Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Membre : Harmonia, Sonic Youth
- Style + Membre : Michael Rother , Neu!

HALLOGALLO 2010 - Blinkgürtel (2010)
Par WALTERSMOKE le 28 Février 2019          Consultée 80 fois

Au XXIe siècle, le krautrock est un genre hype. On commence à avoir du mal à compter les groupes qui se réclament de cette branche allemande si particulière du rock progressif, au point d'en vouloir en jouer – demandez donc à Josh Homme ou Steven Wilson, rien que ça. Et en dignes héritières des Brain et autre Ohr débarquent Garden of Delights et Bureau B, deux maisons de disques devenues incontournables dans le genre, la première se spécialisant dans la réédition de groupes entiers dans une démarche archéologique enrichissante, la seconde se tournant vers la nouveauté – avec quelques rééditions aussi. Ceci étant, le krautrock a toujours été un gros influenceur de l'ombre depuis sa belle époque, à qui même des géants comme David BOWIE se doivent d'être reconnaissants. Simplement, l'arrivée d'Internet a permis au genre de gagner son titre de genre majeur, avec ses piliers et albums cultes.

Parmi ces piliers, il y a Michael Rother. Ce guitariste venu de Hambourg a d'abord intégré KRAFTWERK à l'époque où ce dernier n'était pas encore le plus grand groupe de musique électronique au monde, et y a croisé le batteur Klaus Dinger, avec qui il a fondé NEU!, spin-off devenu cultissime grâce à 3 albums sortis entre 1972 et 1975 et qui ont marqué à tout jamais la face du rock. Après la scission du groupe because tensions internes, Rother est parti continuer son chemin tout seul, pondant par la suite des albums à mi-chemin entre une sorte de « post-krautrock » et la musique électronique, ce qui a parfois été convaincant. Mais l'important à retenir, c'est que Rother est une légende du krautrock, le genre de mec pour qui il faudrait dérouler le tapis rouge.

En 2009, Michael Rother, sans doute conscient de ce qu'est devenu le krautrock aux yeux des mélomanes contemporains, accepte de fonder HALLOGALLO 2010, un supergroupe aux allures de fantasme achevé. En effet, le guitariste s'entoure ici du guitariste Aaron Mullen, membre de Tall Firs, et d'un ami de ce dernier qui n'est ni plus ni moins que Steve Shelley, le batteur de SONIC YOUTH (alors encore vivant). Ce n'est un secret pour personne, le légendaire groupe de noise rock doit pas mal au krautrock, ce que confirme également leur participation (anecdotique) à Sacrilege (1997), un tribute à CAN, autre monstre sacré du genre. Le trio ainsi formé est porteur de promesses, et part en tournée par la suite, pour des concerts apparemment très bien reçus.

Pour laisser une trace plus concrète dans l'histoire de la musique, HALLOGALLO 2010 a sorti un single en 2010, Blinkgürtel. Et si je vous ai bassiné pendant toute une demi-chronique sur le krautrock, Michael Rother et la formation du trio, ce n'est pas seulement pour faire un peu d'histoire, ni parce qu'on parle ici d'un single deux pistes. Non, c'est parce que Blinkgürtel est... mauvais. Est-ce au moins du krautrock ? Ah ben ça mon cochon, oui et pas qu'un peu. On peut au moins concéder que le genre est respecté. En fait, c'est même du NEU!-core, comprenez par là qu'on peut légitimement penser qu'il s'agit d'une cassette oubliée par le duo Rother/Dinger, malgré une batterie un peu forte. Mais du reste... On dirait une version plus lente et surtout bien foirée comme il faut de "Negativland", morceau génialissime issu du premier NEU!. Et "Drone Schlager", en face B, c'est la même chose mais sans effets sonores, juste un trio guitare-basse-batterie, assez brut dans l'esprit, mais du coup encore plus chiant.

C'est assez désespérant de se dire que Michael Rother a certes concrétisé le fantasme de Shelley de jouer avec une idole du krautrock mais s'est retrouvé dans un projet au potentiel si faible. Et une écoute à l'aveugle pourrait faire croire qu'il s'agit d'une bande de copains tentant maladroitement de rendre hommage à NEU!. Blinkgürtel est d'autant plus déprimant que Rother n'est pas du genre à être productif, son dernier album solo datant de 2004.

Pas à éviter, mais faut pas s'attendre à quelque chose de grand

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


YES
Progeny: Highlights From Seventy-two (2015)
AUX CHIOTTES YESSONGS !!!




YES
Live At The Apollo (dvd) (2018)
Yes! Yes! Yes!


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Michael Rother (guitare)
- Steve Shelley (batterie)
- Aaron Mullen (basse)


1. Blinkgürtel
2. Drone Schlager



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod