Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Piotr TchaÏkovski
Concerto Pour Piano N°1 (nikolaïeva)
Page  1 |

le 01 Novembre 2017 par CLANSMAN57


Une oeuvre vraiment intense, avec un premier mouvement monstrueux qui donnera du fil à retordre lors de la phase d'assimilation.
En effet, il ne cesse de se mouvoir pour offrir à l'auditeur des climats variés, après l'élan romantique et passionné du premier thème qui est assez trompeur au final.
Le compositeur souffrait de son homosexualité (parfois malsaine, car ayant des vues sur son neveu) et les parties les plus sombres semblent décrire le malaise qu'il pouvait ressentir.

L'Andantino Semplice nous recouvre l'esprit d'une beauté sensible, diantre que c'est splendide...
Très certainement à ranger parmi les mouvements lents les plus réussis du répertoire Classique.

Le final plein d'élan positif termine l'oeuvre sur une note plus enjouée et dans cette veine accrocheuse propre au compositeur.
En effet, Tchaïkovski était vraiment doué pour trouver la mélodie qui tue, celle qui reste en tête, contrairement à d'autres compositeurs (sans vouloir leur porter préjudice).

Par ailleurs, il est étonnant que son admission parmi les plus grands se soit faite aussi tardivement...
J'ai pu lire que c'est à cause d'une exposition trop grande de ses sentiments, souvent dominés par la mélancolie ou encore le fatalisme.
Nul doute que c'était un véritable génie qui en aura influencé plus d'un.













1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod