Recherche avancée       Liste groupes



      
INDIE POP / NEW WAVE  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Colin Newman , Bruce Gilbert

WIRE - A Bell Is A Cup... Until It Is Struck (1988)
Par STREETCLEANER le 27 Février 2020          Consultée 983 fois

Avec son cinquième album, A Bell Is A Cup… Until It Is Struck, WIRE franchit une autre dimension, il joue ici dans la cour des grandes formations comme The SMITHS ou ECHO & THE BUNNYMEN mais ne connaîtra toutefois pas le succès de celles-ci. Quelle injustice ! Mais la vie est ainsi faite… Si j’évoque ces deux groupes ce n’est pas parce qu’il s’agit d’une musique identique à ce qu’ils faisaient alors mais parce que cet album est à même de conquérir leurs publics.

Cet album n’est fait que de chansons et quelles chansons ! A Bell Is A Cup… est un formidable album de pop-rock / new wave, sans agressivité, sans côté expérimental ou bruitiste (juste esquissé sur le dernier titre « A Public Place »), et aux mélodies particulièrement soignées et attachantes. On sent qu’ici tout est travaillé dans une direction : nous transporter dans les atmosphères les plus séduisantes possibles ; et quelle réussite, plus jamais WIRE n’atteindra une telle perfection et un tel niveau d’harmonie dans la construction de ses pop songs ! Cet album pourrait même être un best of de WIRE de la décennie et on n’y trouverait rien à y redire. Et plus on écoute cet album plus on le trouve vraiment exceptionnellement réussi.

Newman aborde le chant d’une manière presque détachée, toujours élégante, et avec retenue ; on côtoie parfois le néo-romantisme des SMITHS, bien qu’il faille le rappeler Newman ne chante évidemment pas comme Morrissey, ce dernier étant plus expressif (il ne fait pas de doute que Morrissey est un plus grand chanteur que Newman)… Toutefois Newman sait nous charmer en laissant traîner sa voix ; ce néo-romantisme est perceptible notamment dans les superbes « Free Falling Division » et « The Queen Of Ur And The King Of Um », noyé dans les guitares et claviers cristallins. Ce dernier titre rivalise sans problème avec ce que, par exemple, les SMITHS ont fait de meilleur. Et « Kidney Bingos » est probablement le morceau où les intonations de Newman côtoient au plus près celles de Morrissey.

Les instruments sont souvent enveloppés d’effets de chorus et de réverbération donnant à l’ensemble un côté dream pop (« Silk Skin Paws », « A Public Place ») qui peut rappeler les atmosphères de COCTEAU TWINS. Les guitares et claviers sonnent très new wave. Les arrangements sont particulièrement bien trouvés, tels dans le groovy « The Finest Drops » où la guitare dialogue à merveille avec le chant de Newman alors qu’interviennent dans la foulée des claviers majestueux.

L’album est parcouru d’harmonies vocales overdubbées qui flattent généreusement les oreilles (« The Finest Drops », « Silk Skin Paws », « Kidney Bingos »…) ; c’est probablement dans la chanson « Follow The Locust » que ces effets appuyés font le plus mouche lorsque Newman chante de sa voix grave « I can't wait to see the doctor ». La rythmique accrocheuse de ce titre, cette voix soutenue si habilement par les claviers, ses instrumentations... tout en fait un formidable titre… « Follow The Locust » est un titre à réévaluer, et dire qu’il ne figure même pas dans la compilation 1985-1990 : The A List…

Toutes les chansons de cet album sont marquantes, en cela A Bell Is A Cup… est une réussite indéniable ; on pourrait citer bien sûr le plus rock « It's A Boy », l'énigmatique « The Boiling Boy » noyé dans la réverbération ou le single « Kidney Bingos ». Si peut-être un titre devait être jugé en deçà choisirait-on « Come Back In Two Halves » qui n'en demeure pas moins un très bon titre.

A Bell Is A Cup… Until It Is Struck est un grand album de pop-rock, un album de la décennie et pourtant complètement ignoré, un peu comme un trésor à portée de main qu'on aurait manqué. Il y a toujours une part de mystère dans l'art ; et là, sur cet album, il se trouve que tout a parfaitement fonctionné et que les planètes se sont alignées. WIRE ne fera jamais aussi bien, jamais il ne tutoiera d'aussi près la perfection. Le meilleur album de WIRE et un grand album de pop/rock music tout simplement. Et souvenez-vous en : plus vous l'écouterez plus vous le trouverez fantastique.

Note : 4.5/5.

A lire aussi en PUNK-ROCK par STREETCLEANER :


SLEAFORD MODS
Divide And Exit (2014)
Fuck off!




KILLING JOKE
The Gathering 2008 (2009)
Live indispensable avec line-up originel


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Colin Newman (chant, guitare, divers)
- Bruce Gilbert (guitare, divers)
- Graham Lewis (basse, divers)
- Robert Gotobed (batterie)


1. Silk Skin Paws
2. The Finest Drops
3. The Queen Of Ur And The King Of Um
4. Free Falling Divisions
5. It's A Boy
6. Boiling Boy
7. Kidney Bingos
8. Come Back In Two Halves
9. Follow The Locust
10. A Public Place



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod