Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


SAVOY - See The Beauty In Your Drab Hometown (2018)
Par BAKER le 27 Mai 2018          Consultée 187 fois

Sorti à peine un an après le plutôt réussi "World Of Trouble" de WAAKTAAR & ZOE, alors que le groupe était en jachère depuis 2004, on peut légitimement se demander ce qui a poussé Pal à donner naissance à un nouvel album de SAVOY. On imagine bien Lauren dans le rôle de bobonne hurler "c'est qui cette Zoe avec qui tu t'es enfermé à double tour dans un studio ? Tu sens encore son parfum ! Tu vas me faire le plaisir de me refaire un album comme une bête là tout de suite maintenant !". Bon, en restant plus sérieux et moins cynique, cette prolifération de compositions est une bonne indication de la frustration qu'il ressent (et assume ouvertement) au sein d'A-HA. L'album est donc, comme souvent, un mélange entre nouvelles compositions, vieilles démos retravaillées et titres qui n'ont à l'époque pas été retenus par son groupe principal.

Curieusement, malgré le laps de temps phénoménal séparant See The Beauty de l'album précédent, on se retrouve dès les premières notes en terrain connu. SAVOY possède un type de production bien particulier, que l'on retrouve intact ici : cette volonté de proposer un son un peu sale, une mise en place non clinique, ce mélange de pop intimiste avec des mélodies réclamant de l'épique. "Night Watch" est un bon single et une mise en bouche impeccable : riff extrêmement A-HAesque, sons datés mais identitaires, et puis cette voix, peu assurée, pas vraiment juste, du Savoy quoi. Dommage qu'il aille trop loin avec les effets electro pas accordés.

C'est d'ailleurs une constante chez Savoy : aller toujours un peu plus loin. En cela, le groupe se rapproche parfois de GRANDADDY comme sur un "Falls Park" à la fois chaloupé et aux entournures fin-du-monde. Ou encore lorsqu'il s'aventure sur le terrain du "rock indé" : "Manmade Lake" est à ce sujet un titre sur lequel on voit mal les anti A-HA pouvoir cracher en toute objectivité. A-HA que l'on retrouve finalement très peu, comme souvent chez Savoy, à part sur le titre d'ouverture donc, et surtout sur "We're The Same Way" qu'on dirait tout droit sortie de Memorial Beach, intonation de la voix comprise. Les amateurs de la période d'or de la synthwave pourront s'amuser à trouver sur "A Month Of Sundays" des sonorités du DEPECHE MODE 1984, mais globalement, le groupe de Monsieur Madame reste dans son style si particulier qui manquait un peu.

Le petit souci qu'on aurait pu lui trouver, à cet album, c'est sa relative fonctionnalité : les albums de Savoy possèdent beaucoup de chansons qui "marchent" mais sans plus, pas de grand moment comme Magne et Morten peuvent parfois en délivrer. Mais cette fois, outre la brièveté de l'oeuvre, on appréciera le dernier titre, un "My Weathervane" dont la complexité, loin de rebuter, apporte de la force et de l'identité. Très pop mais aussi intelligente, cette chanson prouve que cette cuvée 2018 n'est pas juste une poignée de titres lancés au gré du vent, mais une volonté de continuer une carrière solo qui apparaît de plus en plus comme l'unique moyen de ne pas exploser en vol.

A lire aussi en POP par BAKER :


MAGNA CARTA CARTEL
Good Morning Restrained (2009)
Le spectre du fantôme !




David BOWIE
Best-of (dvd) (2002)
A la fois archive et bonne entrée en matière.


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Pal Waaktaar-savoy (chant, guitare, claviers, basse, choeurs)
- Lauren Savoy (guitare, chant, choeurs)
- Frode Unneland (batterie, choeurs)
- Karl Oluf Wennerberg (batterie)
- Joe Mardin (batterie)


1. Night Watch
2. A Month Of Sundays
3. Falls Park
4. Manmade Lake
5. Bump!
6. January Thaw
7. Shy Teens Suffering Silently
8. We're The Same Way
9. Sunlit Byways
10. (my) Weathervane



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod