Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2020 Firewind
 

2002 Between Heaven And He...
2003 Burning Earth
2005 Forged By Fire
2006 Allegiance
2008 The Premonition
  Live Premonition
2010 Days Of Defiance
2012 Few Against Many
2013 Apotheosis - Live 2012
2017 Immortals
2020 Firewind

FIREWIND - Firewind (2020)
Par GEGERS le 30 Mai 2020          Consultée 780 fois

Lorsqu’un groupe donne son nom à un de ses albums, c’est soit qu’il s’agit de sa première réalisation, et que son identité n’a alors fait l’objet que d’une seule manifestation, soit qu’il souhaite frapper un grand coup et marquer les esprits. Balancer un album sans nom, c’est dire "Voici qui nous sommes et ce qui nous définit". Le premier Black Sabbath, le Metallica de 1991, Le Rammstein de 2019, autant d’exemples auxquels il faut désormais ajouter le Firewind de 2020. Je vous avouerais bien que, en monomaniaque de SCORPIONS, je connais essentiellement de ce groupe, grec d’origine, l’anecdote liée à son nom, puisque Gus G, tête pensante du combo, s’est inspiré d’un des albums d’une influence majeure pour lui, le guitariste Uli Jon Roth, pour baptiser son groupe. FIREWIND donc, et un premier album sur lequel figure une reprise du "Pictured Life" des SCORPIONS, preuve supplémentaire d’une allégeance et d’une filiation évidente.

Plus de 20 ans après ses débuts, et alors que la valse des chanteurs a placé derrière le micro le rugueux et compétent Herbie Langhans (SINBREED), FIREWIND nous revient donc avec un album sans titre. Si c’est à ce neuvième album que revient la tâche de définir l’identité actuelle du groupe, alors voici une tâche accomplie sans coup férir. La musique de FIREWIND, résolument ancrée dans une tradition heavy metal "à la teutonne", ne s’encombre que modérément de claviers et d’arrangements superflus, pour laisser tout son espace d’expression au mariage entre les guitares affutées de Gus G et la voix puissante, taillée à même la roche, de Herbie Langhans. Visiblement, le groupe fait ici preuve d’une certaine intransigeance et d’une volonté de simplifier son propos, réduisant le rôle des claviers et renouant avec des racines issues des années 80, qu’il tire semble-t-il un peu plus ardemment que sur ses réalisations précédentes.

Il est vrai que, si cet album de 2020 peut évoquer un ACCEPT nouvelle mouture par la force de ses riffs et ses cavalcades endiablées ("Orbitual Sunrise"), l’ensemble transpire également le hard/heavy des années 80, la musicalité de certains morceaux pouvant évoquer l’univers de DIO ("Overdrive"), ou celui de SAXON ("Longing to Know You"). Force est de reconnaitre que ces influences, aussi prestigieuses soient-elles, se voient effacées par le bonheur pur d’écouter et d’apprécier cet album pour ce qu’il est. Car héritier ou non de l’âge d’or du heavy Metal, FIREWIND sait proposer une musique résolument moderne, et surtout un mélange parfaitement dosé entre agressivité et sens de la mélodie. Le soin apporté aux refrains transforme l’écoute de ces 11 titres en un intense plaisir, puisque l’on se voit happé, littéralement, par l’énergie percutante de "Devour", par l’aspect tubesque de "Rising Fire" (et son solo particulièrement enivrant de dextérité), ou encore par un sens remarquable de la composition qui fait de "Break Away" un titre épique particulièrement savoureux.

Il faut bien reconnaître, allez, une très légère baisse de régime sur la deuxième moitié de l’album. Il y a pourtant, là encore, matière à se repaitre de ce heavy metal énergique de féroce. "Perfect Strangers", musclé, se fait intense du début à la fin, et son invariabilité donne naissance à un titre compact et efficace. "All My Life", plus passe-partout, ressemble il est vrai à ces titres que les compositeurs-mercenaires du label Frontiers composent par dizaines chaque année, mais ce léger faux-pas se voit bien vite oublié, puisque lui succède un "Space Cowboy", 100% hard rock, fun et irrésistible.

Du coup, ce nouvel album de FIREWIND prend des allures de manifeste. Un manifeste en faveur d’un heavy metal mêlant à merveille tradition et modernité, agressivité et efficacité des refrains. On ressort des différentes écoutes avec la savoureuse impression que FIREWIND a tout compris, en ne sabrant pas la virtuosité au profit d’une accessibilité souvent simpliste, mais en ménageant la chèvre et le chou et en parvenant à doser parfaitement les différentes facettes de sa personnalité. Entre un "Kill The Pain" qui peut rappeler le "Teutonic Terror" d’ACCEPT, et un "Longing to Know You" qui évoque la tendresse de certaines ballades de SAXON, il y a finalement tout un univers que FIREWIND explore avec talent et sans complexes. Un album très réussi.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SCORPIONS
Acoustica (2001)
Vivant et en acoustique




SCORPIONS
World Wide Live (1985)
Les scorpions inventent le distributeur de tubes


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Gus G. (guitare)
- Herbie Langhans (chant)
- Petros Christo (basse)
- Jo Nunez (batterie)


1. Welcome To The Empire
2. Devour
3. Rising Fire
4. Break Away
5. Orbitual Sunrise
6. Longing To Know You
7. Perfect Stranger
8. Overdrive
9. All My Life
10. Space Cowboy
11. Kill The Pain



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod