Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
7 commentaires notés  
[?]



The Mahavishnu Orchestra
Birds Of Fire
Page  1 | 2 |

le 29 Août 2017 par FC


Ces derniers temps j'écoute beaucoup de jazz fusion des années 90, 2000, 2010, ca faisait un moment que je n'avais pas reécouté un bon vieux Mahavishnu, hé bien je me suis pris une claque encore plus violente qu'à l'époque où j'ai découvert ce disque, ... !!
Un chef d'oeuvre incontestable !

le 04 Juin 2015 par GURTU


"Il convient de mentionner la prestation de Billy Cobham, ici au sommet de son art et plus que jamais poumon de l’animal à cinq têtes : puissance, dynamique, toucher et sensualité ; une facilité déconcertante qui démoralisa bien des apprentis batteurs."

Oui Oncle Viande,un ami musicien m'avait prêté cet album quand j'ai tenté de me mettre à la batterie et avais progressé rapidement,je ne lui ai jamais vraiment pardonné.

Mais toi un connaisseur absolu de musique (j'adore tes chroniques sur l'immense Zappa),pourquoi pas 5 étoiles pour ce chef d'oeuvre absolu ?

le 23 Août 2012 par BAYOU


Un chef d'oeuvre incontestablement. La fusion entre la guitare, le violon et les claviers est exceptionnelle, Billy Cobham est fantastique, c'est le batteur idéal pour cette musique, puissant et inventif.

Un des très rare disque de jazz rock que j'écoute toujours avec un plaisir aussi intense que la première fois.

le 25 Mai 2011 par JF LE COAD


Une intensité musicale rarement atteinte, qui vous arrache de votre fauteuil. Je pense surtout aux très rythmés morceaux 3 et 7 mais qui en même temps vous font brusquement retomber sur terre : le 3 est trop court , et le 7 vous fait quitter votre transe avec son solo de batterie complètement incongru.
Donc on ne peut que se sentir frustré ; d'autres, quelques morceaux courts avortés, empêchent ce disque d'accéder au chef-d'oeuvre absolu.
A écouter absolument.

le 03 Août 2007 par MR. AMEFORGEE


Birds of Fire est un album franchement impressionnant au premier abord. La virtuosité, qui n'est absolument pas bridée, en impose et nourrit ce mélange de hard-rock et de jazz, auquel se joignent quelques touches d'orientalisme. Il faut avouer toutefois qu'il semble quelque peu daté, le son des claviers typiquement seventies y étant pour beaucoup.
Je ne saurais dire ma préférence parmi tous les titres, quoique le premier marque forcément les esprits. Sinon, "Thousand Island Park" me fait toujours tendre l'oreille, pas parce qu'il est meilleur que les autres (c'est une plage calme entre deux déferlements), mais parce qu'il me semble entendre dans la mélodie l'Air des Variations Goldberg de Bach.
Un album appréciable.













1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod