Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Joe DASSIN - La Fleur Aux Dents (1970)
Par ERWIN le 30 Septembre 2017          Consultée 256 fois

Le quatrième opus de notre Joe DASSIN national le voit camper la superstar des seventies qu'il est désormais devenu, en tous cas en terre hexagonale. Cette pose avec un pauvre guépard qui n'a rien demandé à personne tenu en laisse, ça laisse rêveur. Aujourd'hui, un cliché pareil serait la cible de toutes les associations de défense des animaux. Ouais... Mais à cette époque, Joe peut bien se bourrer le pif de blanche colombienne, concourir pour le titre de « je trousse des groupies backstage » en compagnie de Bill Wyman et Robert Plant, boire comme un trou et fumer comme un pompier, pas de souci... vous pensez si un félin en laisse aura laissé les masses hexagonales indifférentes. Quelle époque ! Bref, aidé de Delanoé et Lemesle, on va trouver dans ce skeud de la reprise et quelques chansons originales.

Il y a ici un des plus grands classiques de notre chanteur, celui qui se nomme aimablement « L'amérique », si si, vous la connaissez tous, je parie même que vous en connaissez les paroles, allez soyez courageux, même le punk Nosferatu la chante honteusement sous sa douche ! Standard magnifique de la variété française mais qui reste à la base une chanson rosbif prénommée « Yellow river » du groupe CHRISTIE, ça vous en bouche un coin pas vrai ? Il faut admettre que Joe défonce tout avec sa version, pas de regrets ! Et dans le genre classique « La fleur aux dents » coécrit avec son comparse Lemesle, est un petit sprint aux accents countrysant et à l'orchestration mis à la mode par Tom JONES et le King ELVIS. Plein de cuivres et une section rythmique irréprochable, simple et carré, des paroles à la limite du neuneu, mais le résultat se laisse apprivoiser et chanter... D'ailleurs je pense que nous connaissons tous cette chanson ! Un de ses grands succès.

« L'équipe à Jojo » décrit le quotidien d'une bande de potes, je me suis toujours demandé s'il parlait de lui ou d'un lui imaginaire dans cette chanson. Encore une compo qui aura son heure de gloire. On appréciera la belle rythmique de gratte folk sur « C'est bon l'amour », un bon rock bien pêchu, vous me permettrez toutefois de préférer la version originale « Cherry cherry » de Neil DIAMOND... que nous retrouvons sur « Au bout des rails », c'est « cracklin Rosie »... en très daté et pas vraiment recommandable, sauf aux fous furieux de variété des seventies – ça doit valoir les black metalleux et les hard coreux du Fonk ça tiens - Delanoé propose plusieurs textes plus traditionnels, on signale le mignonnet « Portugais », avec des trompettes presque mariachis. « Un cadeau de papa » le voit concurrencer le grand Eddy MITCHELL sur un registre countrysant d'extraction légèrement rock'n'roll.

Pour le reste et en vrac : « Un garçon nommé Suzy » est une country rigolote réarrangée sur la version intouchable de Johnny CASH... Alors alors... Certes la voix de Joe est fort agréable, mais il est bien difficile de l'aligner sur celle du pape de la country. « Le grand parking », reprise de Joni MITCHELL, n'est guère passionnante tant les paroles sont tartes. Avec « Je la connais si bien », Joe drague quelques millions de ménagère de 40 printemps voire plus, voire moins... Romantique ? « Un ptit air de musique » est l'exemple typique des chansons que ma grand mère adorait... Le ton nonchalant, les paroles sans queue ni tête, la variété la plus bandante qui soit ! Je ne sais que vous dire... ça se tente sans doute mais dieu que c'est kitsch ! Terminons en avec « La luzerne » ...Comment dire ? Une extraction du folklore bavarois ou l'ancêtre des tubes de Patrick SEBASTIEN ? En tout cas, une horreur à entendre !

Joe DASSIN est désormais prophète dans son pays d'adoption. Ce troisième opus vaut exclusivement pour la présence de ses deux singles, et notamment pour « l'Amérique » qui devient aussitôt son titre fétiche en concert. J'ai tendance toutefois à regretter quelque peu ses incursions dans sa langue natale. De fait, la disparition de l'anglais plonge l'album entier dans l'univers de la variété française. Un 3 solide quand même.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par ERWIN :


Véronique SANSON
D'un Papillon à Une étoile (1999)
A michel




Véronique SANSON
Amoureuse (1972)
Le papillon s'envole


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. La Fleur Aux Dents
2. L'équipe à Jojo
3. C'est Bon L'amour
4. Le Portugais
5. Le Grand Parking
6. Un Garçon Nommé Suzy
7. Au Bout Des Rails
8. La Luzerne
9. Un Petit Air De Musique
10. Un Cadeau De Papa
11. Je La Connais Si Bien
12. L'amérique



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod