Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD-BOP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


BLAKEY & THE JAZZ MESSENGERS - Just Coolin' (2020)
Par DERWIJES le 13 Septembre 2020          Consultée 114 fois

Après Thelonious MONK, John COLTRANE et Miles DAVIS, voilà qu’Art BLAKEY est de retour aux rayons nouveautés de tout bon disquaire. Eh oui, Art a beau être parti jammer avec Keith MOON et John BONHAM depuis déjà trente ans, grâce à la magie de l’archivage, il revient d’entre les morts ! En même temps, ces jazzmen sont du pain béni pour les maisons de disque. Ils ont tellement enregistré, que ce soit en public ou en studio, qu’il n’y a qu’à se pencher pour ramasser une poignée d’enregistrements inédits qui dormaient depuis quelques décennies dans des cartons. C’est pratique, on a juste à payer les ayants-droits et un ingé son. Même pas besoin que ça soit vraiment inédit, vous remasterisez un vieux live à la qualité pourrie, vous dites que c’est tout beau tout neuf, et hop ! même les concessionnaires de voitures ne font pas mieux. Qui plus est, ça fait de la place dans les cartons !

Trêve de médisances, on ne va quand même pas se plaindre d’avoir un enregistrement daté du 08 Mars 1959 enregistré par le grand Rudy VAN GELDEN. Non seulement, on a le meilleur producteur du jazz, le gars qui vous mettait les JAZZ MESSENGERS au milieu de votre salon, mais en plus on a une équipe du tonnerre avec Hank MOBLEY au saxophone, Lee MORGAN à la trompette, Bobby TIMMONS au piano et Jymie MERRITT à la contrebasse. C’est un line-up de transition, après le départ de Benny GOLSON, qui changera vite avec l’arrivée de Wayne SHORTER.
Il n’y a pas de raisons non plus d’être déçu par les compositions : on ne le mettra pas dans le Top 10 de leurs meilleurs albums, mais ce n’est quand même que du tout bon tout bio. Mauvais choix dans l’ordre de la tracklist par contre, "Hipsippy Blues" et "Close Your Eyes" auraient dû être placées au milieu où à la fin du disque. C’est assez mou, pas vraiment excitant, et les avoir au début donne une mauvaise première image au disque On n’a presque pas envie d’aller plus loin, mais ce serait passer à côté des compositions inédites "Jimerick" et "Quick Trip" qui elles rehaussent l’intérêt avec leurs rythmes plus marquées. Là, le voilà le hard-bop que l’on attend d’un disque des Jazz Messengers ! Il faut que ça tape, il faut que ça claque, que ça balance, et ça ne déçoit pas ! Bon, c’est vrai qu’à côté "M&M" et "Just Coolin’ " ont l’air bien sages, mais ne les oubliez pas, elles sont aussi très bien.

Deux morceaux excellents et deux morceaux bons. On est sur une bonne moyenne. Classique, mais efficace, voilà encore la meilleure manière de le résumer. Il n’y a rien de novateur là-dedans, mais quand on est un bon artisan même le plus simple mérite d’être écouté. Si Blue Note à encore des cartons à vider, qu’ils ne se gênent surtout pas.

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Paul DESMOND
Bridge Over Troubled Water (1970)
Très bel hommage.




Art BLAKEY & THE JAZZ MESSENGE
Drum Suite (1957)
Comme un air de Voodoo.


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Art Blakey (batterie)
- Hank Mobley (saxophone)
- Lee Morgan (trompette)
- Bobby Timmons (piano)
- Jymie Merritt (contrebasse)


1. Hipsippy Blues
2. Close Your Eyes
3. Jimerick
4. Quick Trick
5. M&m
6. Just Coolin'



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod