Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 Rising Force
1985 Marching Out
1986 Trilogy
1988 Odyssey
1989 Trial By Fire: Live In L...
1990 Eclipse
1992 Fire And Ice
1994 The Seventh Sign
  I Can't Wait
1995 Magnum Opus
1996 Inspiration
1998 Facing The Animal
  Concerto Suite For El...
1999 Alchemy
2000 War To End All Wars
  Live!
  Anthology 1994-1999
2002 Attack!
  The Genesis
2005 Unleash The Fury
2008 Perpetual Flame
2010 Relentless
2012 Spellbound
2016 World On Fire
2019 Blue Lightning
2021 Parabellum

Yngwie MALMSTEEN - Trilogy (1986)
Par NESTOR le 28 Août 2021          Consultée 778 fois

Avec Trilogy, MALMSTEEN fait évoluer la recette qui l'avait fait connaître et lui avait apporté un début de renommé. Ce troisième album est l'occasion pour lui de mettre en place sa marque de fabrique, ce qui fera la recette de son succès et constituera également une impasse artistique. Cette recette est assez simple. Pour faire un (très) bon album de Malmsteen, il faut :
Point n° 1 : virer le précédent chanteur (ou tout le groupe si on est en forme)
Point n° 2 : concevoir une pochette hideuse (ou simplement ridicule, si vous n’êtes pas en forme)
Point n° 3 : intégrer deux à trois instrumentaux dans lesquels les limites de vitesses sont allègrement ignorées et dans lesquels le Maestro fait étalage de sa technique
Point n° 4 : proposer un savant cocktail musical de Hard FM, de Heavy Mélodique et de Néo Classique

Terminés en effet, la période instrumentale et le style baroque qui prévalaient lors de ses deux premiers opus. Yngwie opte avec son troisième album pour un style un peu plus commercial et, surtout, nettement moins original qu’à ses débuts.
Pour autant, en 1986, le résultat demeure excellent, et assez varié. Aux côtés de titres ouvertement taillés pour les radios ("You Don't Remember, I'll Never Forget", "Fire", "Queen In Love", "Magic Mirror"), nous trouvons en effet des morceaux bien plus Heavy à l'image de "Dark Ages", ou plus speed ("Liar"). Ainsi que des instrumentaux, parmi lesquels le très réussi "Trilogy Suite", qui donne son nom à l’album, se taille la part du lion. Cette diversité dans les morceaux, assez heureuse, donne à l’ensemble un côté très équilibré. A cela, il faut ajouter que la qualité est au rendez-vous, MALMSTEEN parvenant à concilier virtuosité technique et qualité des compositions.

Marc Boals (ex-SAVOY BROWN, ex-TED NUGENT'S BAND, et futur ROYAL HUNT), ne démérite pas au poste tenu précédemment par Jeff Scott Soto. Comme ce dernier, et comme son successeur, John Lynn Turner, il a la particularité d’être passé dans plus de 15 groupes différents tout au long de sa carrière. Une versatilité qui se révèle être un précieux atout lorsqu'on se frotte à cette forte tête de Suédois. Ses aptitudes vocales, il est soprano A5, lui permettent de monter très haut dans les aigus, ce dont il ne se prive pas.
Bien que son style ait considérablement changé depuis Marching Out (1985), Jens Johansson abat quant à lui un travail énorme aux claviers. Exit les parties classiques et les courtes interventions solo durant lesquelles le clavier servait de faire-valoir à la guitare. Johansson est bien plus présent que par le passé. Il intervient désormais de manière bien plus marquée sur les mélodies et la rythmique. La section rythmique, quant a elle, manque un peu de relief et de spontanéité.
Cet album est le dernier composé entièrement par le Suédois volant (à l’exception du projet Concerto (1998)), et à ce titre, il peut être considéré comme étant le disque étalon dans sa carrière. Cette omniprésence du guitariste se ressent en outre au niveau des paroles qui sont assez pauvres et convenues. MALMSTEEN fait montre de sa grande susceptibilité en entamant avec "Liar" (un règlement de compte à l’encontre de son ancien bassiste live, Marcel Jacob, avec lequel il aurait eu de sérieux différents), une série de morceaux à la hauteur de sa maturité et dans lesquels il expose tout le bien dont il pense de Jim Lewis, son Manager ("Crucify" sur War To End All Wars), de John LANDE ("Ship Of Fools" sur Attack !) ou encore de Polydor ("Devil In Disguise" sur Eclipse).

Mais, ne boudons pas notre plaisir. Si MALMSTEEN sombre parfois dans le ridicule, il y a lieu de reconnaître que c'est un grand artiste et que ce Trilogy est un excellent album dans lequel il a su trouver le juste équilibre entre les différentes facettes de son talent : virtuosité, puissance, mélodie, inspiration classique.
La direction prise, qui privilégie ouvertement les compositions commerciales, est très bien négociée et ne nuit aucunement à la crédibilité artistique d'un MALMSTEEN qui signe là son troisième très grand album d'affilée.
Une réussite à posséder absolument !

A lire aussi en METAL par NESTOR :


TESTAMENT
Dark Roots Of Earth (2012)
Testament en mode thrash de luxe




SUICIDAL TENDENCIES
Lights Camera Revolution (1990)
Un condensé de thrash technique et inspiré


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Yngwie J. Malmsteen (guitare, basse)
- Anders Johansson (batterie)
- Jens Johansson (claviers)
- Mark Boals (chant)


1. You Don't Remember, I'll Never Forget
2. Liar
3. Queen In Love
4. Crying
5. Fury
6. Fire
7. Magic Mirror
8. Dark Ages
9. Trilogy Suite Op. 5



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod