Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Prends Pas Ton Flingue
1979 Trust
1980 Repression
1981 Marche Ou Creve
1983 Trust Iv
1984 Rock'n'roll
1988 Paris By Night
1989 En Attendant
1992 Live
1996 Europe Et Haines
1997 A Live - Tour 97
2000 Ni Dieu Ni Maître
2001 Tribute To Trust
2006 Soulagez-vous Dans Les U...
  Soulagez-vous Dans Les U...
2008 13 à Table
2018 Dans Le Même Sang
 

- Membre : Iron Maiden

TRUST - Trust A L'olympia (2009)
Par NESTOR le 4 Octobre 2018          Consultée 209 fois

Au regard du nombre de reformations et d’album live sortis par TRUST, l’annonce de ce TRUST A l’Olympia s’est plus faite dans un climat de curiosité sceptique que dans une folle impatience. En effet, après l’excellent Paris By Night (Bercy 1988), le nostalgique Live - Répression dans l’Hexagone (Nice, Nantes et Lyon 1980), le maigrelet A Live (1997) et son grand frère Still A Live (2000, mais qui retrace la tournée 1997), Campagne 2006 : Soulagez-Vous Dans Les Urnes (2006), TRUST nous fait le coup de l’album anniversaire en sortant ce très dense nouveau disque live. Dense car pas moins de 23 titres sont ici présentés, sachant que pas moins de 11 d’entre eux dépassent les 6 minutes. Dense également parce que le disque est sorti en de multiples formats : DVD, double CD, et 2 DVD + double CD.
Mais la question reste la même : quel peut être l’intérêt d’un nouvel album live de Trust en 2009 ?

Dans un premier temps, le choix des morceaux peut surprendre (mais pas si illogique si l’on se réfère au côté « anniversaire exceptionnel » du concert couvert). En effet, à l’exception de 4 titres de Europe & Haine (1994) et d’un morceau tiré de l’album live Soulagez-Vous Dans Les Urnes (2006), toutes les chansons ici présentes datent d’avant 1984, avec une surreprésentation de l’album Répression dont 8 titres sont ici repris (ne manquent à l’appel que "Passe" et "Les Sectes"). C’est donc dans la qualité du son et de l’interprétation qu’il va falloir chercher une réponse quant à l’intérêt du disque.
Pour ce qui est du son, pas de problème. Celui-ci est clair, puissant, et le mixage, sans reproche, met bien en valeur les différents intervenants. La batterie est tout particulièrement bien restituée.
L’interprétation est globalement une réussite, même si l’on pourra pinailler indéfiniment sur telle ou telle partie qui sonne moins « vraie » que l’original ou bien sur les interventions de Bruno Le GOFF, le DJ et nouveau membre officiel du groupe, tant il s'avère que parfois le changement est... décoiffant.
Mais il y a lieu de constater que le groupe a toujours la patate, que Bernie est très en voix à l’image de sa prestation sur "Darquier", que la section rythmique est presque à son meilleur niveau (incarné pour moi par la période David Jacob), que les parties de guitares sont très incisives et efficaces (presque autant que sur Still A Live) et que le groupe semble dans son ensemble très content d’être là et d’en découdre.
On peut citer l’excellente interprétation de "Palace" magnifiée par les interventions du DJ autant que par un pont du plus bel effet. Ou bien de "Surveille ton Look" présentée ici dans une version qui surclasse sans aucun doute l’original. La voix de Bernie et les scratchs transcendent littéralement ce morceau. Détail amusant, l’intro (assez maladroite) de ce morceau par le DJ Le Goff est copieusement sifflée par le public, ce qui oblige Bernie à intervenir pour tancer les mécontents et appeler à un peu de « Respect » : « il est là-haut, il sue comme moi […] alors un peu de respect, s’il vous plaît ».

L’album n’est toutefois pas exempt de défauts, à l’image de cette version acoustique de "Tous ces visages" qui tombe comme un cheveu sur la soupe et qui ne semble devoir sa présence qu’à une recherche forcenée de changement, au détriment parfois de l’équilibre de la set list. A cet égard, on peut également citer "Fais où l'on te dit de faire" pour lequel les différents scratchs incorporés s’avèrent assez dispensables.

Malgré ces petits ratés, ce A l’Olympia est au final un très bon / beau produit qui, malgré une impression de « déjà-entendu », est bien plaisant à écouter. Reste que le projet donne le sentiment que le groupe hésite entre avancer dans la nouvelle direction artistique qu’il a choisie et / ou capitaliser sur son héritage, et (soyons honnête) sur ce que la majorité des fans attendent d’eux. Autant 13 à table, qui dans un premier temps m’avait laissé frustré de ne pas retrouver le TRUST des années 80, m’avait finalement laissé admiratif devant le courage et le dynamisme du groupe, autant ce live me laisse un léger goût amer dans la bouche. Le plus dur était fait, la pilule était passée (promis on ne vous aurait désormais demandé un nouvel "Antisocial" que dans 1 chronique sur 2), alors pourquoi remuer les souvenirs ?

Il est à noter que la version CD / DVD, que je n’ai pas eu le loisir de visionner, propose en outre un concert filmé à Cologne en 1982, époque où le groupe officiait avec Nicko Mc BRAIN (IRON MAIDEN - batterie). 17 titres sont proposés, dont 11 en version anglaise.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


TRUST
Repression (1980)
Antisocial, tu perds ton sang froid.




TRUST
Paris By Night (1988)
Enorme premier album live.


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Bernie Bonvoisin (chant)
- Bruno Le Goff (dj)
- Farid Medjane (batterie)
- Ismaila Diop (basse)
- Norbert Krief (guitares)
- Yves Brusco (guitares)


1. Marche Ou Crève
2. Palace
3. Au Nom De La Race
4. Darquier
5. Fais Où L'on Te Dit De Faire
6. Sors Tes Griffes
7. Mr Comédie
8. On Lèche, On Lâche, On Lynche
9. Le Temps Efface Tout
10. Ton Dernier Acte
11. Les Templiers
12. Préfabriqués
13. Surveille Ton Look
14. Certitude Solitude
15. Fatalité
16. Saumur
17. Instinct De Mort
18. Police Milice
19. L'elite
20. Tous Ces Visages
21. Chaude Est La Foule
22. Le Mitard
23. Bosser 8 Heures
24. Antisocial



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod