Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Céline DION - La Voix Du Bon Dieu (1981)
Par BAKER le 11 Juin 2018          Consultée 231 fois

Que représente exactement une note pour un disque ? Serait-ce une sentence définitive ? Une condamnation à mort ou à la gloire éternelle ? En jetant un oeil sur celle de la Voix du Bon Dieu, car je sais que vous l'avez fait bande de galopins, vous devez vous dire que c'est une catastrophe industrielle, le Seveso de la musique. Et pourtant, il existe une différence entre une mauvaise note destinée à prévenir d'écoulements diarrhéiques, et une mauvaise note par défaut car le produit fini n'arrive pas à accrocher, malgré les qualités. Et même si ça part mal, il a quelques qualités, ce premier album de Céline DION.

Premier et peut-être prématuré. Car lorsqu'il sort en 1981, son interprète a onze ans. TREIZE. ANS. C'est jeune, mais après tout, des enfants chanteurs, ça a toujours existé ; non, lorsque l'on entend sa voix, pas encore arrivée à maturité pourtant, on se rend compte à quel point c'est VRAIMENT jeune. Céline DION possède déjà, d'instinct, la puissance, le timbre et la précision. Oh, elle peut parfois déraper, rarement (elle est parfois un peu fausse sur "Seul un Oiseau Blanc"), et elle a franchement tendance à pousser tout le temps. Mais la clarté de la voix est époustouflante et globalement sa justesse ne peut être prise en défaut, même retranchée dans d'extrêmes limites.

Car c'est la première chose qui choque sur cette collection de chansons : c'est mélodique évidemment, puisque tout est axé sur la voix, mais justement lesdites mélodies sont parfois terriblement difficiles - pas que techniquement, puisqu'à 13 ans on a moins de mal à briser des flûtes à champagne qu'à 50, mais harmoniquement. Des mélodies pas évidentes, remplies de pièges et de transposes diaboliques. Ce dès le premier titre, où sans le vouloir la petite s'auto-lance des fleurs : "on a la voix loin du chagrin quand on chante bien", claironne-t-elle - tu m'étonnes que COEUR DE PIRATE déprime. Une chanteuse qui donc possède déjà de nombreuses qualités, et notamment une certaine maturité ; on sent que chanter est une chose essentielle et naturelle pour elle, il n'y a pas de falsification des sentiments à ce niveau. Au risque, et c'est le premier point négatif, de faire passer cet album pour la bande démo d'une bête de foire, une diva précoce et surdouée dont la technique est mise parfois en avant au détriment du feeling.

Car côté musique derrière - eh oui, il y en a, nous sommes en 1981 - ça ne fait pas dans le mesuré. Les arrangements sont à 90% de l'orchestre de variété, telle qu'on la pratiquait à cette époque : section rythmique mise en arrière, énormes violons et cuivres tonitruants essayant - vainement - de couvrir la voix. C'en est même dégoûlinant, et c'est là le second problème. J'adore le pompeux, mais il doit s'assumer ; or ici, c'est parfois plus fonctionnel que fédérateur. Quelques titres osent un peu plus, et ce sont les meilleurs : "Au Secours" qui fait un peu penser à David FOSTER (leurs chemins se croiseront), ou le plutôt grave "Grand-Maman" et ses guitares tire-larmes. Ca donne parfois dans le pathos, trop pour les épaules d'une jeune fille de 13 ans, mais surtout trop pour l'auditeur qui aurait besoin de souffler.

Et l'on arrive au dernier point qui condamne ce disque au rang de curiosité - sachant que les 5 premiers albums de Céline sont totalement inédits en France et pas faciles à se procurer, il vaut mieux savoir où l'on met les pieds. Si la face A se laisse écouter, finalement pas plus mauvaise que d'autres chanteuses de variété de l'époque, la face B elle se tire une balle dans le pied, avec "Seul Un Oiseau Blanc" qui est donc faux mais en prime vraiment ratée, "Tire l'Aiguille" qui est confondante de naïveté à la limite du gênant, et une adaptation modernisée des "Roses Blanches" de Berthe SYLVA qui se laisse écouter mais a totalement gommé toute émotion, même vocalement. Les chansons sont soit trop naïves, soit trop pesantes, et l'organe d'exception de DION est utilisé un peu à tort et à travers.

Ce premier jet n'est donc pas réellement inécoutable, pas même désagréable par moments, mais son écoute montre bien que l'artiste naissante n'a pas encore trouvé sa voie, et chante "à la carte", sans direction précise. Treize ans, vous parlez, encore une enfant. Mais une enfant à la voix prodigieuse, et il était alors clair que, malgré un disque assez pataud, de grandes choses pouvaient naître si les bonnes décisions étaient prises. René ANGELIL avait alors des barres en or dans les mains, ne lui restait qu'à les placer dans le bon coffre-fort.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAKER :


Alain CHAMFORT
Impromptu Dans Les Jardins Du Luxembourg (dvd) (2005)
Concept culotté, concert génial, Alain réhabilité.




Lara FABIAN
Live (dvd) (2001)
Un très bon live maîtrisé de bout en bout.


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Non Disponible


1. La Voix Du Bon Dieu
2. Au Secours
3. L'amour Viendra
4. Autour De Moi
5. Grand-maman
6. Ce N'était Qu'un Rêve
7. Seul Un Oiseau Blanc
8. Tire L'aiguille
9. Les Roses Blanches



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod