Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (10)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Blackfield, No-man, Steven Wilson , Japan, King Crimson
- Style + Membre : Steve Hogarth & R. Barbieri

PORCUPINE TREE - In Absentia (2002)
Par SEOSAMH le 21 Octobre 2004          Consultée 19604 fois

Porcupine Tree est au meilleur de sa forme et le démontre avec ce In Abentia qui a la lourde tache de succéder à l'excellent Lightbulb Sun. Non seulement il tient la route comparé à ce dernier, mais il se paye même le luxe de lui être supérieur.

Le style, même s'il n'a pas évolué des masses, a quand même connu une certaine évolution, ce qui donne des chansons globalement plus variées. Les guitares distortionnées sont beaucoup plus présentes et donnent un côté plus musclé à l'album, presque metal par moment ("Blackest Eyes", Gravity Eylids", "Wedding Nails"). On pourrait presque dire que In Absentia est l'opposé de Lightbulb Sun, l'un plutôt calme et l'autre nerveux (cet aspect étant la principale différence en ces deux albums), ils se trouvent donc être complémentaires. Les petites nouveautés apportées par cet album (outre la plus grande présence de la distorsion) sont disséminées ici et là et ne se retrouvent rarement deux fois, ce qui a pour effet de démarquer chaque chanson d'une autre.

Ainsi, on ainsi pourra trouver une boite à rythme sur "Gravity Eylids", accompagné d'un son "fermé" qui donne une impression d'intimité, un passage entier joué au koto (instrument traditionnel japonais) sur "Trains" (qui, je précise en passant, pourrait être selon moi le meilleur morceau de Porcupine Tree, si on pouvait en désigner un) qui tranche avec le reste du morceau et peut surprendre les premières fois, mais qui se trouve être plutôt bien réussi et intégré au morceau une fois la surprise passée. On trouve aussi deux instrumentaux, chose que Porcupine Tree ne nous avait pas fait depuis assez longtemps, l'une très metal et de structuration assez compliquée ("Wedding Nails"), l'autre très atmosphérique, très calme, remplie de violons et qui monte en intensité au fur et à mesure de la chanson ("3"), une ballade à la guitare acoustique ("Heartattack In A Layby").
Sinon, le style propre de cet album reste le même qu'avant, à savoir un rock progressif à tendance pop, aussi très atmosphérique, avec un instrumentation parfaite et des harmonies vocales à tomber par terre qui transmettent énormément d'émotions.

A noter qu'un cd bonus accompagne l'album. Il est composé d'une version édit de "Strip The Soul" et de deux inédit, "Drown With Me" et "Chloroform" qui, même s'il ne sont pas du niveau des autres morceaux de l'album, s'avèrent être plus que sympathique.

Pour résumer, cet album est une totale réussite du bout à la fin et constitue sûrement l'un des meilleurs album de rock (si ce n'est le meilleur) sorti depuis le début de cette décennie.
Il ne manque plus à la bande à Steven Wilson le succès qui leur est du…

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par SEOSAMH :


ALIAS EYE
A Different Point Of You (2003)
Une invitation au voyage




PORCUPINE TREE
Lightbulb Sun (2000)
Un inspensable du rock prog


Marquez et partagez





 
   SEOSAMH

 
  N/A



- Steven Wilson (chant, guitare)
- Richard Barbieri (claviers)
- Colin Edwin (basse)
- Gavin Harrison (batterie)


1. Blackest Eyes
2. Trains
3. Lips Of Ashes
4. The Sound Of Muzak
5. Gravity Eylids
6. Wedding Nails
7. Prodigal
8. 3
9. The Creator Has A Mastertape
10. Heartattack In A Layby
11. Strip The Soul
12. Collapse The Light Into Earth
13. Drown With Me
14. Chloroform
15. Strip The Soul (video Edit)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod