Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUES FOLKLORIQUES  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Gilles Servat , Glenmor, An Triskell , Wurtemberg, Machin
- Membre : Magma, Alan Simon , René Werneer
 

 Site Officiel (1847)
 Musique Progressive Bretonne (350)

TRI YANN - Belle Et Rebelle (1990)
Par CHIPSTOUILLE le 30 Juillet 2006          Consultée 7059 fois

Les années 80 auront quelque peu ravagé les multiples voix expérimentales dont les années 70 auront été initiatrices. Après l'hiver du tout électrique, quelques jeunes pousses parviennent à briser l'écorce des synthétiseurs à l'ombre de quelques arbres au tronc solide qui auront su résister. Las des synthétiseurs, une scène dite "rock alternative" émerge alors, autorisant (enfin) quelques instruments acoustiques à rejoindre le rock jusqu'ici resté presque brut. C'est ainsi que chez quelques groupes comme les GARCONS BOUCHERS, on commence à retrouver par exemple des accordéons derrière une allure punk : jeune pousse en pleine éclosion. Du côté des arbres solides, TRI YANN a survécu, stagné pour reprendre les termes exacts de Jean-Louis Jossic.

Le dernier effort avant un nouvel élan qui viendra quelques temps plus tard se nomme "Belle et rebelle". Le semi échec du Vaisseau de Pierre aura montré les limites de ce que le groupe pouvait se permettre sur scène, le spectacle ayant été trop coûteux. Alors qu'ils commençaient à prendre pour costumes de scène les déguisements qui deviendront leur marque de fabrique, les TRI YANN nous délivrent cet album, dans la continuité progressive du précédent, en moins réussi.

Car là où le groupe innovait et surprenait sur le vaisseau de pierre et Anniverscène, Belle et rebelle constitue un pas en arrière. L'idéal aurait été de retomber en plein Café du Bon Coin. En fait quelques membres du groupe ont repris leurs instruments respectifs, additionnant la modernité exacerbée du son des derniers albums à la richesse instrumentale des précédents. Le couplage en fait d'être réussi, se trouve quelque peu trop riche. Le synthé et la basse ouin ouin s'accommodent difficilement de parties de batterie aléatoires et d'instruments traditionnels un peu forcés.

On retiendra un orgue hammond vaseux sur "Produced and bottled in Nantes", un synthé-violoncelle artificiel sur "Les pailles d'or brisées", quelques à-coups de guitare électrique trop saccadés pour être honnêtes sur "Le Renard", les notes caoutchouteuses sur fond de clavecin et psaltérion et surtout cette basse le plus souvent hors de propos sur "Korydwen et le rouge de Kenholl", "Belle et rebelle" ou "La petite Perrine, la marchande de coccinelle". Finalement le côté plus rock du disque finit par desservir le groupe plus qu'autre chose (on retiendra malgré lui le solo assez éprouvant toujours de "La petite Perrine"). On est malheureusement déjà très loin de la précision millimétrée qui avait pu faire d'Urba un album de grande qualité.

Sous une tonne d'arrangements épars, pas toujours très judicieux, la plupart du temps hasardeux et finalement hors sujets (le groupe avait-il seulement quelque chose à perdre?), on trouve tout de même quelques mélodies qui font mouche. "Gwerz Jorj courtois", bien qu'assez convenue, reste un choeur fort réussi, "Les pailles d'or brisées" offre au groupe une très chouette ballade à ajouter parmi ses classiques et le chant marin "Sur la fosse au boulot" est entraînant. "Le Renard", malgré son riff très saccadé se dote d'une mélodie qui convainc au moins pour un temps. Enfin "Korydwen et le rouge de Kenholl" n'est pas forcément le titre le moins réussi du disque. L'usure vient à force d'avoir cette impression que TRI YANN cherche par tous les moyens à en faire un incontournable, ce qui n'est pas le cas.

Belle et Rebelle est en définitive l'album de TRI YANN qui contient le plus de titres anecdotiques (avec Dix Ans Dix Filles), les meilleurs proposant régulièrement des passages décevants. N'oublions pas non plus que la plupart des mélodies sont d'origine traditionnelle, le mérite des interprètes aura surtout été de savoir judicieusement les faire renaître. On ne retiendra donc pas ces quelques airs à défricher dans un amas d'arrangements assez difficiles comme un argument en faveur de Belle et Rebelle, indéniablement l'album le moins intéressant des trois Jean de Nantes.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par CHIPSTOUILLE :


MALICORNE
Almanach (1976)
Ca aurait du s'appeller génialissimicorne

(+ 1 kro-express)



TRI YANN
Urba (1978)
Chef d'oeuvre rock et folk

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
   GEGERS
   MARCO STIVELL

 
   (3 chroniques)



- Jean-luc Chevalier (guitares, basse, mandolloncelle)
- Jean Chocun (choeurs)
- Jean-paul Corbineau (chant, choeurs)
- Gérard Goron (batterie, choeurs, dulcimer)
- Jean-louis Jossic (chant, choeurs, bombarde, psaltérion)
- Bruno Sabbathé (choeurs, synthé, épinette)
- Louis-marie Séveno (choeurs, basse, violon, mandoline...)


1. Le Renard
2. Gwerz Jorj Courtois
3. Favet Neptunus Eunti
4. Le Tourdion Des Manants
5. Les Pailles D'or Brisées
6. Produced And Bottled In Nantes
7. Korydwen Et Le Rouge De Kenholl
8. La Petite Perrine, La Marchande De Coccinelles
9. Sonate De Paul Ladmirault
10. Belle Et Rebelle



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod