Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROG HEAVY  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


TEMPEST [UK] - Living In Fear (1974)
Par LE KINGBEE le 23 Juin 2020          Consultée 172 fois

En préambule, il s’agit ici du groupe anglais de Jon HISEMAN. Un autre groupe du même nom basé en Californie existe. Ce dernier propose un répertoire orienté sur un mélange de Prog Hard tendance celtique. Mon collègue Gegers s’est déjà attaché à cet homonyme et vous en parle beaucoup mieux que je ne le ferais. Hormis leurs noms, ces deux combos n’ont rien de similaires, le groupe d’Adolfo LAZO tourne toujours actuellement et reste le propriétaire d’une épaisse discographie à contrario des anglais. Un autre groupe basé en Floride se produit depuis les sixties sous le nom de TEMPESTS. Enfin, le groupe suédois EUROPE dispose dans sa line-up du chanteur Joey TEMPEST.

Gerry Bron, patron du label Bronze Records décide qu’il est grand temps de renvoyer TEMPEST en studio, avant que le groupe ne se prenne la grêle ou qu’il finisse englouti dans une tornade. Il faut dire que du quatuor du départ, il ne reste plus que le batteur Jon HISEMAN et la bassiste Mark CLARKE, soit une section rythmique au complet. Le chanteur Paul WILLIAMS quitte le navire en juin 73, suivi un mois plus tard par l’excellent guitariste Alan HOLDSWORTH. Les deux musiciens se produiront ensemble à l’orée des eighties avec quatre albums à la clé. Pour les remplacer, HISEMAN, le véritable patron du groupe, fait appel à Ollie HALSALL, un guitariste vibraphoniste ayant joué au sein du groupe PATTO. Si TEMPEST a perdu lourd avec ces deux départs, la formule en power trio revient en réalité à ce qu’HISEMAN voulait produire dès le départ : du Prog Heavy avec des touches Jazzy et la formule en trio correspondait selon lui bien mieux à cette mouvance.

Paradoxalement si les textes ne brillent guère par leur originalité, le batteur n’ayant jamais été un grand parolier, il ne signe ici qu’un seul titre, c’est au niveau de la densité et de l’énergie que ce second jet se démarque du premier. C’est avec un Rock bien lourd que s’ouvre l’album avec "Funeral Empire" titre pouvant évoquer CAPTAIN BEYOND ou The GOOD RATS. Le titre sera repris avec une certaine verve par le groupe suédois VOJD. TEMPEST nous délivre une bonne déferlante avec "Paperback Writer", standard des Fab Four gravé lors des sessions de Revolver. Nul doute que sur ce titre pourtant sage des BEATLES que la première préoccupation du trio soit d’en découdre. Une reprise qui se révèle beaucoup moins godiche que celles des BEE GEES ou de Kris KRISTOFFERSON. On signalera au passage que Joël DAYDE en fera une version bien vitaminée. Cocorico ! Le départ d’HOLDSWORTH a poussé Mark Clarke à arrondir sa basse, "Stargazer"* avec son chorus groovy et le son d’un Moog à coloration Jazzy Funky accroche bien l’oreille. Ken HENSLEY, futur membre du HEEP reprendra le morceau. Morceau le plus long du disque, "Dance To My Tune" s’inscrit comme une suite du titre précédent, la guitare et les claviers d’Ollie HALSALL se montrant cette fois plus agressifs et psyché.

La face B s’ouvre sur un Prog coloré d’une légère teinture Blues avec une excellente combinaison piano guitare en milieu de disque. "Yeah, Yeah, Yeah" combine Prog et Rock lourd avec pour particularité une étonnante flambée de chœurs. La guitare acoustique qui ouvre "Waiting For A Miracle" ne laisse aucun doute sur son créateur, le gaucher Ollie HALSALL nous balance ici un petit Prog Psy qui peut rappeler par certains côtés TRAFFIC. C’est une troisième compo du tandem Mark Clarke/Susie Bottomley qui vient clore le disque avec "Turn Around", un Rock plus Hard que Prog, qui nous offre une grosse partie de gratte en milieu de disque. Le rythme s’inscrit plus dans la lignée de CREAM ou de MOUTAIN.

Ce second et dernier disque de TEMPEST édité en avril 1974 allait marquer la fin d’une aventure. En dehors de plusieurs concerts programmés de longue date, ce disque ne bénéficiera que d’une promotion minimale avec la parution d’un unique single regroupant "Stargazer" et "Paperback Writer". N’ayant pas véritablement su se positionner entre le Prog, le Hard et le Jazz Fusion, à l’instar de nombreuses formations du début des années 70, Jon HISEMAN et ses deux partenaires mettront fin à leur collaboration au début de l’été. HISEMAN allait réactiver son ancienne formation en créant COLOSEUM II. Malgré une face A qui méritait à notre sens une meilleure considération, ce disque au titre peut être trop prophétique vient grossir l’énorme production Rock Prog anglaise sans en émerger. Si la face A pouvait prétendre à un petit 4, la face B vient faire descendre la note du disque avec un vilain 2, d’où un 3 comme note finale.

Les deux premiers disques de TEMPEST ont été réédités sur un CD par Sequel en 1990. En 2005, Sanctuary sortait sous forme de double CD les deux premiers vinyles agrémenté d’un second CD constitués de deux inédits et de sept faces enregistrées lors d’un show radio pour la BBC.

⃰ Titre homonyme à celui de RAINBOW.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par LE KINGBEE :


NEKTAR
Remember The Future (1973)
Une pépite de rock prog cosmic seventies.




Steve HILLAGE
Motivation Radio (1977)
Rock prog psy mid 70's. un must!


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Ollie Halsall (chant, guitare, synthétiseur, piano)
- Jon Hiseman (batterie)
- Mark Clarke (basse, chant)


1. Funeral Empire
2. Paperback Writer
3. Stargazer
4. Dance To My Tune
5. Living In Fear
6. Yeah Yeah Yeah
7. Waiting For A Miracle
8. Turn Around



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod