Recherche avancée       Liste groupes



      
BE-BOP, HARD-BOP  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ennio Morricone
- Membre : Herbie Hancock , The Mahavishnu Orchestra , Keith Jarrett , John Mclaughlin , Hudson, John Scofield
- Style + Membre : Sonny Rollins , Dizzy Gillespie , Ornette Coleman , Thelonious Monk, Marcus Miller , Weather Report, John Coltrane
 

 Guide Jazz (494)

Miles DAVIS - Walkin' (1957)
Par DERWIJES le 13 Novembre 2019          Consultée 256 fois

Nouvelle compilation de Miles DAVIS, nous abordons cette fois-ci le cas Walkin’ : issu des sessions d’enregistrement du 03 et 24 Avril 1954, il sortit d’abord sous la forme de deux 33-tours l’année suivante avant de connaître une ressortie en 45-tours en 1957. Les années 1953/1954 sont importantes pour Miles. C’est à ce moment-là qu’il décide de se sevrer de l’héroïne, un processus long et douloureux duquel il sortira vainqueur avec l’envie de se perdre dans la musique pour oublier ses addictions.
De retour dans les studios de Rudy VAN GELDER à Hackensack, New-Jersey, Etat de New-York, il s’entoure de son groupe All Star –un groupe qui porte bien son nom puisque l’on y retrouve J.J JOHNSON au trombone, Horace SILVER au piano, Percy HEATH à la basse, Kenny CLARKE à la batterie et David SCHILDKRAUT au saxophone. Ce dernier est aujourd’hui tombé dans l’oubli, mais il avait à l’époque une certaine réputation en tant que compositeur aguerri et sa présence dans ce line-up majoritairement jeune apportait une touche d’expérience.

La première sortie de Walkin’ en 33-tours passe inaperçue, ne soulevant l’enthousiasme que de quelques critiques. Le 45-tours en revanche devient un succès inattendu pour Miles, son premier véritable succès discographique, son premier album en tant que meneur à retenir l’attention du public. La raison de ce succès tient en deux titres : le morceau éponyme et « Solar ». Le premier, long de presque treize minutes, charme d’emblée par sa mélodie simple autour de laquelle les musiciens tissent leurs solos. Ce fut pendant longtemps un incontournable des concerts de Miles et le morceau-signature de sa période Bop, de par son style rendant hommage au maître Charlie PARKER tout en y insufflant les inspirations Blues de Miles. On le retrouve d’ailleurs quelques années plus tard sur l’album Milestones, à peine déguisé sous le nom d’emprunt de « Sid’s Ahead ».
« Solar », quant à lui, est selon certains une reprise du morceau « Sonny » composé par le guitariste Chuck WAYNE dans les années 40. Ce qui est certain en tout cas, c’est que la version de Miles DAVIS s’est vite imposée comme un standard du bop et a été reprise par quelques grands noms comme Chet BAKER ou Bill EVANS. Il reprend, comme « Ornithology » de Charlie Parker et « Satelite » de John COLTRANE, les mesures du standard « How High the Moon ». C’est un bop solaire (le bureau des plaintes contre les jeux de mots pourris sur Forces Parallèles est ouvert du lundi au vendredi de 08h à 08h02) de la même qualité que « Walkin’ », quoique sa durée plus courte oblige les musiciens à être plus concis et de ce fait plus percutants. Mais si ce morceau est resté célèbre auprès des fans du trompettiste, c’est parce qu’un extrait de sa mélodie a été retranscrit sur la tombe de Miles en son hommage.
Mais passé ces deux titres, il devient vite apparent que Walkin’ n’a en fait pas grand-chose à offrir. Les autres morceaux sont des reprises des années 40, allant jusqu’en 1928 pour « Love Me or Leave Me », passés à la moulinette Bop de Miles : c’est fin, ça s’écoute sans fin, mais ça ne comblera pas votre faim. C’est même difficile de le comparer aux autres compilations déjà abordées puisqu’il n’est ni meilleur ni moins bon que le reste, mais dans la même ligne.

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Miles DAVIS
E.sp. (1965)
Bijou bien caché.




MOON HOOCH
Life On Other Planets (2020)
Sea, sax and sun.


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Miles Davis (trompette)
- J.j. Johnson (trombone)
- Lucky Thompson (saxophone ténor)
- David Schildkraut (saxophone alto)
- Horace Silver (piano)
- Percy Heath (contrebasse)
- Kenny Clarke (batterie)


1. Walkin'
2. Blue'n'boogie
3. Solar
4. You Don't Know What Love Is
5. Love Me Or Leave Me



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod