Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : M-ziq, Luke Vibert , Squarepusher, Autechre, Venetian Snares
- Membre : Mike & Rich
- Style + Membre : Caustic Window, Gak, Afx/lfo, Bradley Strider , Power-pill, Polygon Window, The Tuss , Afx
 

 Communauté Aphex Twin (719)
 Label Warp (784)

APHEX TWIN - Girl/boy (1996)
Par SASKATCHEWAN le 8 Avril 2008          Consultée 2778 fois

Après une année 1995 bien remplie avec trois albums, six maxis et un single sous trois pseudos différents, Richard D. JAMES décida de se calmer un peu l’année suivante : il composa « seulement » deux albums, un maxi et une compilation. L’EP en question, Girl/Boy, sorti tout juste un mois avant le Richard D. James Album, possède une histoire plutôt amusante. Le nom de l’EP : « Fille/Garçon » (j’aurais dû être traducteur), reflète la théorie fantasque d’APHEX TWIN selon laquelle il existe des musiques mâles et des musiques femelles. Pourtant, Girl/Boy est un EP particulier, puisque les titres qui le composent seraient à la fois filles et garçons. Voilà la preuve Richard D. JAMES est un bien habile commerçant, car je ne connais que peu d’âmes curieuses qui seraient capable de résister au charme exotique que dégage l’unique EP hermaphrodite de l’Histoire de la musique.

J’ai déjà parlé du Richard D. James Album, qui suit de près Girl/Boy, avec lequel il est intimement lié. Et pour cause, si l’on jette un œil sur la pochette du disque, on remarque un pot de fleur bien garni déposé à côté d’une pierre tombale portant la mention « Richard James, Nov. 23, 1968 », soit trois ans avant la naissance de l’artiste. Ah, la belle énigme ! Encore une fois, c’est une interview de Richard D. JAMES qui nous aidera à percer le mystère (ou pas). Ses parents eurent en fait un premier enfant, Richard James, qui mourut en bas âge. A la naissance de leur deuxième garçon, ils décidèrent de l’appeler comme son aîné, avec un second prénom pour le différencier : David. Le jeune Richard David, en grandissant, s’étonna de plus en plus de trouver dans la maison familiale une photo d’une pierre tombale portant son nom, on peut le comprendre. Stricte vérité ou énième affabulation de l’artiste, je suis bien incapable de le dire. Girl/Boy est donc une sorte de Richard James EP, aîné en plus court (quinze minutes) du Richard D. James Album.

J’arrête là les anecdotes ou l’on va encore persifler que j’ai copié tout mon style sur Bernadette Chirac. L’attrait principal de Girl/Boy, eh bien ce sont, justement, les différents mixes de « Girl Boy ». Que ce soient le « NLS Mix », le « 18 Snarerush Mix » ou le « Redruth Mix », ces trois morceaux sont tout bonnement excellents et extrêmement variés, au point qu’il est bien difficile de voir qu’il s’agit de trois versions du même morceau si l’on n’a pas la liste des titres sous les yeux. Si les deux derniers mixes (« 18 Snarerush » et « Redruth ») ravissent l’auditeur par des sonorités à la fois acides et orientales, le tout agrémenté de légères percussions, c’est bien le « NLS Mix » qui constitue la pièce maîtresse de l’EP. Ce premier Girl/Boy reprend le côté orchestral de « Icct Hedral » et de « Pancake Lizard » présents sur Donkey Rhubarb en y incorporant des boucles synthétiques Drill n’Bass. En clair, une mélodie délicate que l’on croirait jouée par des cordes répond à des tornades de coups de cymbales.

Parmi les six titres de l’EP, aucun ne porte plus haut l’étendard du Drill n’Bass que « Inkey$ », les sonorités industrielles de l’album …I Care Because You Do en plus. Complètement à l’opposée de ce déchaînement de rythmes inhumains, « Beetles » et « Milk Man » proposent chacun une mélodie enfantine, presque maladroite, accompagnée du chant doucereux et inquiétant de Richard D. JAMES. Pour peu que vous soyez un minimum anglophone, les paroles de « Milk Man » ne manqueront pas de vous interpeller. En effet, APHEX TWIN jongle entre naïveté et perversité en déclamant : « I wish the milkman would deliver my milk in the morning / I would like some milk from the milkman’s wife’s tits » [Si seulement le laitier me livrait mon lait le matin/ J’aimerais bien du lait des tétons de la femme du laitier]. Le but avoué de l’artiste étant de composer une parodie de chanson pop, sur une initiative de son ami SQUAREPUSHER, d’où l’on en déduit que nos deux larrons se font une idée assez spéciale de ce qu’est une chanson pop.

Avec Come To Daddy, Girl/Boy est l’EP majeur de la période 1996-2001, fortement marquée par l’ouverture aux autres genres musicaux du pacha de l’électro anglo-saxonne. Aphex Twin y développe sérieusement les orchestrations mêlées de rythmes synthétiques que l’on retrouvera sur l’album Drukqs et ressort quelques sonorités acides à l’abandon depuis le Selected Ambient Works Volume II (« Girl/Boy (Redruth Mix) »), sonorités qui deviendront sa lubie principale sur la série des Analords. A noter que l'édition américaine du Richard D. James Album contient l'EP Girl/Boy dans son intégralité en guise de titres bonus.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


ALVA NOTO + RYUICHI SAKAMOTO
Summvs (2011)
Piano et électro font bon ménage




AFX
Analord 04 (2005)
L'un des sommets de la série


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Richard D. 'aphex Twin' James (tout)


1. Girl/boy (nls Mix)
2. Milk Man
3. Inkey$
4. Girl/boy (snarerush Mix)
5. Beetles
6. Girl/boy (redruth Mix)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod