Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Mike Oldfield, Anthony Phillips , Steve Hackett , Dan Ar Braz , Myrdhin
- Membre : Glenmor

Bernard BENOIT - Marine (1992)
Par MARCO STIVELL le 1er Juillet 2019          Consultée 167 fois

Le disque vinyle de 1984 est suivi par une pause longue dans la carrière de Bernard BENOIT. En 1992 avec l'album Marine et l'assistance de France 3 Bretagne/Pays de la Loire pour la distribution, il marque le passage à l'ère CD et, de façon plus personnelle, c'est une manière de fêter vingt années de chemin en solo.

Un thème musical de ce disque s'appelle "20 ans seulement", partition de guitare classique qui débute avec des accents andalous pour s'achever dans une ambiance celtique. La guitare demeure l'instrument-maître même si le début de Marine pourrait amener à penser le contraire. "Rêve Atlantique" fait la part belle au tympanon que BENOIT s'est fabriqué lui-même. On retrouve l'esprit féérique de Lutunn Noz (1975) mais en plus moderne.

En réalisant cet album tout seul ou presque (une bombarde est bien présente à la fin du nouvel enregistrement de "An heritourez/L'héritière de Keroulaz"), l'artiste a choisi d'incorporer un certain nombre de claviers et de séquenceurs. Cela peut constituer un frein dans l'appréciation du disque, d'abord parce que le son "live" et le mix gardent une texture froide, avec des instruments à peine audibles parfois, ensuite parce que les arrangements eux-mêmes sont discutables.

La basse programmée de "Sound of Tympanon", pourtant belle mélodie sous forme d'an dro introduite par une guitare romantique, fait partie des éléments altérant une atmosphère qui aurait pu être simplement magique. Avec de tels apports modernes, c'est quitte ou double, car l'effet jazz sur "Ancenis", en hommage à la ville de Loire-Atlantique, rythmé par une batterie factice, demeure convaincant. C'est le seul morceau où on peut entendre la guitare électrique, quel feeling !

Aussi, "Marine" le morceau, alterne des danses aux saveurs latino-antillaises, comme on en trouve ailleurs sur le disque - point positif -, et un passage long qui mise sur les synthétiseurs ainsi qu'un tempo enlevé, le tout allant dans le sens de ce que fait le groupe ENIGMA. C'est d'époque, mais pas ce que le guitariste breton a proposé de mieux. Dans le cas de "19 temps sur les remparts", jazz mélangeant en bouillie les sons programmés et orchestraux, on pourrait même parler du pire.

Heureusement, les claviers ne sont pas étrangers à quelques effets jolis, un air d'Amicalement Vôtre pour "Entre les rochers", blues sur "Allez dire à la vie" et "Écharpe d'écume". Rien de fantastique toutefois, à part ce dernier qui se conclue de manière lumineuse, avec une chaleur antillaise. Puisqu'on en parle, BENOIT reprend un standard créole, "Abandon" de Loulou BOISLAVILLE, grande figure martiniquaise, air au travers duquel on décèle des touches baroques avec plaisir.

Contre toutes attentes, un des meilleurs efforts proposés ici, un des rares morceaux entièrement convaincants, est "Ressac", partition de guitare soliste qui chante une bossa entre deux tours d'imitations de vagues grâce à un certain phrasé. Marco Stivell, ton côté Anthony PHILLIPS s'est encore réveillé ! Autre élément de choix : le jeu de BENOIT à la harpe celtique a gagné en assurance : on le vit avec un plaisir immense, sur plusieurs titres.

Marine aurait pu contenir davantage de qualités de ce genre, ou alors simplement une gestion meilleure de l'apport technologique. Au lieu de cela, ce disque est introuvable, une curiosité certes mais que l'on peine à remettre en avant de façon positive. À compter d'ici, la carrière du guitariste breton est au moins aussi confidentielle, les albums étant auto-produits, mal répertoriés sur Internet...

A lire aussi en BLUES par MARCO STIVELL :


TAJ MAHAL
Taj Mahal (1968)
Blues vigoureux et mythique

(+ 1 kro-express)



Mark KNOPFLER
Golden Heart (1996)
Premier album solo de Mark

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Bernard Benoit (guitares, claviers, harpe, tympanon)
- Thierry Ailler (bombarde)


1. Rêve Atlantique
2. Sound Of Tympanon
3. Marine
4. Allez Dire à La Vie
5. 19 Temps Sur Les Remparts
6. 20 Ans Seulement
7. Écharpe D'écume
8. Abandon
9. Ressac
10. Au Prélude
11. An Heritourez Keroulaz
12. Entre Les Rochers
13. Ancenis



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod