Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1992 Body Count
1994 Born Dead
1997 Violent Demise: The L...
2006 Murder 4 Hire
2014 Manslaughter
2017 Bloodlust
2020 Carnivore
 

- Style + Membre : Ice-t

BODY COUNT - Carnivore (2020)
Par ERWIN le 10 Février 2021          Consultée 516 fois

Au cas où les metaleux se poseraient la question, non ! Tracy Marrow n'a toujours pas repris le cours de sa carrière de rappeur. Etonnant que l'acteur privilégie dorénavant l'aspect rock de sa musique au détriment du Hip Hop, ce n'est pas si évident, ICE-T a toujours aimé la musique couillue, mais laisser ainsi tomber ses premières amours, le rap gangsta n'y gagne pas pour sur ! D'ailleurs cela faisait trois longues années que le désormais sexagénaire – pas moyen de le dire autrement sorry, Tracy ! - artiste n'avait pas mis le pied en studio sérieusement. Même si BODY COUNT reste une machine de guerre bien huilée, ses récentes sorties n'ont pas vraiment cassé la baraque.

Premier constat un brin alarmant, Earnie C, pape des compos du combo californien n'est pas aux crédits de l'album. Damned ! Pourtant le gaucher trapu est bien de la partie, mais il a laissé ses sbires aux commandes de la créativité pour cette fois. Pour le titre, ce n'est pas un hommage à Peter Steele, mais bien un petit salut aux vegans à qui ICE lance un tonitruant mais sympathique "Fuck You", à l'image de l'esthétique pochette...

Premier single lancé sur les ondes, l'éponyme "Carnivore" présente les influences pêle-mêle de PANTERA – beaucoup de syncopes - et des scènes aujourd'hui les plus extrêmes du metal, avec beaucoup de lourdeur et un ICE-T qui n'a pas oublié son flow, loin s'en faut, Earnie au solo n'est pas en reste. Sans doute un des futurs classiques du groupe en Live. Le second "Bum-Rush" continue de défoncer sa mère, et le ton d'ICE-T sur ce titre particulier explique finalement le fait qu'il ait laissé tomber son cher Rap. Le flow accusateur de l'icône du gangasta rap résonne avec puissance sur ce titre qu'il domine de ses larges épaules de MC, c'est à nouveau très rentre dedans.

Beaucoup de featuring ! Le chanteur de POWER TRIP Riley Gale nous rejoint sur la terrible et thrashy "Point The Finger", du très gros son pour des oreilles bien averties, un vrai petit plaisir coupable ! Quelques arpèges isolés introduisent "Another Level", qui sur un rythme presque doom, permet à ICE de placer un flow digne de la grande époque. Un très joli refrain chanté par le hurleur de HATEBREED Jamey Jasta emprunte pas mal au New Metal, on n'est pas si loin que cela de LIMP BIZKIT ou LINKIN PARK, mais finalement ces groupes doivent tant à ICE-T, n'est-ce pas la quadrature du cercle ? Encore un featuring remarquable avec la présence d'Amy Lee, la chanteuse d'EVANESCENCE sur "When I'm Gone". Tracy est bien énervé, tout renfrogné, et la jolie brunette apporte son coté lyrique habituel dans le superbe refrain et un bridge de qualité pour ce qui est probablement le meilleur moment de cette livraison sans nuances.

Et sinon du thrash mais oui ! On part à 100 à l'heure pour un titre qui évoque SUICIDAL TENDENCIES, "Thee Critical Beakdown" nous replonge dans un thrash de superbe extraction. ICE-T n'a pas encore vendu son âme de musicos au diable, quelle déflagration, nous sommes vraiment au sommet du genre ! Cette fois, les mânes de SLAYER sont convoqués sur "The Hate Is Real", incroyable ! Que se soit dans les portions mid tempos ou quand la vitesse devient guerrière, la justesse reste de mise, les choeurs déchirent et ICE-T détruit tout sur son passage. "No Remorse" n'est certes pas la reprise de METALLICA mais est toute aussi directe, comme un bon direct dans la tronche, avec la même efficacité.

Et de la reprise ! Un petit hommage à son pote Lemmy et la tête à moteur en reprenant un de leurs plus grands succès, cette version de "Ace Of Spades" ne peut évidement pas se comparer avec la classique regroupant le légendaire trio londonien. Mais pour le coup, Tracy adapte presque le phrasé de Lemmy tout du long, jusqu'à la gratte d'Earnie qui sonne presque telle celle de Fast Eddie Clarke. Enfin, "Colors – 2020" est bien sur la reprise de son premier classique... Enfin plutôt de son premier vrai succès il y a 32 ans ! Cette nouvelle version rampante fait bien l'affaire, on reste dans la défonce auditive, tout ceci est bien agréable.

Je suis surpris, je ne m'attendais pas à tant de qualités 28 ans après avoir découvert le groupe BODY COUNT. Mais il faut reconnaître le savoir-faire du groupe, parfaitement en place malgré la multitude de décès et de difficultés en tous genres. Pa un seul instant faiblard et ICE-T au sommet de son art, à plus de 62 piges, voilà qui n'est pas courant ! EN principe passé un certain âge, les chanteurs perdent un peu de leur superbe. Mais Tracy Marrow n'est pas un mec comme les autres, je regrette son silence de rappeur, mais ne peut que me féliciter de sa carrière de rockeur. C'est un quatre indéniable, le premier depuis le premier album, il faudra juste voir avec le temps s'il est encore meilleur que ce dernier.

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


ROSE TATTOO
Pain (2002)
La résurrection des bad boys




LED ZEPPELIN
I (1969)
Krakatoa

(+ 4 kros-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Ice-t (chant)
- Earnie C (guitare)
- Juan Of The Dead (guitare)
- Vincent Price (basse)
- Iii Will (batterie)


1. Carnivore
2. Point The Finger
3. Bum-rush
4. Ace Of Spades
5. Another Level
6. Colors – 2020
7. No Remorse
8. When I'm Gone
9. Thee Critical Beakdown
10. The Hate Is Real



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod