Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2019 Vinyle

PHILIPPINE & THéO - Vinyle (2019)
Par MARCO STIVELL le 15 Juin 2019          Consultée 488 fois

Positif. Toujours. Essentiel. Lâcher prise. Penser bien. Se retrouver. Ronron thérapie. Sobriété heureuse. Phrases en un seul mot ou deux, parce que c'est comme l'orthographe, il faut tout simplifier à l'extrême.

L'album de PHILIPPINE & THÉO est un des meilleurs disques de l'année. Je l'ai offert à ma mère, à ma marraine, au père d'une amie, tout le monde est unanime. On écoute gentiment parce que c'est gentil, et à côté de tout un domaine rap/world/voyage voyage/ouverture d'esprit, c'est aussi bon d'avoir quelque chose de typiquement français. On n'est pas moins bons que les autres ! Et puis là, étant venus du Havre pour elle, de l'île Maurice pour lui, on a deux courants maritimes lointains qui se rejoignent sur le plateau de The Voice en parfaite harmonie.

Commencer par un album de reprises est une très bonne idée, l'appeler Vinyle aussi ; on entend quelques craquements et ça sent bon les années 60-70, comme les chansons que le duo plein de fraîcheur nous propose. Nicolas PEYRAC, Joe DASSIN, Jean FERRAT, Marie LAFORÊT, Michel SARDOU, Pierre GROSCOLAS, pour des refrains pas si bien connus du grand public : "So Far Away From LA", "Lady Lay", "Salut les amoureux", "La maladie d'amour", "Il a neigé sur Yesterday"...

Notre duo les reprend à merveille, tout en finesse et en émotion. Il chante en choeur, en simultané. THÉO possède une voix claire et légèrement grave, sans aspérité ; PHILIPPINE a la fragilité des chanteuses entre variété et soul, mais sans faire de démonstration ; c'est juste dans le grain, le phrasé. Pour l'habit musical, on a quelques guitares acoustiques, plus souvent latines ou gitanes qu'américaines, sans oublier les ukulélés (comme sur "La maladie d'amour", ici en version folk-reggae). Parfois des cordes mais aussi et surtout de bonnes grosses rythmiques compressées, des effets modernes placés sur les voix pour que ça sonne propre et lissé.

Vous savez, aujourd'hui on pense nature, montagne, liberté, autonomie, simplicité... Comme au temps de Gérard PALAPRAT et de son tube "Pour la fin du monde", un peu rock certes mais pas aussi dangereux que chez VIANNEY (note de l'auteur : cela devrait donc plaire à mon collègue Baker !). PV Nova, le YouTubeur, devrait apprécier lui aussi d'entendre ces rythmiques et ces claps factices programmés comme sur la reprise de Marie LAFORËT. On pourrait souhaiter que l'arpège picking de "Lady Lay" soit répété un peu plus souvent, mais les enseignements du Dalaï Lama et de Pierre Rabhi, chaque année dans nos librairies voire tous les six mois, nous rappellent qu'il faut faire preuve d'humilité et ne rien désirer.

Avec tout autant d'originalité, PHILIPPINE & THÉO ainsi que leur entourage musical ralentissent le chef d'oeuvre de Joe DASSIN, "Salut les amoureux", donnent une couleur r'n'b à Jean FERRAT et "La femme est l'avenir de l'homme", une autre pop-lounge sans écueil à "L'anamour" de Serge GAINSBOURG... C'est léger, c'est mignon, il y a tout pour plaire.

La "nouvelle vague française" n'a pas fini d'épater notre société "jeune", active, décomplexée, éco-responsable, qui a lu Eckhart Tolle et Don Miguel Ruiz, si elle continue à produire des réalisations de ce genre ! Certes, Vinyle est un peu passéiste dans sa sélection, alors qu'il faudrait toujours regarder en avant, oublier, changer sans cesse... Heureusement, le son est là pour bien ancrer ces bijoux de la chanson française dans une avancée musicale pleine de promesses !

(*) Aparté de l'auteur, avec sincérité : En enlevant les références employées et parti-pris prosaïques pour les besoins de l'écriture, ce disque est VRAIMENT destiné à un public non exigeant et qui doit pouvoir l'apprécier pour les qualités décrites, dans un esprit familial. D'un point de vue personnel, mis à part quelques belles harmonies et un ou deux efforts ("Fille du vent" de GROSCOLAS, le blues acoustique au début du "Premier pas" et le refrain crescendo de PHILIPPINE sur "So Far Away From LA"), Vinyle aurait été beaucoup plus appréciable avec des versions chant-guitare-piano épurées (certaines vidéos live en proposent) et des sonorités moins convenues.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Les MUSICIENS DU LYCéE MILLET
2008-09 (2009)
Ray vaughan, emilie simon, gospel et genesis




Louis CAPART
Floraison (1984)
Confirmation du talent


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Je Pars (nicolas Peyrac)
2. Pour La Fin Du Monde (gérard Palaprat)
3. Salut Les Amoureux (joe Dassin)
4. La Femme Est L'avenir De L'homme (jean Ferrat)
5. Il A Neigé Sur Yesterday (marie Laforêt)
6. L'anamour (serge Gainsbourg)
7. La Maladie D'amour (michel Sardou)
8. Quelque Chose Et Moi (gérard Lenorman)
9. Fille Du Vent (pierre Groscolas)
10. Lady Lay (pierre Groscolas)
11. Le Premier Pas (claude-michel Schönberg)
12. So Far Away From La (nicolas Peyrac)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod