Recherche avancée       Liste groupes



      
POP PROGRESSIVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


LUNEAR - Many Miles Away (2018)
Par MARCO STIVELL le 29 Août 2018          Consultée 357 fois

Quand trois Français fans de rock progressif et leaders de différents projets (PolarSun, Midrone, Sousbock pour ne pas les nommer) se rencontrent pour un effort commun, cela donne LUNEAR, un "supergroupe" plein de promesses ainsi que le révèle leur premier disque, Many Miles Away, sorti au début du mois d'août.

La musique s'apparente à un genre progressif forcément, quoique la chanson, de loin la plus longue, dépasse à peine les huit minutes. Les trois musiciens, Sebastien Bournier à la batterie et au chant, Paul J. No aux claviers et chant, enfin Jean-Philippe Benadjer aux guitares et chant, réunissent leurs influences ainsi que leur savoir-faire pour créer un ensemble somptueux, pas révolutionnaire certes, mais d'une réussite incontestable, pas de quoi en demander plus ! Sinon une suite...

Ce qui les aide beaucoup dans leur effet de séduction, c'est à la fois d'être tous chanteurs – les mélodies vocales et les choeurs figurent parmi le plus beau du travail réalisé ici – et de produire un gros son tout en ne sortant pas de leur base trio. Un peu comme GENESIS à partir de la fin des années 70, après tout c'est le nom qui les réunit le mieux.

LUNEAR compose des titres baignant dans un esprit pop hérité des BEATLES et de GENESIS avec un emballage oscillant entre rock alternatif et progressif. Les chanteurs se succèdent à travers "A Last Time for Everything" dont le début très fin à la guitare classique est survolé par la voix de Sebastien Bournier avant que Jean-Philippe Benadjer prenne le relais, tandis que Paul J. No se réserve "Conflagration", un rock-électro-pop de haute volée.

Il y a une certaine diversité musicale, mais rien qui ne soit rebutant ou paraisse hors-sujet, même si un titre tel que "Conflagration", puisqu'on en parlait, peut surprendre dès le départ avec ses boucles de synthétiseurs emphatiques et orientées disco. À bien regarder ce titre, on retrouve ce qui fait la force des autres qui l'entourent : des progressions d'accords très travaillées et surprenantes, des refrains qui se veulent beaux et épiques mais sans jamais dépasser les bornes, des soli de Moog et de guitare lyriques sans être virtuoses.

Les efforts les plus pop, aux arrangements notables de piano et d'orgue ne sont pas moins intéressants même si un "So... Many..." plus solennel et jazzy pourrait apparaître comme anecdotique par rapport au reste. "In Between" convainc davantage et notamment grâce à sa guitare qui souligne joliment les refrains, "A Last Time for Everything" est passionnant dans une veine Moody Blues. "Fresh Start", conclusion de huit minutes, ne quitte pas son terrain ballade feutrée, elle offre de grandes respirations entre passages instrumentaux et voix qui reviennent lorsqu'on s'y attend le moins.

Le riff rock sudiste de "Just Another Song About That Girl" amène une touche de soleil bienvenue, sans pour autant s'éloigner trop. Quant au bluesy "Heaven?", c'est une des chansons les plus riches, développée de telle sorte qu'on se laisse émouvoir par une rupture aux 12 cordes et un final sur lit de Mellotron qui rappelle délicieusement celui de "Hollow Man", chef d'oeuvre du groupe MARILLION. "Don't Be Scared" fait preuve de la même inspiration, avec un peu plus de synthés zozotants, loin d'être incongrus pourtant !

Les voix sonnent plus ou moins proches entre elles, et cela symbolise la fluidité incroyable de l'ensemble, malgré des changements parfois très nets, une envie de coq à l'âne. Dans la limite de leurs moyens techniques, que ce soit pour Jean-Philippe Benadjer aux solos de guitare et Sebastien Bournier à la batterie (premier instrument à créer un bel effet de surprise, au début de "Closed Doors"), l'effort est définitivement louable. Amis qui aimez les belles mélodies et qui voyez plus loin que le bout de votre nez, LUNEAR et Many Miles Away vous sont chaudement recommandés !

BandCamp : https://lunear.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/lunearmusic/

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Ray WILSON
Change (2003)
A la fois chaleureux et nostalgique




ROXY MUSIC
Flesh + Blood (1980)
Les années 80 sont arrivées !


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Paul J. No (claviers, synthétiseurs, chant)
- Jean-philippe Benadjer (guitares, chant)
- Sebastien Bournier (batterie, chant)


1. Closed Doors
2. In Between
3. A Last Time For Everything
4. Just Another Song About That Girl
5. Heaven?
6. Don't Be Scared
7. So... Many...
8. Conflagration
9. You Owe Me Nothing
10. Fresh Start



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod