas encore relevé tellement c'était long et... indigeste!
Oui je sais, honte sur moi, quel sacrilège de parler ainsi, mais le gars a composé plus de 100 symphonies, toutes sur le même mode, trop 17eme d'inspiration, trop mou, même si certains aspects sont sympas : j'ai ainsi noté que "l'Empereur"-53- me plaisait assez.
Mais bon, je ne le conseille pas aux néophytes...













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod