Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Guru Guru, Neu!, Anguish [intl]
- Style + Membre : Faust Vs Dälek

FAUST - Punkt. (2022)
Par WALTERSMOKE le 22 Juin 2022          Consultée 288 fois

L’autocitation est une chose détestée et peu défendable, surtout en milieu universitaire, mais je vais quand même m’y plier. Rappelez vous ainsi de ma chronique de 1971-1974, le coffret rétrospective de FAUST sorti en 2021. Qu’y disais-je au sujet de Punkt., album mort-né et sorti au sein dudit coffret ? Ah oui, « il mériterait une chronique à lui tout seul tant il est représentatif du groupe [...] ».

Je ne croyais pas si bien dire.

En 2022, après le tout inédit tout neuf Daumenbruch, voilà donc que Punkt. sort de manière isolée, en tant qu’album à part entière. Une surprise pour les uns, moi inclus, une évidence pour d’autres : dans une perspective archiviste, à partir du moment où l’album a pu être remasterisé et réédité dans une qualité sonore au moins décente, il serait idiot de s’en priver ; et ce d’autant plus que FAUST reste de nos jours un pilier, que dis-je, un monstre sacré du krautrock, et au-delà, du rock expérimental.

Punkt. est donc le vrai-faux 5e album de FAUST, qui aurait dû sortir après IV (1973), le sommet du groupe, considéré à bien des égards comme un pilier légendaire du krautrock tout entier. Inutile de s’appesantir sur des visions dystopiques [1], l’album est suffisamment bon pour se suffire à lui-même et ne pas nécessiter de contexte temporel pour s’apprécier à sa juste valeur. C’est d’ailleurs là une qualité du FAUST de l’âge d’or : même si sa musique accuse le poids des ans et une perte de sa fraicheur [2], elle n’en reste pas moins riche et excitante à écouter.

Punkt. montre avant tout un FAUST qui radicalise un peu son propos. Oubliez ainsi les quelques incursions folk/acoustiques parsemant So Far (1972) et IV, la musique s’oriente clairement vers quelque chose de clairement plus électronique, plus indus… et plus sombre. Le morceau le plus lumineux serait, par défaut, "Schön Rund", avec son piano par moments rêveur, mais engoncé dans une mélancolie générale maladive. Ce n’est pas pour ça qu’on écoute du FAUST, cependant, mais plutôt pour un voyage déjanté et dégénéré au coeur du krautrock. Là, on est servi : "Knochentanz" et sa trompette folle, "Juggernaut" et sa rythmique pachydermique (cohérént), "Morning Land" et son hypnotisme industriel... Au milieu de cet aréopage kraut/indus, seul "Prends ton temps" semble jurer, avec un répétitisme qui cette fois ne fait pas mouche et ennuie beaucoup.

Soyons clair : Punkt., aussi réussi soit-il, n’aura jamais eu la notoriété et encore moins l’influence décisive qu’il aurait pu obtenir s’il était sorti en 1974. FAUST lui-même a eu un parcours suffisamment varié et inventif (quoique pas toujours convaincant) depuis le temps. Et pourtant, l’archive n’en reste pas moins intéressante, voire jouissive par endroits. C’est une marque des grands : même après avoir tout dit, il reste encore de belles choses à découvrir.

[1] : autrement dit : ne refaisons pas l’histoire
[2] : faire des collages musicaux en 1971 était encore subversif, mais aujourd’hui, la technique est d’un banal - sans que ce soit péjoratif, attention

A lire aussi en KRAUTROCK par WALTERSMOKE :


A.R. & MACHINES
Die Grüne Reise (1971)
Matrice lysergique




OUT OF FOCUS
Out Of Focus (1971)
De plus en plus prometteur


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Zappi Diermaier
- Jean-hervé Péron
- Hans-joachim Irmler
- Rudolf Sosna
- Gunther Wüsthoff


1. Morning Land
2. Crapolino
3. Knochentanz
4. Ferlicht
5. Juggernaut
6. Schön Rund
7. Prends Ton Temps



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod