Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Flaming Lips & Tom Jones

Tom JONES - Love Machine (1976)
Par ERWIN le 23 Mars 2021          Consultée 166 fois

Il fallait s'y attendre, malgré son statut de star internationale, le contrat avec Decca s'est arrêté et voilà le manager Gordon Mills contraint de monter son propre label pour s'occuper de son poulain. C'est ainsi que cette seizième offrande sort sous le label Mamm. D'ailleurs, vous tous adorateurs des fameuses seventies, vous avez vu la tête de la pochette ? Et après, on se gausse des années 80 ! Bref, la situation n'est pas au mieux pour notre Tom, uniquement sauvé de la relégation des soirées du vendredi soir au pub par sa fan base féminine. Non mais quelle touche !

Nous débutons avec une ambiance digne du paquebot de la croisière s'amuse, pour faire le lien avec ma dernière chronique. "Guess You Know Me Girl" est donc un mid-slow à l'atmosphère disco pop. Tom y chante bien, comme toujours, mais la composition reste moyenne. Le titre éponyme a un bon look, un riff de gratte et une ambiance funky pop de belle allure. "Love Machine" n'a rien de moche et se présente comme un tube de dance de l'époque. Il devait tourner en boîte, mais oui !

On retourne toutefois à l'authenticité avec "Spread Your Love On Me" écrit par Mac DAVIS, où le chant bien habité de Tom emporte la décision malgré des arrangements un peu chargés. Et puisqu'on en parle, "Greenwood Mississippi" sonne funky blues pour de vrai mais oui ! C'est bien roots et Tom ne démérite en aucune manière. Le country made in Nashville, "One Man Woman" n'a rien de déshonorant et le petit rythm'n'blues de "Our Love" lui permet de célébrer la patience vertueuse de son épouse.

Plusieurs slows extrêmement sucrés sont de la partie, à débuter par "We Had It All" de Waylon JENNINGS, écrit pour les ménagères de moins de cinquante ans et les faire pleurer en soupirant d'aise. Les orchestrations sont seventies à donf. Nous connaissons déjà la "sublime" "Memories Don't Leave Like People Do", on n'en reparle pas. Mid-slow axé roucoulade, "Ooh Baby" ne provoque que peu de réaction d'un auditoire qui s'ennuie ferme et "Don't leave Me In The Morning" est un slow larmoyant de la pire espèce. Hélas, on continue vers la countrypolitan très variétisante sur "Take Me Tonight", et encore par la grâce de quelques arpèges de guitare. Dérangeante se révèle meilleur que son prédécesseur

Soyons justes, cet opus à la couverture pourtant digne des plus kitsch est légèrement meilleur que le précédent, plusieurs titres nous sauvent de la noyade. De là à affirmer qu'il s'agit d'un album recommandable, il y a un abîme que je ne franchirai pas. Même les pires aficionados de dance music des samedis soirs n'y trouveraient pas leur soul. Je dois donc me résigner à stagner sur la note la plus basse pour l'immense Tom JONES, dont la carrière n'est pas encore au plus bas. Et non !

A lire aussi en POP par ERWIN :


Lisa Marie PRESLEY
Storm And Grace (2012)
Le talent serait héréditaire ?




POW WOW
Regagner Les Plaines (1992)
Le chat à cappella


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Guess You Know Me Girl
2. Ooh Baby
3. We Had It All
4. Spread Your Love On Me
5. Home Town
6. Love Machine
7. Memories Don't Leave Like People Do
8. One Man Woman
9. Our Love
10. Don't Leave Me In The Morning
11. Greenwood Mississippi
12. Take Me Tonight



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod