Recherche avancée       Liste groupes



      
AVANT-PROG / METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Mr. Bungle, King Crimson, Art Bears
 

 Sleepytime Gorilla Museum (586)
 Mimicry Records (596)

SLEEPYTIME GORILLA MUSEUM - Of Natural History (2004)
Par ONCLE VIANDE le 22 Novembre 2007          Consultée 3304 fois

Sleepytime Gorilla Museum est un groupe en colère et cela se sent. Pour son deuxième album, le gang de San Francisco n’entend pas mollir du genou mais donne à son travail une forme enrichie et nuancée. Il est difficile d’écrire des choses originales sur ses albums tant ils semblent tous sortir de la même matrice. La manière change imperceptiblement, et il faut être immergé dans l’œuvre du groupe pour en noter les évolutions. Pour l’instant, SGM séduit par sa constance, sa cohérence et son autorité, mais n’opère pas de changement inattendu et n’offre ainsi aucune prise au chroniqueur avide de comparaisons. Une formation stable, une progression sans heurts et un univers qui s’installe peu à peu au travers de ses clips assassins, ses artworks naturalistes et son site en perpétuel remodelage. SGM, et cela sera confirmé avec « In glorious times », construit une œuvre plus qu’il ne cherche à explorer ou a surprendre. Il a exposé avec « Grand opening and closing » un matériel suffisamment riche et neuf pour y puiser deux albums sans jamais donner l’impression de se répéter.

« Of Natural History » fait preuve d’un lyrisme nouveau et témoigne d’une maturité d’écriture. La musique respire et se développe plus volontiers en mélodies. Le recours au metal cérébral est moins systématique. Cette souplesse conduit à des titres plus immédiats et surtout plus attachants. « A hymn to the morning star » ou « FC, the Freedom Club » peuvent presque se fredonner sous la douche, ce qui constitue déjà un exploit.
L’album respire aussi dans sa globalité. Les titres sont enchaînés dans des ambiances de réserves naturelles et de bruits d’animaux. La conceptualisation de l’album s’en trouve renforcée, peut-être trop. Les intermèdes naturels sont longs mais contiennent des dialogues nécessaires à la cohérence du récit. L’album adopte la forme d’un reportage ou d’un travail d’investigation. C’est ici que prend toute sa mesure le débat idéologique organisé par le groupe autour de ses thèmes favoris. Plus d’une heure de joutes verbales et d’argumentaire entre Futuristes et Unabombers. Les premiers de prôner l’adhésion aveugle au progrès technique et scientifique, les seconds de lui manifester une hostilité acharnée et jusque-boutiste. L’âne du premier album lance le débat (The Donkey-Headed Adversary of Humanity Opens the Discussion) d’où émergeront quelques sentences croustillantes : “…and let us never forget that the human race with technology is like an alcoholic with a barrel of wine”.
Le son est nourri d’instruments étonnants, du trombone au luth en passant par le banjo, la flûte et le glockenspiel, évoquant les sonorités artisanales de certains folklores primitifs. Cette recherche s’affirme plus que jamais comme une force annexe du groupe, qui parvient à proposer des couleurs subtiles et variées sans perdre sa ligne dure. Ce son n’a résolument rien d’urbain, tournant le dos aux vertus de l’électronique. Il évoque davantage une violence bestiale, les mouvements convulsifs d’une créature en cage.
Pour beaucoup, « Of natural history » marque l’éclosion d’un potentiel que l’on trouvait encore à l’état figé sur « Grand opening and closing ». Une chose est sûre, c’est avec ce recueil détourné des sciences naturelles que SGM a vraiment gagné ses galons auprès d’un certain public. Gageons qu’il ne s’agisse pas déjà de son apogée, mais bien d’une simple étape.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par ONCLE VIANDE :


MR. BUNGLE
Mr. Bungle (1991)
Mr. bungle, a nice guy

(+ 1 kro-express)



CAN
Monster Movie (1969)
Une première livraison sans concession

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- Matthias Bossi (banjo, batterie, chant, xylophone)
- Nils Frykdahl (flûte, guitare, chant)
- Carla Kihlstedt (orgue, guitare, violon, autoharpe, chant)
- Dan Rathbun (basse, trombone, luth, chant)
- Moe Staiano (glockenspiel, percussions)
- Frank Grau (batterie, melodica)


1. A Hymn To The Morning Star
2. The Donkey-headed Adversary Of Humanity Opens The
3. Phthisis
4. Bring Back The Apocalypse
5. Fc: The Freedom Club
6. Gunday's Child
7. The 17-year Cicada
8. The Creature
9. What Shall We Do Without Us ?
10. Babydoctor
11. Cockroach
12. Untitled



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod