Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1994 Harbinger
2017 Ballads

Paula COLE - Ballads (2017)
Par BAKER le 26 Novembre 2017          Consultée 259 fois

Ouch ! Le moins que l'on puisse dire, c'est que le nouveau projet de l'envoûtante Paula Cole, c'est du massif, du pin du Morvan. 75 minutes, 20 titres. On ne va pas tourner autour du pot (bien que certains le souhaiteraient ardemment, les fieffés coquins) : "BALLADS" est un album long, trop long. A ce niveau, c'est presqu'une anthologie. En prime, le premier titre, très joli par ailleurs, fait franchement fin d'album. Difficile après ça de s'en enquiller 19 autres. Mais pour l'amateur de voyages, ça vaut vraiment le coup de faire un effort, de se laisser emporter au gré des mélodies. Mais au fait, quitte à voyager, où allons-nous ? Eh bien cette fois, Paula Cole a décidé de se consacrer au smooth jazz, au crooning, à sa façon : son ouaté, chaud, live, pas parfait, authentique, avec un groupe extrêmement doué et un peu "réfréné". Et elle dans tout ça, de marcher dans les traces de Billie HOLIDAY. Avec la même sensibilité, mais aussi la hargne pure qui peut parfois déborder au détour d'une voyelle, comme le montre très tôt "I Wish". On peut la caresser, mais elle a le droit de mordre.

L'album comme on l'a vu débute bien. Guitare douce, contrebasse, Fender Rhodes suave, tout est fait pour porter la voix, la mettre en valeur, mais ici point de hurlements primaires ou de vocalises gratuites, donc la musique s'apparente plus à une harmonieuse valse qu'à un pugilat (de type glotte de Céline DION contre arsenal nucléaire de la Corée du Nord, avec un avantage très certain à la première). Et la formule restant sensiblement la même tout du long, ce sont les chansons de base et leurs adaptations qui feront la différence. A ce petit jeu, deux titres se détachent largement et valent l'achat à eux seuls. "Naima" est une transposition vocale du classique de John COLTRANE, et le scat doucereux, vaporeux, de Banshee à vrai dire, de Paula Cole remplace le mythique cuivre sans la moindre honte.

Très librement adapté de DYLAN, "The Death of Hattie Caroll" voit son tempo divisé par deux et ses harmonies emprunter à SATIE. Elle en devient une toute autre chanson. Une très belle chanson, très cinématographique. D'autres passages forcent l'admiration : le crooning suave de "You've Changed" (version qui risque de devenir un classique des rom-com (NDLR : Rom Com, ça veut dire Comédie Romantique, c'est pas le storyteller officiel de Kendji Girac hein !)), le solo de piano électrique virtuose de "Moonlight", les emprunts réussis à la country blues avec le titre de fin et un "Ode To Billy Joe" qui ressuscite les NOTTING HILLBILLIES. Et évidemment, "I Cover The Waterfront", évidemment, réussie, évidemment, éviiiiidemmeeeeeeeent... elle chante encore sur des accords qu'on aimait tant...

La perfection n'étant pas de ce monde, du moins pas si vous n'avez justement jamais vu et entendu Paula Cole sur scène avec Peter GABRIEL, la durée de l'album laisse aussi passer quelques titres plus faibles, quelques longueurs (une seconde reprise de DYLAN cette fois franchement lassante), des passages instrumentaux un petit poil trop réservés (smooth d'accord, smoothie non), une face 3 un peu roborative et notamment un "Farewell" qui plombe complètement l'ambiance (on dirait une chanson tirée des Victoires de la Musique, ça va pas du tout ça !). Mais dans l'ensemble, si vous recherchez non pas l'originalité (encore que, par petites touches) mais un album de jazz vocal à la fois sincère, agréable et digne d'écoutes répétées, cette encyclopédie en vingt volumes est un achat tout à fait recommandable. En espérant voir Paula continuer d'explorer également d'autres horizons.

A lire aussi en JAZZ par BAKER :


PONTY / DI MEOLA / CLARKE
Live At Montreux 1994 - The Rite Of Strings (dvd) (1994)
Un trio écoeurant de perfection




CHICK COREA ELEKTRIC BAND
Live At Montreux 2004 (dvd) (2004)
Setlist particulière mais grand moment de jazz-roc


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Paula Cole (chant, piano)
- Consuelo Candelaria (piano, orgue)
- Chris Bruce (guitare)
- Kevin Barry (guitare, lap steel)
- Jay Bellerose (batterie)
- Dennis Crouch (basse)
- Allegra Cramer (harpe)
- Levon Henry (saxophone)
- Darcel Wilson (choeurs)
- Peter Eldridge (choeurs)


1. God Bless The Child
2. I Wish (i Knew How It Feels To Be Free)
3. Naima
4. Ode To Billy Joe
5. You've Changed
6. What A Little Moonlight Can Do
7. I'm Old Fashioned
8. The Lonesome Death Of Hattie Carroll
9. Never Will I Marry
10. Skylark
11. The Ballad Of Hollis Brown
12. Body And Soul
13. Nice Work If You Can Get It
14. Farewell, My Friends
15. I Cover The Waterfront
16. Blue Moon
17. You Hit The Spot
18. Willow Weep For Me
19. Autumn Leaves
20. My One And Only Love



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod