Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
24 commentaires notés  
[?]



Pink Floyd
The Piper At The Gates Of Dawn
Page   1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

le 06 Décembre 2008 par MARQUIS


Contrairement à ce qu'on peut dire et lire un petit peu partout,le deuxième chanteur sur ce premier opus du Floyd est Rick Wright, c'est sa voix que l'on entend avec celle de Syd, idem pour ses claviers qui avec la guitare de Barett donnent la couleur de The Piper At The Gates Of Dawn. Pour ceux qui n'ont pas la version remasterisée du 40e anniversaire de la sortie de l'album, je vous conseille de vous l'offrir, c'est surprenant ! Et l'adjectif est faible !

le 25 Mai 2008 par DADOUU


Cet album est un excellent résumé du psychédélique parfois délirant qu'il y avait en 1967-68.
Dans les autres albums on n'a pas la même sensation, ici on est vraiment dans un esprit psychédélique, des musiciens drogués, etc... (d'accord l'image est assez grossière)
J'adore cet album surtout pour Intestellar Overdrive, délire complet de 12 minutes.

le 30 Avril 2008 par ARCH LE MATOU


Syd Barrett est un génie. Syd Barrett possède un don inégalé. Syd Barrett est adulé par une bande de snobs plus fascinés par le sensationnel que par son produit auditif.

Mais ce disque est tellement hors du monde que je leur pardonne.

le 09 Mars 2008 par LAURENT


Un des meilleurs albums de Pink Floyd, marqué par le véritable génie Syd Barrett, cet album est un plat riche et raffiné rempli de merveilles aux saveurs éternelles.
On y trouve de tout: du blues ("Pow.R Toc.H"), de l'impro ("Interstellar Overdrive"), du psychédélisme "so british" ("Astronomy Domine") ou encore de la pop ("Mathilda Mother").
40 ans et pas une ride, un très très grand disque!

le 25 Janvier 2008 par MR PROG


Il faut se rappeler qu’avant de devenir le monstre sans âme aux ordres de Roger Waters (voire pire ensuite, la tirelire sans âme aux ordres de David Gilmour), Pink Floyd était un groupe avant-gardiste plutôt intéressant, guidé par un garçon un peu dérangé (suite à l’abus de substances illicites) nommé Syd Barrett. Avec son premier album, il a créé (ou tout du moins donné leurs lettres de noblesse à) non pas seulement un, mais deux genres propres, qui sont un peu les grands frères du prog anglais (tel que défini ensuite par King Crimson) : le rock psychédélique anglais (dont l’influence se fera sentir essentiellement par la suite dans le courant Canterbury) et le space-rock (avec « Interstellar Overdrive »). C’est probablement le seul album de Pink Floyd écoutable sans s’endormir (même si ses histoires de gnomes et de bicyclettes, et ses bruitages de canards sont un peu tartignolles)…
















1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod