Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY-BLUES  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Jeff Beck Group , Dust
- Style + Membre : Beck Bogert Appice

CACTUS - Restrictions (1971)
Par OLIVIER le 15 Mars 2008          Consultée 5152 fois

Cactus a été une formation éphémère (2 ans d’activité) mais a pondu d’extraordinaires albums qui ont contribué à créer le son hard rock. Le groupe recelait d’excellents musiciens : la formidable section rythmique Bogert/Appice, une des plus puissantes et techniques de son temps, l’incroyable guitariste Jim McCarthy, dont la guitare surchauffe à chaque chanson, et le chanteur Rusty Day, à la voix rauque et bluesy. Ce qui choque tout de suite chez Cactus, c'est la lourdeur associée à un groove imparable. Le bassiste Tim Bogert fait des merveilles comme sur le titre éponyme Restrictions, Jim McCarthy n'a plus qu'à poser ses riffs surpuissants et ses solos.

Plutôt prolifique, le groupe en est déjà à son troisième album en 1971, alors qu'il n'existe que depuis 1 an! Ils n’ont pas changé fondamentalement de style depuis les 2 précédents albums. On a à faire à de surpuissants blues et des morceaux davantage heavy comme Evil ou Guiltless Gilder, avec là Cactus au sommet de sa forme. Jim McCarthy est d’ailleurs totalement inspiré sur cet album. S’il n’y a pas de ballade folk comme sur les précédents, on y trouve une merveille de slide guitar et de groove (Token Chokin’) et bien sûr quelques blues gorgés de soul comme Alaska ou l’instrumental Mean Night In Cleveland. Alaska avait d'ailleurs été choisi comme single, alors qu'il n'est pas du tout représentatif de la face "heavy" du groupe". Cactus n'a d'ailleurs jamais eu un grand succès commercial, bien qu'il ait joué dans de grands festivals dont celui de l'Ile de Wight en 1970.

La guitare de McCarthy fait des merveilles sur cet album, surgit comme un éclair quand on ne s’y attend pas, donne tout ce qu’elle a dans un déluge de distorsion maitrisée. C’est le cas notamment de l’improbable Bag Drag, ou comment associer lourdeur et groove : Rusty Day hurle, la batterie est plus lourde que jamais et Jim McCarthy encore une fois s’impose comme un maître de la six-corde. Le quatuor est à son apogée technique. Il est dommage que Jim McCarthy soit si peu connu tant la puissance dégagée de son jeu rivalise avec les plus grands. Son feeling blues est d'ailleurs exemplaire, il suffit d'écouter l'instrumental Mean Night In Cleveland pour s'en convaincre, qui est censé raconter une nuit d'excès en tous genres (dur de vérifier si ses dires sont vrais puisque le morceau est instrumental!).

Au final, ce troisième et dernier album studio de la formation mythique est l’aboutissement de leur (courte) carrière. Un héritage pourtant essentiel quand on regarde le nombre de groupes de hard-boogie qui apparaissent par la suite : Cactus aura écrit trois albums essentiels qui ont contribué à définir le genre. Bref, plus blues que Deep Purple, plus heavy que Led Zeppelin, plus groovy que Black Sabbath, je vous incite vivement à découvrir Cactus !

A lire aussi en BLUES-ROCK par OLIVIER :


FREE
Free Live (1971)
Free en concert...incandescent !




CACTUS
Fully Unleashed The Live Gigs (2004)
Déflagration sonore et témoignage d'une époque


Marquez et partagez





 
   OLIVIER

 
  N/A



- Rusty Day (chant et harmonica)
- Jim Mccarthy (guitare)
- Tim Bogert (basse)
- Carmine Appice (percussions)


1. Restrictions
2. Token Chokin'
3. Guiltless Glider
4. Evil
5. Alaska
6. Sweet Sixteen
7. Bag Drag
8. Mean Night In Cleveland



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod