Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK ITALIEN  |  REMIX/ARRANG.

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Alan Simon

ZUCCHERO - Oro, Incenso & Birra (30 Years) (2019)
Par MARCO STIVELL le 7 Décembre 2019          Consultée 1261 fois

Ne pas célébrer, en ce mois de juin 2019, le 30ème anniversaire de l'album pop-rock italien le plus vendu dans le monde entier, d'abord dans son propre pays (2 millions de copies sur une population de 56 à l'époque, ce n'est tout de même pas rien !) aurait été une erreur. Sous forme de digipack dépliable, avec des photos inédites, la réédition d'Oro, Incenso & Birra est à la fois simple et suffisamment généreuse pour le prix pratiqué (20 euros).

Trois disques, dont deux versions de l'album : l'italienne et l'internationale. L'une comme l'autre sont différentes de la version CD la plus connue, avec "Senza une Donna" (duo ZUCCHERO/Paul YOUNG) en bonus. Sur l'italienne, qui s'en rapproche le plus, "Libera l'Amore" est placée à la fin, ce qui est parfaitement regrettable car ce morceau spécialement composé par Ennio MORRICONE, si différent du reste, formait une bien jolie transition entre "Madre Dolcissima" et "Diavolo in Me", sans parler du fait de garder "Diamante" pour un final parfait.

La version internationale est bien étrange. C'est en réalité un mélange d'Oro, Incenso & Birra - dont l'ordre est complètement chamboulé ! -, avec des morceaux en moins ("Libera l'Amore") ou des transformations en anglais : "Iruben Me" devient "You're Losing Me", "Mama" en anglais remplace "Madre Dolcissima", la même version qui a été reprise en compagnie de Johnny HALLYDAY il y a quinze ans, en 2004.

Plus étonnant demeure le choix d'avoir voulu rajouter, en plus de "Senza una Donna", d'autres morceaux de l'album précédent, Blue's (1987). Pour "Dunes of Mercy" ("Dune Mosse" au départ), je peux comprendre parce qu'il y avait Miles DAVIS et qu'on voulait alors capitaliser sur une reconnaissance plus large de ZUCCHERO à travers le monde. Pour "You've Chosen Me" ("Hai Scelto Me") et surtout "Solo una Sana...", qui fait doublon par rapport à "Il Mare..." dans le ton sulfureux et l'emploi de la chorale adventiste (et du titre à rallonge), j'ai plus de mal à comprendre...

Même si la version italienne est à favoriser, cela ne doit rien enlever à la qualité de la musique finale, ni à celle des rares démos proposées. Toutes les chansons de la bombe discographique de 89, sauf "A Wonderful World", sans doute venu à la dernière minute pour faire intervenir Eric CLAPTON, et bien sûr "Libera l'amore", décidément... Il aurait été d'autant plus dur de faire intervenir le magicien MORRICONE sur des morceaux que ZUCCHERO a d'abord faits tout seul !

Il explique dans les notes qu'il avait un abri de jardin dans lequel il a vécu pendant plus de six mois à Avanza, nord-ouest de la Toscane, en attendant que sa maison soit terminée. À côté de son lit, il a mis son matériel, un enregistreur 2 pistes Sony (offert par son oncle), un micro, un piano, un synthé Korg et une boîte à rythmes Roland TR-808.

Les démos sont donc l'occasion d'entendre les futurs tubes massifs, composants du premier best-of de l'artiste, dans leur plus simple apparat, et c'est très intéressant, car on sent que l'ossature était déjà là. Peu de choses ont véritablement été changées, on pense notamment au riff basique de "Diavolo in Me" dont on a certainement voulu ensuite (et "on" s'appelle aussi bien ZUCCHERO Fornaciari que Corrado Rustici) qu'il ressemble moins à celui de "Il Mare...", à "Overdose (d'Amore)" qui a été légèrement accéléré au final. Les suites harmoniques/d'accords sont déjà là, les mélodies aussi, pour toutes les chansons. Bien sûr, les structures ont été revues, mais certaines rythmiques, même programmées ("Nice che Dice") sont restées telles quelles.

Et puis c'est rare d'entendre ZUCCHERO à un tel niveau de musicalité, avant Chocabeck (2010). Il se débrouille plutôt bien dans l'agencement des sons, claviers comme machines. On se rend compte combien il a dû être influencé par le rap des années 80 pour "Il Mare..." notamment. Quant à la voix, elle n'est pas à son plus fort car très tâtonnante dans les textes pas encore écrits. C'est de l'improvisation presque pure et, de façon très étonnante, ce yaourt est anglais avant toute chose !

Le plaisir demeure, et ne parlons pas de l'album original qui, tout comme l'international, s'est vu remasteriser au studio Fonoprint de Bologne (retour en Emilie-Romagne !) par Maurizio Biancani, assisté de Enrico Capalbo. Déjà à l'époque, tout semblait explosif et fourmillant de détails, mais ce lustrage du son apporte un bon petit plus au niveau chaleur, gestion des fréquences médium et de rythmiques devenues moins sèches, par rapport à la première édition CD.

C'était déjà un bonheur d'écouter et réécouter Oro, Incenso & Birra, symbole d'un ZUCCHERO à son apogée, de pousser le volume à fond et de chanter avec lui à tue-tête, d'attendre frénétiquement chaque intervention de guitare, de clavier, de batterie ; de se prendre la basse de Polo Jones dans la figure sur le début de "Diavolo in Me", le sax de feu Clarence "Big Man" Clemons sur le torride "Il Mare...", les choeurs célestes de "Diamante"... Ça l'est toujours, pour une poignée d'euros et pour quelques jouissances de plus ! La classe italienne.

Conformément au désir évoqué dans la première chronique de cet album, chers usagers de l'A7, en ce vendredi 6 décembre au soir d'embouteillages monstres entre Marseille et Lançon-Provence, j'espère vous en avoir bien fait profiter ! Signé Marco Stivell.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


Phil COLLINS
Testify (2002)
Sous-estimé




ZUCCHERO
D.o.c (2019)
Encore un bon coup de chapeau !


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


- version Originale Remasterisée
- version Internationale Remasterisée
- démos
1. Overdose (d'amore)
2. Nice (nietzche) Che Dice
3. Il Mare Impetuoso Al Tramonto Salì Sulla Luna E Di
4. Madre Dolcissima
5. Diavolo In Me
6. Iruben Me
7. Diamante



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod