Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
16 commentaires notés  
[?]



Genesis
The Lamb Lies Down On Broadway
Page   1 | 2 | 3 | 4 | 5 |

le 12 Septembre 2011 par BARBELé


Cet album m’a toujours laissé une impression très mitigée. A vrai dire, je le considère comme le plus faible de la période Peter Gabriel, dont je suis pourtant un fan inconditionnel. En fait je vois ici plutôt un chant du cygne plaisant mais raté, un peu bancal, inachevé et hétéroclite. Tout sauf un chef d’œuvre ou une apogée comme on le dit souvent.

Pourquoi ça ? D’abord l’ambiance du disque, que je trouve froide et morne. On est loin de la folie un peu médiévale typiquement anglaise des disques qui précèdent. Fini le "prog à hobbits" (je force le trait), au profit d’une musique plus urbaine, moins électrique et plus centrée sur le synthé. Steve Hackett me semble notamment beaucoup trop en retrait. Et ce défaut s’accentue au fil de ce double album un rien longuet dont la fin m’épuise immanquablement. En fait, je ne garderai pas grand-chose du second disque, et surtout pas ces plages « cosmiques » interminables (Encore un double album qui aurait gagné à être réduit à un simple LP ?).

Ce que j’aime dans le Genesis à la sauce Peter Gabriel : des chansons épiques, des montées en puissance délirantes, une musique entraînante ou parfois mélancolique, un prog qui n’est jamais démonstratif ou élitiste. Or, je n’ai rien de tout cela dans The Lamb Lies Down On Broadway. Même les passages héroïques comme "In the Cage", supposé renouer avec les classiques du groupe, me semblent très loin d’un "The Musical Box" (merveille des merveilles) ou d’un "Dancing With The Moonlit Knight". C’est à mes yeux moins inspiré, plus terne.

Bref, ce que j’apprécie chez Genesis me semble ici moins réussi, avec déjà un pied dans la carrière solo de Peter Gabriel et beaucoup de magie en moins.

En fait aucune chanson ne retient vraiment mon attention, même si l’ensemble se laisse écouter. Je suis même persuadé (mais d’autres diront le contraire – tant mieux pour eux !) qu’il est difficile d’aimer absolument la totalité de la discographie de l'époque Peter Gabriel : pour ceux qui, comme moi, considèrent Nursery Crime comme le véritable chef d'oeuvre du groupe, The Lamb semble plus en demi-teinte.

le 30 Avril 2009 par GERONE


Genesis est vraiment l'un des plus grands groupes du progressif. Mais ce qui me gène le plus dans ses sortes d'albums ou chansons concepts avec Peter Gabriel, c'est qu'il était trop imposant. Il ne laisse jamais trop de moments pour les passages instrumentaux. Dans l'album c'est toujours du chant, du chant et parfois quelques petits passage instrumentaux, contrairement aux autres de l'époque comme Jethro Tull, Gentle Giant, Yes ou Pink Floyd qui laissaient le temps parfois aux instrumentistes de se faire voir.
C'était un tort car si on écoute Fifth To Fifth avec le solo de guitare ou Cinema Shox avec le final aux claviers, je trouve qu'ils auraient dû faire plus de chansons comme ça à cette époque.

le 15 Octobre 2007 par GUEHLYN


Perfection musicale, il n'y a pas d'autres mots.

le 10 Juillet 2007 par STRANDED


Attention! si vous appuyez trop sur le bouton avance rapide en écoutant cet album c'est que vous devenez non seulement un consommateur contemporain avide de vitesse, un fou du "tout-à-la-trape" ou bien une personne de moins en moins sensible à l'art; la musique cela s'écoute du début à la fin!
Si cela ne vous plaît pas, vous pouvez toujours vous retrancher sur la radio; là au moins, les morceaux ne durent pas plus de 3 minutes - il faut bien laisser du temps pour la publicité, voyons monsieur!

le 24 Avril 2007 par STRANDED


Ah! si cet album pouvait durer encore plus longtemps....
Il est tellement bon qu'il pourrait prendre la place du premier album de Roxy Music à la tête de mes disques préférés. Une véritable oeuvre d'art, tant philosophique, poétique que musicale.

P.S.: Je rappelle encore que Eno est oublié dans le line-up.

Par Forces Parallèles

Salut,

Nous n'avons pas oublié Eno dans le Line-up parcequ'il ne fait pas partie intégrante du groupe, comme c'est le cas sur une bonne partie des albums auxquels il a participé.














1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod