Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTHPOP/NEW WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Ffs

SPARKS - Pulling Rabbits Out Of A Hat (1984)
Par ARP2600 le 1er Novembre 2017          Consultée 1117 fois

En 1984, nous arrivons à la fin de la période new wave des SPARKS. Pas seulement chez eux d'ailleurs, ce style était dans sa phase finale, ce qui peut s'expliquer par une polarisation croissante entre synthpop et post-punk, celui-ci débouchant sur le rock alternatif vers cette époque. La synthpop, elle, a radicalement évolué avec la technologie. 1983, c'est l'année où les échantillonneurs acquièrent une visibilité certaine et où est mis sur le marché le synthétiseur numérique Yamaha DX7, basé sur des principes très différents des anciens synthés.

Proposant des sonorités plus propres et concrètes, ces claviers ont fait disparaître le côté irréel et le kitsch propre à la new wave. Ce n'est pas forcément une bonne chose, car le DX7 a été très mal employé, mais cela reste un fait historique. Des groupes comme YELLO et ART OF NOISE montrent très bien cette évolution, qui a débouché rapidement sur la musique de danse électronique.

L'album dont nous allons aborder ici, Pulling Rabbits out of a Hat, est un autre exemple de ce fait. Ron Mael y emploie intensivement l'échantillonneur Fairlight et le DX7 et cela change assez radicalement le mélange sonore. On peut encore classer ce disque dans la new wave, mais ce sera le dernier, le suivant étant clairement orienté dance. Le son est donc plus froid, un peu moins proche des nouveaux romantiques, et cela donne une ambiance spéciale qui n'a pas dû plaire à tout le monde.

Oui, cet album a fort mauvaise réputation. Elle n'est pas entièrement injustifiée, mais je ne vois pas pourquoi on devrait considérer ceci comme inférieur à Terminal Jive ou In Outer Space. L'audace des sonorités par rapport à la banalité du précédent est fort appréciable, même s'il y a aussi plus d'erreurs. Pulling Rabbits out of a Hat est également un album moins humoristique, ou du moins un peu plus subtil. Il s'agit plutôt de romantisme surréaliste que de parodie et c'est certainement plus intéressant (quand on n'essaie pas d'être drôle, on ne risque pas de rater ses blagues.)

Bien sûr, certaines chansons sont bien barbantes, comme « With all my might »... un de leurs pires choix de singles, qu'est-ce qu'ils espéraient avec ça ? « Sisters » n'est guère meilleure, mais son instrumentation mérite d'être écoutée attentivement. D'autres comme les trois premières de l'album ou « A song that sings itself » sont du SPARKS sympa sans plus. Celles qui me frappent le plus sont « Progress » et « Kiss me Quick ». Sur celle-ci, les motifs de Fairlight sont remarquables et compensent sans souci la mièvrerie du refrain, c'est le genre de trouvailles qui expliquent les mélanges sonores qu'on trouvera plus tard en dance. Elle s'enchaîne avec le final instrumental qui showcase encore un peu plus les nouveaux instruments.

On l'aura compris, Pulling Rabbits out of a Hat m'intéresse surtout sur le plan technique, mais c'est déjà beaucoup. On ne peut pas honnêtement le considérer comme un bon album à proprement parler, mais il est chouette et assez original pour son époque. Il ne faut pas hésiter à jeter une oreille sur ce disque, qui a son utilité contrairement à de nombreux autres de la carrière des SPARKS.

Note : 2,5/5

A lire aussi en NEW-WAVE par ARP2600 :


VISAGE
Visage (1980)
Ultravox + Magazine




MAGAZINE
The Correct Use Of Soap (1980)
Excellent disque mais un peu anodin.


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Ron Mael (roland jupiter 8, yamaha dx7, fairlight cmi)
- Russell Mael (chant)
- Leslie Bohem (basse, chœurs)
- Bob Haag (guitares, chœurs)
- David Kendrick (batterie)


1. Pulling Rabbits Out Of A Hat
2. Love Scenes
3. Pretending To Be Drunk
4. Progress
5. With All My Might
6. Sparks In The Dark (part One)
7. Everybody Move
8. A Song That Sings Itself
9. Sisters
10. Kiss Me Quick
11. Sparks In The Dark (part Two)



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod